Accueil » Actualités » La guerre entre Google et Bruxelles continue, le géant accuse l’UE de fausses déclarations

La guerre entre Google et Bruxelles continue, le géant accuse l’UE de fausses déclarations

Par Emmanuel

Il semble que la relation entre Bruxelles et Google ne soit pas prête à se détendre, puisque la firme de Mountain View a rejeté l’ensemble des arguments de l’Europe et a choisi le bras de fer pour résoudre les différends qui les séparent. L’Europe accuse le moteur de recherche d’abus de position dominante et de nuire à la concurrence, des arguments rejetés en bloc par l’américain.

Google dénonce les fausses accusations de Bruxelles

La Holding Alphabet a affirmé que les accusations de Bruxelles sont fausses et sans fondement. C’est ce jeudi que le vice-président de Google, Kent Walker, a exprimé : « Les conclusions [de l’exécutif européen] sont fausses aussi bien du point de vue des faits, du droit, que de l’analyse économique » et « sans fondements ».
Margrethe Vestager, la commissaire à la Concurrence de l’Europe avait accusé Google d’abus de position dominante dans la recherche en ligne, pour favoriser ses propres services de comparaison de prix pour le e-commerce. Bruxelles a donc monté un énorme dossier visant à contraindre la firme de Mountain View à payer une amende de plusieurs milliards d’euros. L’affaire n’a cependant pas inquiété le moteur de recherche qui a apporté de nombreux éléments démontrant que tout le dossier est « erroné ».

Google a démontré que loin d’avoir nui à la concurrence, ces dernières années ont permis de voir arriver plus de 300 nouveaux comparateurs de prix. Il a également mis en évidence que de très gros acteurs ont prospéré en dehors de Google comme eBay ou Amazon dans le commerce en ligne et il a rappelé à Bruxelles que le moteur de recherche avait fait un cadeau de 20 milliards de clics à ses concurrents européens ces 10 dernières années, en affirmant : « Google a offert 20 milliards de clics gratuits aux agrégateurs de contenus en Europe sur la dernière décennie ». Bruxelles doit désormais étudier la réponse et les arguments de Google, la hache de guerre est donc très loin d’être enterrée !

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
A l’avenir la batterie de votre smartphone pourrait être une pile à hydrogène

Une équipe de chercheurs de la société Intelligent Energy sont parvenus à mettre au point une petite révolution dans le…

Close