Accueil » Actualités » Après Skype, le groupe CyberTeam dit vouloir faire tomber Steam

Après Skype, le groupe CyberTeam dit vouloir faire tomber Steam

Par Ruby Charpentier

Durant toute la semaine, mais principalement dans les journées de lundi et mardi, Skype a subi de très importantes perturbations. Une panne mondiale qui a empêché les utilisateurs de se connecter, d’appeler en VoIP ou d’envoyer des messages.

Des pirates disent être les responsables de la panne mondiale de Skype

Microsoft a réussi à faire revenir les choses à la normale le mercredi, mais durant le reste de la semaine et encore aujourd’hui, on peut noter sur l’outil Downdetector.com,que des points chauds existent toujours (au moment où nous écrivons ces lignes Dubaï et le Japon souffrent toujours de pannes). Comment Microsoft a-t-il pu souffrir d’une panne si longue et aux proportions si importantes ? En réalité, pour le moment nous ne le savons pas car Microsoft n’a pas communiqué sur le sujet.

En revanche, un groupe de hackers baptisé CyberTeam a communiqué, en se vantant d’être responsable d’une attaque DDoS contre Microsoft et d’avoir dans le viseur Steam désormais. Le groupe de pirates CyberTeam a déclaré : « Skype est tombé à cause de CyberTeam !!! Voici une capture prise avant que l’attaque n’arrive sur Skype. C’est juste le commencement d’une nouvelle ère, le prochain c’est Steam ».

Leur prochaine victime sera Steam

Microsoft aurait-il été frappé par une attaque DDoS et non pas par une panne. Au vue du comportement de la panne, il est fort possible que oui, car lorsque Microsoft parvenait à revenir à la normale dans certaines zones géographiques, les serveurs retombaient. Les attaques DDoS sont justement destinées à saturer les serveurs de données, afin de les faire tomber. A cela, il fallait ajouter les tentatives de reconnexions automatiques des comptes ou des utilisateurs et il n’en fallait pas moins pour que Microsoft se retrouve submergé d’informations.

Les hackers n’ont absolument aucune revendication et disent vouloir s’en prendre à Steam désormais, également sans revendication. Cela ressemble plutôt à un groupe de pirates ayant découvert avec quelle facilité, il est possible de mener des attaques par déni de service et qui pense avoir découvert le Saint Graal ! Visiblement « l’ère nouvelle » dont il parle, ressemble étrangement à l’ère d’il y a une semaine avant l’attaque, si réellement il s’agit d’une attaque et non d’un groupe de pirates cherchant à s’attribuer la responsabilité d’une panne pour faire le buzz…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Niantic est de plus en plus déterminé à nuire aux tricheurs sur Pokémon Go

Niantic n'entend pas laisser son jeu phare Pokémon Go devenir le repaire des tricheurs en tout genre. La société multiplie…

Fermer