Accueil » Actualités » Fire Phone le plus cuisant échec d’Amazon

Fire Phone le plus cuisant échec d’Amazon

Par Ruby Charpentier

La société Amazon va se désengager de l’univers du smartphone qui n’a pas été une grande réussite, loin de là pour le géant, qui a connu d’importantes pertes depuis le lancement du Fire Phone. Le géant du commerce électronique a tiré une conclusion en voyant qu’il fallait parfois bien penser avant de vouloir s’attaquer à un marché très loin de son cœur de métier.

Amazon met fin à l’échec du Fire Phone

Le smartphone Fire Phone d’Amazon, pour ceux qui ne le connaissent pas était un smartphone commercialisé à 199 dollars, dont les caractéristiques techniques étaient : une dalle tactile 4,7″ Gorilla Glass permettant d’afficher une résolution HD, un processeur Quad Core 2,2 Ghz, couplé à 2 Go de RAM et un chipset graphique de type Adreno 330. En soit, ce téléphone était donc assez correct, mais la méconnaissance de us et coutumes du secteur et une mauvaise stratégie marketing ont fait que ce téléphone n’a jamais fonctionné.

Amazon a même eu un mal fou à simplement vendre ses stocks et pour y parvenir, il a quasiment dû donner les Fire Phone puisque ces derniers ont fini par être vendus à un prix de 0,99 dollars au lieu des 199 de départ, avec en prime un abonnement chez AT&T aux Etats-Unis. Aucun chiffre sur ces ventes catastrophiques n’a émané de chez Amazon, mais dans le bilan comptable des résultats financiers qui doit être publié chaque trimestre, on peut observer lors du second trimestre de l’année, 83 millions de dollars d’invendus.

Jeff Bezos, le patron du groupe Amazon a donc demandé la fin de la production du Fire Phone et a profondément regretté ce choix de diversification du groupe, en évoquant un mauvais choix dans la stratégie commerciale.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Pour les opérateurs « internet n’est pas un droit fondamental

Même si l'accès à l'internet haut débit s'est démocratisé depuis une dizaine d'années en France, les opérateurs ne sont pas…

Close