Accueil » Actualités » Le virus Flame ravive les tensions entre l’Iran et Israël

Le virus Flame ravive les tensions entre l’Iran et Israël

Par Emmanuel

Suite à la découverte du virus Flame par l’éditeur de solutions de sécurité Kaspersky Lab, de nombreux experts émettent l’hypothèse qu’un Etat se cache derrière ce logiciel d’espionnage. L’Iran et Israël arrivent en tête des pays les plus touchés par Flame. De par sa complexité et sa polyvalence, Flame est le virus informatique le plus sophistiqué de l’histoire. Des experts estiment qu’il faudra au minimum une bonne année avant d’en percer les mystères.
Flame est un malware qui rentre dans la catégorie des virus industriels. Il se trouve être 20 fois plus élaboré que le virus Stuxnet qui avait infecté plusieurs terminaux pétroliers en Iran. Flame peut atteindre la taille de 20 Mo alors qu’un virus classique ne pèse que 20Ko. Pour comparaison, son prédécesseur Stuxnet pesait déjà 600 Ko. Laurent Heslaut directeur des stratégies de sécurité chez Symantec déclare : « Alors que Stuxnet n’était qu’un outil à tête chercheuse, pour une tâche précise, nous sommes ici devant une véritable boîte à outils dont on n’a pas encore fini de lister les outils ! Flame est extrêmement modulaire, mais contient aussi de nombreux mécanismes en mesure de nous empêcher de le décrypter trop vite et de remonter jusqu’aux auteurs. »

En Iran, un centre de recherches dépendant du ministère des Télécoms a été spécialement crée afin d’élaborer un correctif spécifique contre Flame. Les 43 solutions de sécurité testées se sont révélées infructueuses pour venir à bout du titan Flame. La porte-parole des affaires étrangères à Téhéran affirme que son pays est victime d’actes d’espionnage via le virus Flame. L’Iran aurait subi de nombreuses cyber-attaques depuis les six derniers mois.

Suite à ces nombreuses attaques informatiques, l’Iran met en cause explicitement Israël. Divers renseignements obtenus mettaient déjà en cause les Etats Unis et Israël comme étant les auteurs des cyber-attaques à l’encontre des centrales nucléaires à l’aide du virus Stuxnet. Concernant le malware Flame rien ne vient confirmer qu’ils soient de nouveaux coupables de ces attaques. Le gouvernement Iranien via Moshé Yaalon déclare : « Il est justifié, pour quiconque considère la menace iranienne comme une menace significative, de prendre différentes mesures, y compris celle-là (le recours au malware Flame) pour la stopper.»

Flame pourrait déclencher une guerre informatique entre l’Iran et Israël et en profite pour raviver les vives tensions politiques opposant ces deux nations.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
MedPi 2012 : mini vidéo projecteur Vivitek Qumi Q5

C'est au cours du MedPi que Vivitek a dévoilé sa nouvelle gamme de vidéo projecteurs Qumi Q5. Disponible en cinq coloris…

Close