Accueil » Actualités » Une société française tente d’utiliser le nom Anonymous

Une société française tente d’utiliser le nom Anonymous

Par Emmanuel

Une petite société française nommée Early Flicker a déposé depuis le mois de février le nom et le logo du célèbre groupe de hackers Anonymous. Mais depuis, le gérant de cette société est victime de pressions de la part d’internautes en colère. Le patron de cette entreprise a donc décidé de renoncer à exploiter la marque Anonymous.
En effet, la société Early Ficker avait déposé le 16 février dernier le nom, le logo et le slogan du groupe de hackers Anonymous auprès de l’institut national de la propriété industrielle (Inpi). Cette société avait donc l’autorisation d’utiliser la référence Anonymous sur divers supports comme des vêtements, des sacs.

Mardi 31 juillet, un internaute surnommé « AnonymousFrancophone » a mis en ligne sur des sites de partage vidéo un petit film nommé « Anonymous n’est pas à vendre » dans le but de dénoncer la démarche de cette entreprise française Early Flicker. « Notre logo et notre slogan ont été détournés à des fins marketing par une société peu scrupuleuse » peut-on entendre sur cette petite vidéo. Il s’agit probablement d’une voix issue d’un logiciel de transcription vocale.

« Anonymous, soucieux de la liberté d’expression, exige de M. (Apollinaire) Auffret (le gérant) qu’il retire ces marques déposées de sa société, sous peine de déchaîner notre colère » déclare cette voix. Apollinaire Auffret le gérant de la société Early Flicker a indiqué sur le site internet de son entreprise que ses boites de messagerie avaient été saturées. Le gérant a pris la décision de fermer temporairement son site internet.

M. Apollinaire Auffret affirme avoir été contacté par un membre du comité de soutien du collectif Anonymous pour la France. Selon lui un échange cordial a eu lieu. Une autre personne se revendiquant du mouvement l’a également contacté.

Après ces échanges, le gérant a pris la décision de renoncer à l’utilisation du logo, du slogan et du nom Anonymous. Il a envoyé une déclaration de renonciation à l’Inpi. Il mentionne également que le collectif s’est engagé à mettre en ligne une vidéo le dédouanant dès confirmation de la renonciation. « Les membres du collectif s’engagent à appeler à l’arrêt complet des pressions exercées sur mes sites, mes proches et moi-même dès à présent » déclare M. Auffret.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
Plus dans Actualités
Les députés disposent d’un forfait mobile Orange illimité

L'opérateur historique Orange vient de remporter un appel d'offre consistant à offrir aux députés et leurs collaborateurs un forfait mobile…

Fermer