Accueil » Actualités » CNIL : les smartphones espionnent nos données confidentielles

CNIL : les smartphones espionnent nos données confidentielles

Par Emmanuel

La CNIL s’est penchée très sérieusement sur la question des appareils mobiles, des smartphones et de leurs applications et les résultats semblent assez inquiétants en ce qui concerne la sécurité, la confidentialité et le respect de la vie privée. Que dire par exemple d’applications qui diffusent largement toutes sortes de données concernant tout un chacun, à son insu ?

Des appareils mobiles s’immisçant de plus en plus dans la vie privée

Cette décennie aura vu exploser littéralement le marché des appareils mobiles, dont les applications multiples ont pénétré notre quotidien et peut-être même un peu trop, en volant des données confidentielles et en violant la vie privée de leurs utilisateurs, jour après jour.

Les smartphones ou autres appareils mobiles sont très pratiques au quotidien, mais ont envahis la vie des utilisateurs par leur omniprésence, dans le train, sur une table de chevet, le lieu d’emploi, ou dans la poche. Mais même si les utilisateurs sont bien conscients du confort qu’ils apportent, la CNIL nous rappelle et démontre, dans une étude précise, que ces applications nous espionnent à des fins probablement commerciales.

Inquiétudes de la CNIL qui souligne un espionnage quotidien via des applications mobiles

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, a exprimé son inquiétude concernant les dérives et manquement aux droits des usagers d’appareil mobiles. Actuellement, et pas uniquement en Europe, ses homologues s’interrogent sur le devenir des informations privées que les applications prélèvent à notre insu, afin de les envoyer à des destinataires « tiers ».

Aussi déclare-t-elle : « Avec le G29, c’est aussi le Canada et les États-Unis qui s’interrogent sur les données personnelles récupérées par les entreprises via les smartphones ». Pour appuyer ses déclarations, elle a présenté le 09 avril dernier les résultats d’une enquête minutieuse, menée sur trois mois à partir de six iPhones utilisés quotidiennement sur des centaines d’applications.

Les résultats sont probants : 93% des applications se connectent au réseau internet « sans que cela se justifie » déclare la CNIL. Environ 45% peuvent accéder à l’identifiant unique de l’appareil, sans raison apparente. Et 30% accèdent et transmettent des données de géolocalisation. 10% s’introduisent dans les comptes ou dans le carnet d’adresse.

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Djhul

Comme évoqué sur cet article c’est prêt de 9Go de ces données qui ont étés transmises durant l’enquête. Si je ne me trompe pas ces transferts pompent de la batterie et du forfait internet, ce serait intéressant d’avoir un comparatif avec et sans, afin de voir l’impact exact de ces transferts.

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Facebook lance les messages payants

Après l'avoir expérimenté aux Etats-Unis, puis en Grande-Bretagne, Facebook se décide à développer en France un système de messages privés…

Close