Kim Dotcom : pas besoin d'extradition, j'arrive !

Kim Dotcom avionLe très célèbre millionnaire Kim Dotcom, n'en est plus à une provocation de plus envers la justice américaine, dans l'affaire MégaUpload. Poursuivi pour plusieurs chefs d'accusation contre la propriété intellectuelle, des actes de piraterie informatique ou de détournements d'argent. Kim Dotcom est en attente d'une extradition vers les Etats-Unis, mais dans un récent Tweet, ce dernier semble dire, " Pas besoin d'extradition, j'arrive !".

En effet, Kim Dotcom le PDG de MegaUpload ainsi que certains de ses acolytes, ont publié ce matin un Tweet directement destiné au ministère de la justice américaine. Le message disait : " Nous irons aux États-Unis. Pas besoin d'extradition. Nous voulons la liberté sous caution, la libération des fonds pour les avocats et les dépenses de la vie quotidienne ". Alors reddition, certitude de gagner le procès ou ultime provocation ?

En réalité, la raison qui semble pousser Kim Dotcom à agir de la sorte serait l'argent ! Depuis que la justice américaine a initiée sa procédure d'extradition, la totalité des avoirs du millionnaire ont été gelé. Le PDG de MégaUpload ne peut plus accéder à ses comptes bancaires aux Etats-Unis. Jusqu'à présent, il vivait avec ses revenus à l'étranger en Nouvelle Zélande, mais les frais de justice et ses avocats sont devenus un gouffre financier sans fond. Acculé, Kim Dotcom essayerait de négocier un retour en Amérique à la condition qu'il soit libre et qu'il puisse payer sa défense.

Consciente de cet avantage, la justice américaine joue à la guerre d'usure et aurait même reportée l'ordonnance d'extradition au mois de mars 2013 au lieu du 6 Août 2012 prévu initialement. Le PDG de MégaUpload a jouté sur Twitter : " Ils ne seront jamais d'accord parce qu'ils ne peuvent pas gagner cette affaire et ils le savent déjà ". Le préjudice s'éléve tout de même à plus d'un demi milliard de dollars pour les ayants droits.

Kim Dotcom n'a pas renoncé à son retour dans le business, en s'apprêtant à lancer son service de musique en ligne MegaBox. Il aurait également lancé un appel d'offre sur Twitter pour trouver des hébergeurs et des fournisseurs de bandes passantes partout dans le monde sauf aux Etats-Unis pour relancer son site. Affaire toujours à suivre...

Voir aussi :
Kim Dotcom

Kim Dotcom va créer un MSN anti espionnage US

Kim Dotcom le fondateur du regretté MegaUpload, remplacé par l'actuel Mega a décidé d'envoyer une salve de plus au gouvernement américain en plein scandale d'espionnage mondial, suite aux révélations...
effacement serveurs leaseweb megaupload

Kim Dotcom rage après le « massacre » des données de MégaUpload

Voilà un peu plus d'un an que le site de téléchargement MégaUpload a été fermé par les autorités américaines et que les avoirs financiers de Kim Dotcom son fondateur sont gelés. Une très longue...
1 commentaire
Réagissez !
A découvrir également :
  1. Decrauze en tant qu'invité
    le 11/07/2012 à 15h41

    Revoilà le pilleur d’oeuvres qui pointe le bout de son nez gras. Mon univers Internet n’a pas varié d’un poil depuis la fermeture de sa plate-forme. Lorsque je songe à l’adulation dont il a fait l’objet alors qu’il a privé de droits d’auteur des milliers de créateurs qui ont choisi de vivre de leur art, cela écoeure. Toujours la prime au traficotage qui se pare de la teinte Robin des bois pour faire croire à sa vertu anti-système.
    Cf. http://pamphletaire.blogspot.fr/2012/01/note-salee-pour-commande-sucree.html

    répondre
Laissez un commentaire