Accueil » Actualités » Megaupload : le site de téléchargement a été fermé par le FBI

Megaupload : le site de téléchargement a été fermé par le FBI

Par Melissa

Comme nous vous l’annoncions ce matin, le site d’hébergement de fichiers Megaupload est inaccessible depuis hier et le sera sans doute encore longtemps. Ceci s’explique par le fait que la justice américaine et le FBI ont fermé le site avec comme motif la conspiration, allant même jusqu’à considérer la société comme entreprise criminelle organisée d’envergure internationale. Par ailleurs, ils ont ajouté que Megaupload encourageait le piratage en ne tenant pas compte des lois qui régissent le copyright.

Un système fructueux.

Pour rappel, le site de téléchargement direct (direct download) est un service apprécié de nombreux internautes. Il fidélise ses visiteurs en leur proposant un système d’abonnement payant qui leur donne par la suite la possibilité de bénéficier d’une vitesse de téléchargement sans limitation et une taille de fichier maximum plus importante. C’est surtout la baisse des coûts de la bande passante qui a permis à Megaupload de surfer sur la vague du succès pendant de nombreuses années. Afin de palier au piratage, Megaupload a mis en place une procédure de suppression des contenus illégaux, mais l’acte d’accusation affirme que le site ne l’a pas respecté.

"Fermeture

Un blocage impromptu

Les États-Unis ont la main mise sur la plupart des serveurs de noms de domaine qui donnent la possibilité aux navigateurs de s’orienter sur le réseau. Ils ont alors facilement réussi à bloquer le site de téléchargement en modifiant les DNS, rendant par la même le site inaccessible.

Il convient de noter que quatre personnes ont été arrêtées en dehors du sol américain, en Nouvelle-Zélande, dont le fondateur de Megaupload, Kim Dotcom. Les trois autres inculpés sont quant à eux encore en fuite. L’accusation portée sur ces quatre personnes est la même : conspiration, racket, violation de copyright et blanchiment d’argent. Il est à noter que l’accusation peut amener les quatre inculpées à encourir jusqu’à vingt ans de prison. Par ailleurs, la procédure d’extradition vers les États-Unis de ces derniers est déjà lancée. Pour rappel, la justice américaine a mené cette opération contre Megaupload car le site détenait des serveurs suspects dans l’État de Virginie et dans le district de Washington aux États-Unis.

Le devenir du service

Megaupload n’est certes pas le seul site de téléchargement sur Internet, mais il a néanmoins contribué au succès de ce type de services en proposant toute une variété de sites liés, dont sa plate-forme de streaming Megavideo. À noter que ce site a été consulté par des milliers d’internautes qui y regardaient en streaming des séries ou des films. Par ailleurs, ces plateformes ont connu la même progression en termes de popularité dans les pays qui ont mis sur pied la surveillance des systèmes de téléchargement P2P. Inutile de préciser que ces services ne sont pas encore surveillés par des organismes tels que la Hadopi. Néanmoins, en fermant la principale plate-forme de téléchargement direct, les États-Unis se sont attirés la foudre des internautes et des milliers d’addicts à Megaupload.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Bienvenue dans le futur : un écran transparent LCD de 46 pouces !

Samsung Electronicstra élargit sa gamme et s'attelle à la création d'un nouveau produit sur le marché des écrans transparents. La…

Close