Accueil » Actualités » La fin des articles « pute à clic » ? Facebook change son algorithme

La fin des articles « pute à clic » ? Facebook change son algorithme

Par Emmanuel

Combien de fois peut-on lire sur les réseaux sociaux, titre racoleur, article pute à clic, contenu aguicheur, clickbait, etc. dans les commentaires ? Il est possible que ce genre d’articles ne soit plus qu’un mauvais souvenir, car Facebook a décidé de changer son algorithme pour privilégier les contenus sérieux, et non plus les articles n’ayant qu’un seul objectif : gagner un clic ou un « like » facilement.

Facebook veut déclarer la guerre aux articles racoleurs

Et si un jour, les articles du genre : « Ce type est totalement fou, la preuve en vidéo », « Cette vidéo va changer votre vie », etc. n’existaient plus ? Des articles qui ont le don de faire rager car très souvent il n’y a rien derrière et ils ne servent qu’à une seule chose : attirer des visiteurs sur un site pour gonfler artificiellement le nombre de visiteurs et surtout pour engranger des revenus publicitaires facilement.

Facebook n’est pas dupe et le réseau est parfaitement conscient que beaucoup de sites web utilisent ses 1,5 milliard d’utilisateurs pour gonfler leur trafic artificiellement. La firme de Mark Zuckerberg entend cependant partir en guerre contre ce phénomène qui exaspère ses utilisateurs, fait baisser la qualité des contenus et pollue les murs des internautes. L’entreprise a donc annoncé qu’un changement d’algorithme allait permettre de faire un gros ménage à ce niveau-là.

La fin du clickbait ?

Partir à la chasse aux articles « clickbait » est donc le nouveau combat du numéro 1 des réseaux sociaux.  Facebook a expliqué : « Les gens nous ont dit spécifiquement qu’ils voulaient voir moins de publications avec des titres destinés à attirer les clics », ajoutant : « Avec cette mise à jour, les gens verront moins d’histoires destinées à attirer les clics, et davantage d’histoires qu’ils veulent avoir plus haut dans leur fil d’actualité ».

Le réseau social a expliqué que l’algorithme serait capable de reconnaître les mots clés et les formulations généralement utilisés pour lancer des clickbait. Les articles racoleurs seraient donc déclassés avant de faire artificiellement le buzz et les sites web qui en seraient à l’origine seraient pénalisés par une perte de leur trafic. Une assez bonne nouvelle.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Pokémon Go rapporte 3920 euros par minute à ses éditeurs

Pokémon Go est probablement le jeu dont on parle le plus ces dernières semaines, un véritable phènomène de société, qui…

Fermer