Accueil » Actualités » La justice allemande autorise Facebook à demander la véritable identité de ses utilisateurs

La justice allemande autorise Facebook à demander la véritable identité de ses utilisateurs

Par Emmanuel

En Allemagne, les autorités en charge de la défense des données privées souhaitaient obtenir la possibilité d’utiliser des pseudonymes sur le réseau social Facebook. Malheureusement, la justice allemande a donné raison au réseau social qui exige que les utilisateurs fournissent leur véritable identité.
Le réseau social Facebook exige donc que les utilisateurs fournissent de nombreux renseignements lors de la création d’un compte. Ils doivent renseigner leur prénom, leur nom, ainsi que leur date de naissance et leur sexe. Faute de quoi, Facebook se réserve le droit de suspendre le compte utilisateur dès qu’une information inexacte est constatée. L’utilisateur doit même présenter une pièce d’identité officielle avec la présence d’une photo.

Il n’en fallait pas plus que pour l’Office de protection des données privée de l’Etat régional du Schleswig-Holstein se saisisse du dossier et ordonne à Facebook qu’il stoppe la collecte de ces informations. Il demandait de plus que la suspension des comptes des utilisateurs qui ont menti soit levée. L’Office de protection demandait même à Facebook 20 000 euros en cas de non-déblocage des comptes.

Facebook n’entendait pas se laisser faire et a donc porter plainte contre ces décisions. Le tribunal administratif s’est rangé de son côté dans la décision rendue jeudi mais publiée seulement aujourd’hui : « Selon la directive européenne sur la protection des données et la loi allemande sur la protection des données, le droit allemand ne s’applique pas dès lors que l’enregistrement et le traitement des données personnelles sont effectués par une filiale se situant dans un pays membre de l’Union européenne. »

L’Office de protection ne lâche pas le dossier pour autant puisqu’il entend porter l’affaire devant la cour d’appel administrative du Schleswig-Holstein. Il estime que l’argumentation du tribunal est « plus qu’ahurissante » et que les données prélevées en Allemagne se trouvent stockées aux Etats-Unis et non par sa filiale irlandaise. 

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Qwant, le nouveau moteur de recherche made in France fait son apparition

Une alternative à Google vient de voir le jour sous une version bêta. Ce nouveau moteur de recherche baptisée Qwant…

Close