Accueil » Dossiers » Tests matériels » Polaroid PoGo: le renouveau de l’impression photo ?

Polaroid PoGo: le renouveau de l’impression photo ?

Par n@ya

Polaroid, connu pour ses photos instantanées, revient sur le devant de la scène en proposant le Polaroid PoGo, une étonnante imprimante mobile sans encre. Via bluetooth ou port USB, elle imprime en un clin d’œil au format 5 x 7,6 cm tous vos clichés. Révolution ou gadget ? Nous la testons pour vous.

Introduction

Tout le monde sait ce qu’est un Polaroid, sans pour autant en avoir eu un dans les mains. La magie de l’impression instantanée a marqué les esprits (le premier fut vendu en 1948 à Boston). Né au Etats-Unis, cela explique peut être pourquoi le produit est livré avec un adaptateur pour les prises électriques américaines dans la boîte (voir le contenu de la boîte en page suivante).

La nouvelle monture s’appelle « Pogo » (pour « Polaroid on the Go »), et n’a pas besoin d’être rechargée en encre. Le papier « Zink » s’occupe de tout.
La magie opère toujours, l’appareil est simple d’utilisation et ludique (photos autocollantes), mais le jeu en vaut–il la chandelle ?

Design du Poalroid PoGo

Aperçu du design du Polaroid PoGo

Le contenu de la boîte

Une fois le tout déballé, nous avons :

  • une notice d’utilisation à base de schémas
  • une alimentation (avec en plus un adaptateur pour les prises américaines)
  • une batterie
  • 10 feuilles de papier Zink
  • une garantie

A noter que si la notice est claire, il n’est pas indiqué sur quelle face poser le papier, bien que se tromper n’altère en rien les usages suivants (nous avons testé ^^). Pour information, Il s’avère que la face brillante des feuilles doit être mise sur le dessus.

Contenu de la boîte

Contenu de la boîte

Caractéristiques

Pas de CD d’installation, l’utilisation se veut simplifiée au maximum. L’imprimante portable se présente de la façon suivante :

  • Un bouton d’allumage
  • Deux LEDs (avertisseur batterie et avertisseur de mauvaise utilisation, ex : couvercle mal fermé)
  • Un port USB
  • Une entrée pour l’alimentation
  • Un espace pour la batterie

A noter l’absence de câble USB / mini USB, il ne faudra compter que sur vous-même 🙁

Façade du Polaroid PoGo

Façade du Polaroid PoGo

Le produit est assez séduisant coté  design, il  mesure 12 cm de large, 7,6 cm de haut, et 5,8 cm d’épaisseur, pour un poids de 280 grammes sans batterie. Les finitions sont de bonnes factures.

Dimensions du Polaroid Pogo

Dimensions du Polaroid Pogo

La bonne impression ?

Les tests ont été effectués avec un appareil photo numérique CANON 450D branché en USB et un téléphone NOKIA N95 en Bluetooth. Nous avons tout d’abord essayé avec un LG KU990 mais, bien que le téléphone mobile a tout de suite été détecté, la photo n’a jamais voulu se transférer. Coté appareil photo, celui-ci doit être compatible Pictbridge, c’est-à-dire qu’il soit conforme à la norme proposée par de grands noms de l’imagerie (Canon, Fuji, Olympus,…) et par ce fait accepte l’impression automatisée.
L’impression en elle-même dure environs 50s, à cela il faut ajouter le temps de transfert de l’image, quasi instantanée en USB, quelques secondes pour le bluetooth selon le poids de l’image.

Les photos sont imprimées sur le papier breveté Zink. Celui-ci renferme des cristaux de colorant cyan, magenta et jaune, et un film protecteur. La photo mesure 5 x 7,6cm, assez épaisse elle se tient bien. Il est aussi possible d’enlever une fine couche pour laisser apparaître l’autocollant.

Une charge de la batterie Lithium Ion sur secteur supporte entre 15 et 20 impressions.

Afin de vous donner un aperçu de la qualité d’impression, nous avons numérisé les photos imprimées par le Polaroïd Pogo.

Photo tirée d'un Polaroid Pogo relié à un Canon 450 D

Photo tirée d’un Polaroid Pogo relié à un Canon 450 D

original et impression

En haut l’original, en dessous l’imprimée scannée

NB : à noter que le trait horizontal en haut à droite n’est pas à prendre en compte, explication en page suivante.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Tests matériels
LEGO Mindstorms NXT : programmer un robot, un jeu d’enfant ?

Quels sont les jouets qui ont marqué votre enfance ? Les hommes répondront certainement à l'unisson : les LEGO !…

Fermer