Accueil » Actualités » Edge sous Chromium… Google ravi, Mozilla mécontent

Edge sous Chromium… Google ravi, Mozilla mécontent

Par Ruby Charpentier

Nous en parlions il y a quelques jours, Microsoft a officialisé son intention d’adopter Chromium, la base de Google Chrome, pour son navigateur Edge au lieu d’utiliser le moteur de rendu EdgeHTML. Microsoft espère ainsi éliminer les problèmes de compatibilité avec les sites web, puisque tout est optimisé pour Chrome.

Microsoft Edge passera sous Chromium, Mozilla digère mal la nouvelle

Cette décision de Microsoft a évidemment fait un heureux, c’est Google ! La firme de Mountain View a salué la décision et souhaite sa bienvenue au sein de la communauté Chromium en déclarant : « Nous sommes impatients de travailler avec Microsoft et la communauté des standards du Web pour faire progresser le Web ouvert, soutenir le choix des utilisateurs et offrir des expériences de navigation exceptionnelles ».

Inutile de préciser que si Google est ravi, ce n’est pas le cas de tout le monde, notamment chez Mozilla, son concurrent au niveau des navigateurs internet. Le fondateur de Firefox a d’ailleurs exprimé : « Cela ne fait que renforcer l’importance du rôle de Mozilla en tant que seul choix indépendant » et premiére décision : bye bye EdgeHTML.

Il poursuit en soulignant : « Nous n’allons pas admettre que la mise en œuvre du Web par Google est la seule option que les consommateurs devraient avoir. C’est la raison pour laquelle nous avons construit Firefox en premier lieu et pourquoi nous allons toujours nous battre pour un Web véritablement ouvert ».

Chris Beard, le CEO de Mozilla, regrette aussi la décision, expliquant que les « browser engine » comme Chromium de Google sont « des logiciels qui déterminent en réalité une grande partie de ce que chacun de nous peut faire en ligne », ajoutant : « Ils déterminent les fonctionnalités essentielles, telles que le contenu que nous pouvons voir en tant que consommateurs, notre degré de sécurité lorsque nous regardons du contenu et le niveau de contrôle que nous avons sur ce que les sites Web et les services peuvent faire ».

Pour Mozilla, la décision de Microsoft diminue un peu plus la chance de disposer d’un web indépendant, ouvert et respectueux de la vie privée.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Le moteur français Qwant Maps arrive pour concurrencer directement Google Maps

Poursuivant ses ambitions initiales, Qwant développe son propre service de cartographie et de navigation, Qwant Maps. La start-up française avance…

Fermer