Accueil » Actualités » Procès entre Apple et Samsung : Google contraint d’entrer dans la bataille

Procès entre Apple et Samsung : Google contraint d’entrer dans la bataille

Par Emmanuel

Dans le choc des titans, qui se joue entre Apple et Samsung un invité surprise vient de faire irruption, il s’agit de Google ! Le géant de Mountain View a en effet annoncé qu’il soutiendrait Samsung dans son procès et qu’il l’aiderait à payer les frais du procès et une partie du préjudice… Les dommages et intérêts sont pourtant importants puisque Samsung a été condamné à verser 1 milliard de dollars de préjudice à Apple, un chiffre qui peut d’ailleurs encore grossir puisque désormais Apple réclame 2,2 milliards de dollars. Alors Google, bon samaritain ? Pas vraiment, il se soucie de ses propres intérêts et aussi de son image de marque.

Procès Apple – Samsung : Android pourrait couter cher à Google !

En effet, après examen du litige qui oppose Apple à Samsung en appel, il s’avère que pour la quasi-totalité des litiges, ce n’est pas le téléphone lui-même qui est attaqué par Apple, mais bel et bien Android. Google a donc très bien compris l’enjeu qui se joue derrière, car plusieurs brevets semblent avoir été violés lors de l’élaboration d’Android, entrainant en cascade ses partenaires commerciaux dans des litiges judiciaires. La seule solution pour Google est de garantir à Samsung qu’il sera à ses côtés en cas de perte du procès.

Google a fait savoir officiellement qu’il se dit prêt à payer les coûts de la défense, mais également les éventuels dommages et intérêts, si Samsung perdait le procès. Le géant de Mountain View a signé un accord de distribution d’applications mobiles avec plusieurs constructeurs, dont Samsung afin que le constructeur intègre des Google Apps dans les smartphones Galaxy. La contrepartie de cet accord de distribution d’applications, précise que Google accepte de soutenir Samsung en cas de problèmes légaux, relationnés à l’utilisation de ces technologies, avec des concurrents.

Android une pépite cachant des violations de brevets

Google avait déjà dû se rapprocher d’autres constructeurs comme Nokia ou HTC, afin de leur fournir une aide financière permettant à ces derniers de mener des accords à l’amiable avec Apple, mais dans le cas de Samsung le scénario ne s’était pas répété, chacun campant sur ses positions. Autres cas, démontrant clairement que Google a violé certains brevets, voire a même plagié le travail d’autrui pour bâtir Android: le cas Gemalto.

Gemalto est un fabricant français de cartes à puce, qui est actuellement en procès avec Google après avoir découvert en 2010, que l’intégralité de sa Java Card est utilisée sur Android ! Des preuves matérielles ont été découvertes, démontrant que Google a délibérément copié la java Card qui se retrouve désormais sur la totalité des téléphones équipés d’Android dans le monde… Android est donc une pépite d’or pour Google, mais qui sur le long terme pourrait aussi lui couter très cher en procès si d’autres entreprises découvrent que leurs brevets ont été violés, sans compter l’image de marque de Google qui s’en retrouverait fortement écornée !

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Renchaud

Matériels libres, logiciels libres, systèmes libres sont les seules solutions pour éviter ces pugilats dénués de sens.

Car la justice n’est rien d’autre que l’application du droit dans le cadre d’un rapport de forces ce qui n’a rien à voir avec la vérité.

Comment être sûr que depuis sa création Apple n’a violé aucun brevet pour assoir sa position sur le marché ?

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Facebook et Google se partagent 67% du chiffre d’affaires de la publicité mobile

On peut dire que Google et Facebook se sont vraiment emparés du marché de la publicité mobile, puisqu'à eux seuls,…

Close