Accueil » Actualités » Xaviel Niel à la rescousse de Free Mobile

Xaviel Niel à la rescousse de Free Mobile

Par Emmanuel

Xavier Niel débarque à la rescousse pour porter secours à Free Mobile qui est victime de nombreuses critiques de part et d’autres depuis son lancement en janvier dernier. Ce dernier ne supporte plus les réflexions qui touchent le quatrième opérateur. Les nombreux problèmes de réseaux rencontrés par les abonnés ont effectivement occasionné pas mal de départ vers d’autres opérateurs. Xavier Niel a publié dernièrement un communiqué dans le journal Les Echos.
Free Mobile est accusé d’être à l’origine de possibles suppressions d’emplois dans ce secteur dû à sa politique tarifaire et d’un manque d’investissement pour assurer la qualité de son réseau. En réponse Xavier Niel mentionne que les trois grands opérateurs investissent de 12 à 20% de leur chiffre d’affaires alors que Free Mobile en est à plus de 50 % en 2011. Suite à son développement, Free Mobile a recruté plus 1 500 personnes et a contribué à redynamiser ce marché poussif. Du coup les opérateurs historiques ont investi dans la 4G pour se démarquer du nouvel arrivant.

Xavier a déclaré lors de ce communiqué : « Regardons les ratios investissement / chiffre d’affaires des parties en présence : France Télécom, SFR et Bouygues Telecom ont des investissements qui représentent de 12 % à 20 % de leur chiffre d’affaires. Iliad est à plus de 50 % en 2011. Et regardons ensuite le taux de distribution des dividendes… il est colossal chez nos concurrents, quasi nul chez nous. Cela veut dire que l’oligopole distribue des dividendes beaucoup plus qu’il n’investit et ces dividendes partent très majoritairement chez des investisseurs institutionnels rarement domiciliés en France… ».

Ce dernier est également revenu sur les tarifs que les opérateurs mobiles proposaient aux consommateurs, puis à la baisse de prix soudaine juste avant son arrivée. Il mentionne : « Quant au consommateur était-il bien servi par cet oligopole ? Chacun des opérateurs gérait des centaines d’offres différentes dans son système d’information. Les cartes prépayées vendaient la minute de communication entre 30 et 55 centimes d’euro pour un coût de production de quelques centimes ; le forfait social proposait 40 minutes de communication par mois pour 10 euros. Légitime de faire 80 % de marge sur les plus modestes ? Les forfaits illimités étaient proposés autour de 180 euros par mois en 2008 quand le projet de quatrième licence était moribond, puis autour de 80 euros quand l’appel d’offres a été ouvert, et miraculeusement, quelques mois avant le lancement commercial de Free Mobile, de 24,90 euros. Quels gains de productivité en quelques mois ! »

2 Commentaires
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
mardo83

En politique il y a la langue de bois… Comment ca s’appelle en language  »entreprises » ? Les 10 ou 20 % d’investissement des majors sont surement beaucoup plus importants que les 50 % de Free Mobile non ? Il serait plus franc de dire  »nous faisons le maximum de nos capacites financieres pour VOUS », car c’est bien la l’esprit de FREE ! Bon, ce n’est pas non plus une institution phylanthropique, mais le bien du client existe bel et bien chez FREE, et ce malgre les problemes techniques ! Ce n’est ABSOLUMENT pas le cas des majors ! Le client… Lire la suite »

mardo83

Tiens… J’avais pô vu !
SFR va licencier 1000 salaries… Surement pour les recompenser des performances de leurs dirigeants…

2
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Sortie imminente de Megabox selon Kim Dotcom

Kim Dotcom a obtenu l'autorisation de se connecter librement à Internet et la première chose qu'il fait, c'est d'annoncer sur…

Close