Accueil » Actualités » Zeus : le virus qui aspire les données bancaires grâce à Facebook

Zeus : le virus qui aspire les données bancaires grâce à Facebook

Par Emmanuel

Les virus n’en finissent plus de faire des victimes et les années 2012 et 2013 auront été marquées par de multiples vagues de malwares, ciblant principalement les utilisateurs de Facebook. Le virus Zeus, est en effet capable d’aspirer vos données personnelles et spécialement les informations bancaires, à cause d’un simple clic sur un lien dans Facebook.

Zeus a déjà soutiré des millions de dollars aux Etats-Unis

Zeus n’est pas un malware nouveau, il existe depuis 2007, mais certaines de ses modifications l’ont rendu beaucoup moins contrôlable, puisqu’il utilise la crédulité des utilisateurs de Facebook, pour s’attaquer non pas à la victime directement, mais à son réseau d’amis sur Facebook. A ce jour, le malware est parvenu a soutiré plusieurs millions de dollars, de dizaines de milliers de comptes en banque.

Le virus est assez sournois car on ne se rend pas compte lorsque l’on a été contaminé, et Zeus n’agit pas immédiatement, il reste en sommeil dans l’ordinateur et espionne vos moindres faits et gestes jusqu’à ce qu’il est obtenu vos informations bancaires lors d’un achat en ligne et jusqu’à ce que vous tapiez vos identifiants Facebook. Il sera difficile de remonter jusqu’aux commanditaires, car contrairement à il y a quelques années où les hackers cherchaient à s’enrichir personnellement et donc pouvait se faire prendre plus facilement. Le malware Zeus sert uniquement à collecter le maximum de données personnelles, afin d’établir des listes qui sont revendues au plus offrant, à d’autres réseaux criminels très organisés.

Facebook peu soucieux ou peu compétent pour le moment pour réagir

Le malware Zeus peut s’installer sur un ordinateur de plusieurs façons au travers de Facebook, via une bannière de publicité alléchante, via un message au contenu attirant l’attention, sur de fausses pages de célébrités, des liens dans des messages reçus, du Spam dans la boite Facebook, etc. Difficile donc de cibler un comportement particulier, le meilleur conseil étant que chacun publie des posts à son entourage uniquement et ne servent pas de relais à des chaines.

Ce genre de menace n’est pas nouvelle sur Facebook et Eric Feinberg, Membre de FAKE « Fans Against Kounterfeit Enterprise », pousse un coup de gueule contre le réseau social qui ne fait pas grand-chose, voire rien pour endiguer les malwares qui se servent de sa plateforme pour se viraliser. La plus grande prudence est donc de mise au niveau individuel, dans les informations que vous partagez ou que vous lisez…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Free accusé de pratiques commerciales trompeuses, par bridage volontaire du débit

La plainte de l'UFC a amené le parquet de Paris à perquisitionner et saisir des documents au siège de Free…

Close