Accueil » Actualités » Yahoo annonce avoir reçu 12.000 demandes d’espionnage depuis le début de l’année

Yahoo annonce avoir reçu 12.000 demandes d’espionnage depuis le début de l’année

Par Emmanuel

L’affaire Snowden est très loin d’être terminée et tous les protagonistes de cette vaste affaire d’espionnage généralisé sur internet par la NSA, essayent tous désormais de minimiser leur implication. Depuis quelques heures, les chiffres pleuvent: Facebook annonce 18000 cas, 31000 chez Microsoft, 12000 chez Yahoo… de bien curieux aveux, après que ces derniers aient niés en bloc l’existence du programme de surveillance Prism.

Yahoo annonce 12000 demandes d’espionnage en 6 mois

La mission transparence pour se dédouaner d’un probable scandale international dans les semaines à venir, conduit les géants du web à dévoiler « leur réalité» du programme de la NSA, accédant directement à leurs serveurs pour obtenir des informations sur des individus un peu partout dans le monde, sauf évidemment aux Etats-Unis selon le président Obama…

Yahoo a avoué aujourd’hui qu’entre 12000 et 13000 requêtes des autorités ont été sollicitées par les autorités depuis le 01 Décembre 2012. Toutes ces requêtes portaient sur des fraudes, des enquêtes sur le terrorisme, des kidnappings, etc. Ces explications arrivent un peu tard, de la part de tous les grands acteurs du web, puisqu’au moment de la révélation d’Edwards Snowden de l’existence du programme PRISM, à l’unanimité, ces derniers nièrent la véracité des allégations de l’ex collaborateur de la NSA, aujourd’hui en fuite à Hong Kong et accusé de haute trahison.

L’agence de surveillance américaine aurait accès aux serveurs

Yahoo, tout comme ses homologues Facebook, Microsoft, Google, Apple, etc. espèrent aujourd’hui mettre en avant la partie de l’iceberg la plus visible et la plus facilement explicable, en publiant les demandes officielles des autorités pour les actes criminels habituels et soumis à réquisition. Mais Edwards Snowden a expliqué que la surveillance de la NSA, allait bien au-delà et que les plus grosses entreprises du web avaient laissé des « passerelles » pour que la NSA puisse accéder aux serveurs et aux bases de données sous le prétexte de la sécurité nationale.

Pour le moment, aucune véritable preuve n’a permis d’étayer cette partie du scandale, mais Snowden a promis de révéler très prochainement la méthode par laquelle la NSA entre dans les bases des sites web, afin de mettre à jour toute la lumière sur ce probable « nouveau watergate« .

Yahoo promet de son côté faire toute la transparence sur cette affaire, afin de restaurer la confiance de ses utilisateurs devenus méfiants et a annoncé publier deux fois par an des rapports pour démontrer que la confidentialité des données est un pilier de sa stratégie.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Google vient en aide à « The Internet Watch Foundation » dans son combat contre la pédopornographie

A l'heure du tout numérique et d'internet, certains phénomènes sociaux parasites et malsains en ont profité pour se développer. La…

Close