Accueil » Actualités » Les puces ARM « made by Google » verront elles le jour ?

Les puces ARM « made by Google » verront elles le jour ?

Par Emmanuel

Maillon manquant de la chaîne de production de Google, qui fabrique déjà ses propres serveurs et switch réseaux, les processeurs ARM permettraient au géant de Mountain View de se positionner sur ce marché prometteur.

Les puce ARM, maillon manquant de la chaînes Google

Suite à une déclaration de Google : « Nous voulons concevoir la meilleure infrastructure mondiale, aussi bien au niveau de la conception matérielle, que le design logiciel », recoupée avec une information recueillie auprès d’une source anonyme par Bloomberg, il semblerait que Google envisage de prendre en main la fabrication de ses propres processeurs ARM.

En effet, la firme de Mountain View fabrique déjà ses propres serveurs, ainsi que les switchs de son réseau. Les processeurs ARM apparaissent donc comme le maillon manquant pour maîtriser la chaîne de son activité. Ces derniers, ainsi que ceux de type X86, lui sont actuellement fournis par Intel.

Un projet d’investissement qui n’enchante pas Intel

Tandis que 95 % du marché d’Intel repose sur la commercialisation de ses processeurs, Google représente à lui seul 4,3 % de ses bénéfices. Intel verrait donc probablement d’un mauvais œil, une future autarcie de Google en matière de processeur. Cependant, le projet de Moutain View semble essentiellement concerner les puces ARM, ce qui reviendrait à conserver Intel comme fournisseur principal pour les systèmes X86.

Particulièrement présents sur le secteur des mobiles, les processeurs ARM sont peu développés sur le marché des serveurs, Google envisagerait donc de faire « d’une pierre deux coups » :  prendre en main la fabrication des puces ARM de manière à maîtriser ce lien entre software et hardware, tout en investissant et se positionnant dans un secteur qui lui semble prometteur.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Technologies : ce qu’il faut retenir de 2013 et attendre de 2014

(AFP) - De l'entrée en Bourse de Twitter à la déferlante attendue des lunettes et autres accessoires interactifs, voici quelques…

Fermer