Accueil » Actualités » Amazon Echo, un assistant virtuel qui nous espionne ?

Amazon Echo, un assistant virtuel qui nous espionne ?

Par Emmanuel

Des experts en sécurité ont indiqué récemment que les enceintes Amazon Echo de 2015 et de 2016 possédaient de potentielles failles, permettant de les transformer en dispositif d’écoute pour un cybercriminel.

Des risques d’écoutes illicites sur Amazon Echo

C’est la société britannique MWR, spécialisée dans le conseil en cybersécurité, qui a donné l’alerte. C’est notamment le fait qu’un tiers puisse intercepter et capter des conversations qui est dénoncé. C’est par l’intermédiaire d’un accès root à l’OS Linux de l’assistant Amazon Echo, qu’un hacker peut frapper.

Ce sont plus particulièrement les éditions 2015 et 2016 qui sont dans le viseur, puisque ses concepteurs, en installant un script permettant cet accès root, donne la possibilité par la même occasion de disposer d’un accès permanent au microphone de l’enceinte, expliquent les chercheurs de la société MWR.

Cela rend ainsi ces assistants virtuels particulièrement vulnérables, car ces derniers sont paramétrés de manière à ce que la carte SD externe ait, dès le démarrage, la primeur sur le stockage interne. A moins d’opérer des changements sur la carte mère, ce processus n’est pas modifiable.

Des assistants virtuels qui ne préservent pas l’intimité de ses usagers

On voit ainsi par ce mécanisme mis en lumière par des chercheurs, que certains assistants numériques sont extrêmement vulnérables en cas d’attaques cybercriminelles. Toutefois, l’édition 2017 d’Amazon Echo ne semble pas touchée par ce problème.

En effet, les concepteurs du produit ont enrayé ce risque d’écoute en interdisant le lancement d’une communication SPI entre la carte électronique et une carte SD externe. Il convient aussi de signaler que cette opération de hacking potentielle n’est pas non plus à la portée de tout le monde, d’où l’emploi du terme de vulnérabilité, plutôt que de risque majeur.

De manière générale, cette mésaventure des assistants Amazon Echo pose la question de la place des objets connectés dans notre quotidien, et l’usage potentiellement néfaste qui peut en être fait au cas où les concepteurs verrouillent mal les données privées des usagers.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Eye control, un système pour contrôler Windows avec les yeux

La société Microsoft va prochainement mettre en place sous Windows 10 un nouveau service, Eye Control. Il s'agit là d'un…

Close