Tutoriels

Mandrake Linux : installation pas à pas

Logo Mandrake LinuxÇa y est, vous en avez marre des Blue screen of Death et des plantages sans préavis. A moins que ça ne soit le prix de la licence. Ou alors, c'est juste par curiosité, ou pour vous amuser. Enfin bref, toujours est-il que vous avez choisi de passer à Linux. Ce petit guide n'a pas pour but de vous transformer en crack de Linux mais de vous guider lors de l'installation qui est (un peu) moins facile que celle de Windows et surtout de vous aider à avoir un Linux qui ne soit pas aux antipodes de Windows pour ne pas (trop) vous dépayser.

Installer Mandrake Linux : première partie

Récupération de Linux

Dans la première partie, sheep.killer vous a expliqué les différences entre les distributions et vous a proposé d'installer une Red-Hat. Moi je vous propose une Mandrake 8.2 qui est compatible Red-Hat, assez simple d'utilisation et qui a, à mon avis un atout non négligeable pour les habitués de Windows : DrakX, un installateur graphique (et puis c'est la seule que j'aie chez moi ;-)
Vous pouvez donc récupérer les 3 images iso à l'adresse suivante :
ftp://ftp.club-internet.fr/pub/unix/linux/distributions/Mandrake/iso en supposant que vous ayez une connexion haut débit, sinon vous allez chez votre libraire et regardez les mags Linux. Et enfin si vous n'avez pas de libraire il ne vous reste plus qu'à acheter votre disrtib, mais là ce guide n'a plus aucun intérêt puisqu'elle sera fournie avec une abondante documentation (qui sera tout ce que vous payerez puisque Linux est distribué sous licence GPL (gratuit quoi !)).

Préliminaires

Voilà, vous avez récupéré votre distribution, vous l'avez gravée sur un CD-RW (parce qu'a une mise a jour tous les 4 mois, Mandrake est hors de prix au niveau CD), vous avez fait vos adieux à Billou et vous avez passé un coup de Scandisk puis fait une petite défragmentation (c'est important pour la suite)
HD>Si vous n'avez pas de graveur, récupérez ce petit Zip (1,54 Mo), lancez le programme RawWrite et copiez l'image hd.img sur une disquette puis copiez les images iso sur une partition FAT32 (surtout pas de NTFS, Linux ne le reconnaît pas à ce stade) puis rebootez en gardant la disquette dans le lecteur.
CD>On va donc commencer par mettre le CD 1 dans le lecteur et rebooter, au passage, vérifiez dans le BIOS que vous bootez sur le CD (ou la disquette selon les cas) avant le disque dur.

Après un court message au boot, vous allez vous retrouver devant l'écran d'accueil de DrakX qui vous propose deux choix : F1 pour l'écran d'aide et Entrée pour démarrer l'installation. Comme on est des apprentis Power Users, on appuie sur F1 (eh oui !). On se retrouve alors devant l'écran d'aide qui nous propose plusieurs choix dont expert et rescue. Expert permet d'avoir un contrôle sur tous les paramètres de l'installation et Rescue propose diverses options de réparation, nous y reviendrons lors de la désinstallation. Tapez expert derrière boot puis appuyez sur entrée.
Le programme va alors faire défiler quelques lignes qui montrent la détection des périphériques, il va ensuite vous demander si vous voulez charger un "third party kernel module", répondez "No" puis il va vous demander le driver de votre carte SCSI, si vous n'en avez pas choisissez "Cancel", ensuite c'est au tour du CD-Rom sur lequel il va chercher le programme d'installation.

Désignation des disques IDE

Canal

Maître

Esclave

1

hda

hdb

2

hdc

hdd


Une fois que vous avez choisi votre lecteur, le programme se charge en mémoire.

In Second Stage Install

On se retrouve maintenant sous interface graphique et devant le premier choix cornélien de cette installation : le choix de la langue, là, je ne peux pas vous aider mais un conseil : Ne vous trompez pas !
Puis vient le classique accord de licence, lisez-le ça change de Windows&Co, ensuite on choisit la classe d'installation, choisissez "installation", puis c'est le tour des interfaces SCSI, comme tout à l'heure, si vous en avez sélectionnez la sinon… Ensuite c'est au tour de la souris d'y passer, généralement DrakX l'a détectée correctement, affinez juste le nombre de boutons et la présence d'une molette, l'étape suivant consiste à activer la souris : bougez la dans tous les sens et cliquez sur tous les boutons jusqu'à ce que la petite animation soit en accord avec ce que vous faites. Maintenant c'est au tour du clavier, DrakX le déduit de la langue d'installation, vous pouvez en rajouter selon votre bon vouloir.
L'étape suivante, c'est le choix du niveau de sécurité, pour une utilisation normale, "Standard" est amplement suffisant, ensuite selon votre degré de paranoïa, vous avez d'autres choix.

DiskDrake

Si tout c'est bien passé, vous vous retrouvez maintenant devant DiskDrake, un gestionnaire de partitions, le but du jeu maintenant, c'est de définir les partitions sur lesquelles vous allez installer Linux. J'ai bien dit les parce qu'a la différence de Windows qui s'installe sur une partition, Linux en nécessite au moins deux.
DiskDrake se présente sous la forme d'une fenêtre à onglets, chaque onglet correspond à un disque. Dans la zone adjacente, les partitions sont représentées par un code couleurs si vous n'avez qu'un disque et une partition Windows, vous voyez une bande bleue. Cliquez dessus, vous voyez apparaître un certain nombre d'options sous "Choisissez une action", cliquez sur "Redimensionner", une boite de dialogue s'ouvre, dans laquelle vous fixez la nouvelle taille de la partition à l'aide d'un curseur puis cliquez sur OK. Vous avez désormais récupéré de l'espace libre que vous allez pouvoir utiliser pour installer Linux. Voici ce que je vous propose comme découpage :

Point de Montage

Taille

/

Environ 1Go

/boot

10 Mo

/home

4Go ou plus

/usr

4Go ou plus

Swap

128 Mo ou plus

Ce fractionnement permet de sécuriser Linux au maximum en limitant les erreurs à une partition donnée... La partition home correspond au dossier Mes Documents et usr à Program Files. Le Swap est fonction de la quantité de mémoire vive que vous possédez, mon conseil serait de compléter à 512 Mo (ex : si vous avez 128 Mo de Ram, vous fixez le Swap à 512-128=384 Mo) si vous n'avez pas suffisamment de place 128 ou 64 Mo devraient suffire.
Pour créer une partition, cliquez sur "Créer une partition", choisissez ensuite le système de fichiers ext3 pour toutes vos partitions sauf le swap pour lequel vous choisirez….Swap ! Vérifiez que toutes les partitions présentes possèdent bien un point de montage (de type /mnt/xxx ). Formatez ensuite toutes les partitions que vous venez de créer.

Vos commentaires
Laissez un commentaire !
Sommaire
  1. Invité
    dc63
    le 03 avril 2005

    pas trop mal mais comme partout y rien sur l'installation réel de ce systeme
    ou sont les menus ou sont les options sur une mandrake pour installer et configurer un server DNS DHCP WEB ....
    impossible de trouver l'information sur les trops nombreux et pas facilement compréhensible sites linux
    les sites sur "Windaube" (comme l'appele les inconditionnels linuxien) sont facilement compréhensibles sous google on tape installation configuration DNS windows
    et on a une procedure facilement utilisable alors que pour linux c'est impossible de trouver le renseignement

    répondre
  2. Invité
    Skippy
    le 19 octobre 2004

    TVB RAS installation réussie impeccable même en version 10.

    Juste un petit soucis avec la freebox avant installation. La première fois j'ai dû déconnecter tous les peripheriques pour pouvoir booter !

    MERCI

    répondre
  3. Invité
    hariri
    le 22 juin 2004

    bonjour
    ma question c'est ce qu'il y as une solution poue demarrer l'installation de lunix mandrake a partir des fichiers iso téléchérger a partir d'internet mais sans les graver
    et merci


    merçi
    hariri_m3@hotmail.com

    répondre
  4. Invité
    120
    le 14 juin 2004

    j'ai télécharger une Mandrake 10...
    Va t-il y avoir beaucoup de différences?
    Merci pour ce tuto très intéressant...

    répondre
  5. Invité
    sigmund freud
    le 09 mai 2004

    c'est un très bonne article j'ai appris plein de chose sur Mandrake Linux

    merci beucoup bonne continuation

    répondre
  6. Invité
    toto
    le 12 novembre 2003

    sympa et bien détaillée comme explication, cela va m'etre utile pour convaincre quelques amis d'installer la mandrake ;-)
    on pourait rajouter qu'une installation typique de mandrake 9.1 sur un pc équipé d'un pIV 2.53Ghz et de 512Mo DDR s'effectue en moins de 20 mn ... si l'on compare a ça le projet loghorn de microsoft prévu pour 2006 et promettant de s'installer en moins de 15mn avec des processeurs a 10Ghz(!?)... la comparaison est assez favorable a mandrake non?

    répondre
  7. Invité
    dede
    le 01 octobre 2003

    milles fois moins de problème que la merde de bilou cette fameuse boites a trous enfin soit vive linux et compère

    répondre
  8. Invité
    denis
    le 18 mai 2003

    Merci pour cette explication....

    répondre
  9. Invité
    Jo
    le 15 mai 2003

    Salut!!je souhaite installer linux (une mandrake 9.1), mais le probmème c que mon pc n'a que 16MO de ram edo, il y a t'il une solution????lors de l'install ca bloque a : "in second stage install", et la plus rien, @bientot

    répondre
  10. Invité
    smaley
    le 20 avril 2003

    haa!!!!! enfin une explication claire et net!
    je suis sur windob en ce moment mais je pense depuis deja un bout de temps a m'essayer sur linux..que je n'ai pas encore fait dû au manque de temps et aussi au explications succintes de divers bouquins et autres traitant du sujet..
    je dis donc MERCI !!

    répondre
Ecrire un commentaire