Accueil » Actualités » La capacité de l’Inde à détruire des satellites ne plaît pas à la NASA

La capacité de l’Inde à détruire des satellites ne plaît pas à la NASA

Par Emmanuel
L'ISS en danger ?

L’Inde veut montrer au monde entier qu’elle est une puissance spatiale en devenir. Elle a ainsi mené un test de missile antisatellite avec succès. Mais cela n’enchante pas la NASA, qui y voit un risque pour l’ISS et les astronautes qui sont à son bord. Explications.

L’Inde détruit un satellite et s’affirme comme une prochaine puissance spatiale

En réalisant avec succès un test de missile antisatellite, l’Inde a voulu montré au monde entier qu’il faudrait compter sur elle à l’avenir pour les futures conquêtes spatiales. Narandra Modi, le premier ministre indien, estime qu’il s’agit là d’un « exploit historique » pour son pays.

L’Inde a ainsi abattu son propre satellite en orbite basse en seulement trois minutes, et cela grâce à un missile sol-espace. Ce type de missile sollicite une technologie que tous les pays ne possèdent pas. Ils étaient seulement trois à la posséder : les États-Unis, la Russie et la Chine.

Pour le vice-commandant de l’US Air Force Space Command, David D. Thompson, cela n’est pas une surprise car le gouvernement indien avait interdit plusieurs vols et donné des informations allant dans le même sens.

La NASA inquiète des conséquences de la destruction du satellite

Mais il y a un problème qui inquiète la NASA : en effet, cette destruction du satellite a laissé des centaines de débris dans l’espace. Les forces américaines estiment qu’il y en a 270. Si David D. Thompson estime que cela ne représente pas de dangers pour la Station spatiale internationale, l’agence spatiale américaine n’est pas du même avis. En quelques jours le risque de collision de l’ISS avec un débris a augmenté de 44%…

Celle-ci estime ainsi que « Créer un événement qui envoie des débris à un apogée plus élevé que la Station spatiale internationale est une chose terrible. Ce type d’activités est incompatible avec l’avenir des vols habités. C’est inacceptable ». 24 morceaux ont en effet été éjectés au dessus de l’orbite de l’ISS situé entre 350 et 400 Km de la Terre, alors que le satellite indien se situait sur une orbite basse à 300 km. Ces morceaux retomberont sur Terre, mais croiseront t’ils le chemin de l’ISS dans leur course folle autour de notre planète ?

Ce n’est pas l’avis de l’Inde, qui indique avoir choisi de détruire un satellite en orbite basse afin que les débris issus du test ne soient pas une menace pour l’ISS. Le ministre des Affaires étrangères indien s’est voulu quant à lui rassurant, indiquant que l’Inde n’avait « aucune intention de se lancer dans une course aux armements dans l’espace ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Android : une faille de sécurité qui expose vos données personnelles depuis 2013

Suite à la découverte d'une grave faille de sécurité sur le système d'exploitation Android, Google a corrigé le tir via…

Fermer