Accueil » Actualités » Warner Bros et NBC Universal poussent Google à déréférencer Mega

Warner Bros et NBC Universal poussent Google à déréférencer Mega

Par Emmanuel

Dans le cadre de la lutte anti contenus illicites, Warner Bros et NBC Universal demandent rien de moins que le déréférencement de Mega sur Google. Kim Dotcom s’en défend et parle de requêtes illégales et abusives.

Contenus illicites, droits d’auteurs, la lutte continue pour Kim Dotcom

Pour des raisons liées à la défense des droits d’auteurs, Warner Bros et NBC Universal ont fait parvenir une requête à Google, demandant le déréférencement de Mega, la plate forme de partage de contenu de Kim Dotcom. Responsable de Mega, Kim Dotcom déclare dans une interview pour le site TorrentFreak, qu’il s’agit de censure abusive pratiquée par des « extrémistes du copyright ». Il ajoute que « Cela se situe dans la droite ligne du comportement déraisonnable de l’industrie du contenu que nous avons connu depuis des années (…), et que la fermeture du site entier MegaUpLoad reste l’exemple ultime des requêtes illégales de cette industrie ».

Dénonciation d’actes illégaux ou censure abusive pour Mega ?

En terme de conséquences, une telle demande de la part de Warner Bros et NBC Universal, si elle était acceptée par Google, pourrait conduire à la fin de Mega. En effet, une fois déréférencé, le contenu de la plate forme de Kim Dotcom serait quasi inaccessible puisque non reconnu par le moteur de recherche. On peut supposer que le but des majors américains est la diminution du partage illégal.

Seulement voilà, l’hébergeur n’ayant pas de lien direct avec les fichiers mis à disposition par les usagers, la requête de déréférencer le site Mega peut paraître abusive. Actuellement, en terme de droit d’auteur, contenus licites et illicites cohabitent bien souvent sur les sites. Les usagers possédant le pouvoir de choisir ce qu’ils partagent, établir la responsabilité d’un site ou d’un simple hébergeur devient une tâche fort délicate et plus particulièrement le site Mega, puisque son responsable a mis volontairement en place un système de cryptage, avant que les données n’entrent sur ses serveurs. En d’autres termes, Kim Dotcom a tout fait pour se déclarer « aveugle », quant à ce qui arrive sur sa plateforme et ne peut donc être tenu pour responsable.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Kim Dotcom contre les majors du cinéma : Round 2 !

Les litiges entre Kim Dotcom et l'industrie du cinéma sont très loin d'être terminés, même après la disparition de MegaUpload…

Fermer