Accueil » Dossiers » Jeux vidéo » Test de la Wii U : une nouvelle façon de jouer ?

Test de la Wii U : une nouvelle façon de jouer ?

Par Yann

Si nous ne parlons que peu souvent de jeux vidéo, force est de constater que la sortie d’une nouvelle console reste toujours un petit événement dans le monde hi-tech. De plus, lorsque Nintendo annonce le successeur de la Wii et se targue d’apporter une nouvelle façon de jouer, cela ne peut qu’attiser notre curiosité. Nous avons donc testé la nouvelle Nintendo Wii U et nous vous livrons nos impressions ainsi que notre verdict au travers de ce dossier.

Introduction

La Wii, sortie en 2006, a été vendu à près de 100 millions d’exemplaires. La firme nippone avait alors proposé une nouvelle façon de jouer en rompant totalement avec les contrôleurs classiques. Exit la manette de jeu que l’on connaissait depuis des années, Nintendo avait alors inauguré la reconnaissance de mouvement à l’aide de sa télécommande. Cette console, pourtant déjà en retard techniquement, a séduit de nombreux causal gamers qui ont pu s’agiter frénétiquement devant leur écran.

Aujourd’hui, Nintendo tente à nouveau d’apporter au joueur une nouvelle façon d’appréhender le jeu vidéo avec sa nouvelle Wii U. Mieux encore, le fabriquant souhaite également séduire les hardcore gamers, qui sévissent généralement sur Xbox 360 ou PS3.

L’arme secrète de Nintendo pour parvenir à ses fins réside notamment dans un nouveau hardware capable d’afficher (enfin) de la HD ainsi que dans l’ajout d’un nouveau contrôleur affublé d’un écran tactile : le Gamepad. Si le pari semble risqué, sera-t-il néanmoins remporté ? Eléments de réponse…

La Wii U et son Gamepad

La Wii U ressemble comme deux gouttes d’eau à sa petite sœur… De dimensions un peu plus grandes que la génération précédente (17,5 × 26,8 × 4,6 cm), cette nouvelle mouture aborde néanmoins quelques petites courbures au niveau des arêtes.

En façade, un petit clapet cache deux ports USB ainsi qu’un slot pour carte SD. L’arrière de la console dispose également de deux ports USB, d’une sortie HDMI, d’une sortie RGB/YUV, d’une entrée pour la Sensor Bar (similaire à celle de la Wii, mais de couleur noire) ainsi que de la prise d’alimentation. Point rare à souligner, le câble HDMI est fourni ! Le câble RGB/YUV, quant à lui, n’est pas présent. Néanmoins, celui de la Wii de première génération fera l’affaire…

Intéressons-nous maintenant à ce que la console a dans le ventre. La Wii U est animé par un processeur tri-coeur IBM basée sur un Power 750 cadencé à 1,24 GHz. La puce graphique, pour sa part, est une AMD Radeon HD 677022 cadencé à 550 MHz. Quant au stockage, celui-ci est géré par une mémoire flash de 8 Go sur la version basique (blanche) et de 32 Go sur la version premium (noire). Fort heureusement, il reste possible de brancher un disque externe via USB.

Wii U vue de face

Wii U : vue de face

Wii U vue arrière

Wii U : vue arrière

Passons maintenant au gamepad. Ses dimensions semblent imposantes dès le premier regard puisqu’il intègre un écran tactile 16:9 de 6,2 pouces (15,75 cm) pour une résolution de 854 x 480 pixels.

Le Gamepad de la Wii U

Le Gamepad de la Wii U

Mais malgré ces caractéristiques, le gamepad reste léger (494 gr selon notre balance) et surtout, il offre une excellente prise en main. Les gâchettes arrières R, L, ZR et ZL tombent bien sous les doigts. Quant aux pouces, ils viendront naturellement se poser sur les deux sticks analogiques cliquables à l’avant de la manette.

Profil du Gamepad

Profil du Gamepad

Arrière du Gamepad

Vue 3/4 arrière

Une croix directionnelle est également présente, ainsi que les boutons A, B, X, Y, +, – et Home. On notera la présence du bouton TV qui permet de contrôler votre téléviseur via l’émetteur/récepteur infrarouge présent sur le haut (de nombreuses marques et modèles sont reconnus).

Ce gamepad intègre un gyroscope et un accéléromètre afin d’obtenir un système de détection de mouvement efficace. Un micro, une prise casque ainsi que deux petits haut-parleurs permettant une sortie stéréo sont également présent.

A noter qu’aucune télécommande Wiimote n’est fournie. Si vous ne possédez pas de Wii et que vous souhaitez jouir du mode multijoueurs en local, il sera alors nécessaire d’invertir…

Enfin, terminons ce petit tour des caractéristiques techniques par la présence de la technologie NFC intégrée au gamepad. Si aujourd’hui cette technologie n’est pas utilisée par la console, elle pourrait à l’avenir servir à effectuer des micro-paiements sécurisés ou, c’est là le plus intéressant, à permettre des interactions avec des cartes ou des accessoires équipés de puces dédiées.

L’interface et les applications de la Wii U

Abordons tout de suite le sujet qui fâche : l’interface est lente. En effet, le passage d’un écran à l’autre peut parfois prendre plus de dix secondes. Néanmoins, Nintendo a parfaitement conscience de ce problème, espérons donc qu’il soit rapidement corrigé dans une future mise à jour.

Pour le reste, l’interface est simple d’emploi et les utilisateurs habitués à la 3DS ne seront pas dépaysés. Point positif, il est possible de switcher l’interface entre le gamepad et le téléviseur en tout simplicité. Le lancement de jeux ou d’application se fait par l’intermédiaire des différentes icônes présentes à l’écran.

Applications Wii U

YouTube
Au menu des applications on notera notamment une icône YouTube permettant d’accéder à l’ensemble des vidéos du site. Bien entendu, il reste possible de s’authentifier afin d’accéder à ses paramètres et à sa chaine YouTube.

Internet
La navigateur web intégré à la console est efficace et rapide. Sans atteindre l’efficacité d’une véritable tablette, l’utilisation du gamepad offre un confort très appréciable.

LOVEFiLM Instant
Il s’agit d’un service, via abonnement payant, permettant la visualisation de films et séries en HD. Néanmoins, cette fonctionnalité n’est pas encore disponible actuellement.

eShop
Tout comme sur 3DS, la boutique en ligne Nintendo permet de télécharger des démos, de visualiser des présentations vidéo des jeux disponibles et, point le plus important, de télécharger des jeux. La totalité des jeux du commerce est ainsi disponible en téléchargement. Par contre, il est regrettable que le prix des versions dématérialisées soit identique aux versions boites… Etant donnée l’absence de boite, jaquette et notice associée à la nécessité d’avoir suffisamment d’espace libre disponible dans la mémoire interne de la console (ou sur un disque externe), une réduction de 5 ou 10€ par jeux aurait été judicieuse !

L’éditeur de Mii
Là encore, la création de Mii sur Wii U est similaire à ce que l’on trouve sur sa petite soeur portable. Il est même possible de créer son Mii à l’aide d’une photo prise par le gamepad. Si les résultats sont parfois surprenants, ils restent néanmoins majoritairement réussis.

Wii U Chat
Il est possible de communiquer en vidéo avec les autres utilisateurs de Wii U. La caméra et le micro intégré au gamepad sont ainsi utilisés pour transmettre le son et l’image (qui est aussi disponible sur l’écran du téléviseur). Détail amusant, il est possible d’utiliser le stylet pour griffonner par-dessus l’image de son interlocuteur 🙂

Chaine Wii
C’est par cette icône que la rétrocompatibilité avec la Wii est assuré. On retrouve ainsi l’interface de la Wii classique intégrée à la dernière console de Nintendo. Point positif à souligner, les jeux Wii seront automatiquement lissés. De quoi donner une nouvelle jeunesse à vos anciennes galettes !

Miiverse
Gardons le meilleur pour la fin ! Miiverse est un véritable univers en ligne dans lequel vous pourrez rejoindre les communautés correspondants aux jeux existants. Il sera ainsi possible de lire et d’envoyer des messages, de suivre différentes actualités ou joueurs, de partager ses expériences de jeu ou encore de créer et partager ses propres dessins effectués sur le gamepad à l’aide du stylet.
Miiverse est un univers à la croisée d’un facebook, d’un twitter et d’un forum de discussions. Une belle réussite !

Nintendo Land

Nintendo Land est avant tout une compilation de mini-jeux utilisant au mieux les avantages du gamepad. Ce party game regroupe pas moins de 12 attractions, basées chacune sur l’univers d’un jeu Nintendo. Six jeux sont jouables uniquement en solo, trois sont jouables en coopération (de 1 à 5 joueurs) et les trois derniers en multi (de 2 à 5 joueurs).

Le point central du jeu est une fête foraine dans laquelle le joueur se ballade librement et peut ainsi accéder aux différents jeux. Si au départ, le parc d’attractions est quasiment vide, il s’animera rapidement puisque différents personnages viendront déambuler dans la place et des « trophées » (purement décoratifs) débloqués dans les jeux apparaîtront. Un petit train, dans lequel il sera possible d’embarquer pour faire le tour du parc, sera également de mise.

Si les déplacements du joueur dans la fête foraine se font de façon tout à fait classique à l’aide du gamepad, la nouvelle manette permet de visualiser le décor en dehors du cadre de la télé. Ainsi, il est possible de pointer le gamepad dans toutes les directions et de regarder « au travers », comme une fenêtre sur le monde extérieur. Et mine de rien, ce procédé qui sera repris dans différents mini-jeux, offre une nouvelle dimension jusque-là jamais expérimentée pour une console de salon. On commence alors à comprendre l’intérêt qu’apporte la nouvelle manette de la console.

Mais découvrons ensemble chacun des jeux proposés :

Fruit Cart – La récolte fruitée de Yoshi (solo)

Le but du jeu est de récupérer divers fruits présents sur l’écran du téléviseur. Pour ce faire, il est nécessaire de tracer son trajet à l’aide du style sur le gamepad. Simple à première vue ? Et bien pas tant que cela puisque les fruits à récolter ne sont pas visibles sur l’écran du gamepad. Il faut jongler entre les deux écrans pour pouvoir emprunter le meilleur itinéraire. Amusant !

Fruit Cart

Octopus Dance – La danse de la pieuvre (solo)

Comme le laisse présager son nom, Octopus Dance est un jeu de rythme. Un personnage (votre coach) fait différents mouvements à l’écran et le joueur doit les reproduire le plus fidèlement possible à l’aide du gamepad, chaque stick analogique permettant le contrôle d’un bras. Quant au gamepad, la détection de mouvement vous permet de sauter ou bien de vous pencher à droite ou à gauche. Amusant au début, ce jeu musical n’est néanmoins pas la meilleure des attractions proposées…

Octopus Dance

Crash Course – Le circuit périlleux de Donkey Kong (solo)

Sous ses airs de « petit jeu sans intérêts » se cache en réalité l’une des attractions les plus prenante et addictive de Nintendo Land. Le but du jeu est simple : faire traverser votre chariot au travers d’un unique et long niveau à l’aide des mouvements du gamepad. Bien entendu, le parcours est jonché d’obstacles et la moindre erreur fera crasher votre chariot. Le tout est bien dosé, avec une difficulté progressive. Traverser le niveau de part en part ne sera pas chose aisée. Si certains mécanismes doivent être actionnés via les gâchettes de la manette, il faudra parfois souffler dans le micro du gamepad afin de faire tourner un ventilateur qui déplacera une plateforme.

Détail amusant découvert au hasard d’une partie : ce jeu solo permet néanmoins à d’autres personnes de venir en aide au joueur principal. Pour cela, il suffit de pointer une zone de l’écran à l’aide de la wiimote et les mouvements du joueur seront ralentis. Bien pratique pour passer des segments délicats du parcours !

Crash Course

Ninja Castle – La citadelle ninja de Takamaru (solo)

Ici, vous devrez affronter des ninjas en les attaquant à l’aide de shurikens. Pour cela, il convient de tenir le gamepad verticalement afin de lancer vos projectiles d’un mouvement rapide de votre doigt sur l’écran tactile. Si le jeu est plutôt mignon et réussi graphiquement, il devient lassant et répétitif en peu de temps.

Ninja Castle

Twister Race – La course sinueuse de Captain Falcon (solo)

Nous aurions pu avoir là un bon jeu de course mais malheureusement, il n’en n’est rien. Si techniquement, le jeu est joli et bien réalisé, l’impression de vitesse n’est pas vraiment au rendez-vous. De plus, le contrôle du véhicule se fait à l’aide des mouvements du gamepad en position verticale (position dont la prise en main n’est pas des plus aisées). Afin de piloter au mieux votre engin, il est nécessaire de regarder uniquement l’écran tactile qui affiche une vue de dessus. Du coup, l’écran TV ne sert à rien… si ce n’est de montrer vos exploits à d’éventuels spectateurs présents dans votre salon. Sans doute le moins bon jeu de Nintendo Land…

Twister Race

Ballon Trip Breeze – Voyage en ballon (solo)

Nous avons ici à faire à un jeu entièrement tactile. A l’aide du stylet, le joueur doit créer un courant d’air permettant de déplacer son Mii accroché à un ballon. Bien entendu, il faudra éviter divers obstacles afin d’aller se poser sur l’île suivante. Toujours au stylet, il est possible d’éclater les ballons au passage afin de pouvoir plus facilement se frayer un chemin (et accessoirement marquer plus de points !).

Ballon Trip

Battle Quest – The Legend of Zelda : la quête des héros (coop)

Ce jeu multijoueurs en mode coopératif vous transporte dans l’univers de Zelda présentant des personnages en tissu (un peu à la manière d’un Sackboy). Les joueurs à la wiimote auront pour seule arme une épée et pourront se protéger avec un bouclier. Le joueur qui aura la chance d’avoir le gamepad en main incarnera quant à lui un archer. Les personnages traverseront ainsi différents niveaux en terrassant divers ennemis. Point de liberté dans les mouvements par contre puisque les déplacements se font automatiquement. Les joueurs devront donc uniquement se concentrer sur leurs adversaires.

A noter que la détection de mouvement, que ce soit via le gamepad ou la wiimote (Wiimote Plus ou Wii Motion Plus obligatoire), est parfaitement bien retranscrite. En multi comme en solo, Battle Quest permet de passer de bons moments.

Battle Quest

Pikmin Aventure – La grande aventure des Pikmin (coop)

Pikmin Aventure est un jeu étonnamment riche qui aurait presque pu être proposé séparément. A l’aide du gamepad, le joueur contrôle le capitaine Olimar. Le stylet permet de donner divers ordre à son armée de petits Pikmin. Quant aux autres joueurs, ils incarneront des Pikmin de grande taille. Au travers de nombreux niveaux, il faudra combattre différentes créatures mécaniques tout en récoltant divers bonus.

Le jeu est mignon tout plein et superbement réalisé, les graphismes sont fins et colorés, et, pour ne rien gâcher, les niveaux sont suffisamment nombreux pour vous tenir en haleine quelques temps. Une très bonne surprise !

Pikmin Aventure

Metroid Blast : Chasseurs de primes (coop)

Ce jeu permet de contrôler soit un personnage se déplaçant à pieds à l’aide d’une wiimote, soit un vaisseau via le gamepad. Il vous faudra alors dégommer ensemble divers ennemis. Après un petit temps d’adaptation nécessaire pour bien maîtriser les différents mouvements qu’il est possible d’effectuer, Metroid Blast est un titre très intéressant à jouer à plusieurs.

Metroid Blast

Mario Chase – Mario en fuite (coop)

Apparemment sans prétention, Mario Chase est pourtant l’un des jeux les plus réussi de Nintendo Land. Le concept est extrêmement simple : de 1 à 4 joueurs incarnant des Toads doivent attraper Mario en un temps limité dans une arène. Les joueurs à la recherche de Mario contrôlent leur personnage à la wiimote et visualisent l’action sur le téléviseur en écran partagé. La caméra étant placée derrière eux, leurs champs de vision est forcément limité. Le joueur incarnant Mario, quant à lui, jouera uniquement à l’aide du gamepad. Ce dernier affiche non seulement l’action au travers d’un plan plus large, mais la seconde moitié de l’écran affiche la carte compète du niveau avec la position des autres joueurs.

Les parties deviennent alors un véritable jeu de cache-cache extrêmement prenant et addictif. S’en suit alors des dialogues assez surréalistes entre joueurs : « Je l’ai vu, il est caché dans la zone rouge ! » ou encore, « Contourne par-là, on va le coincer !« . Fou rire garantis ! Mieux encore, la caméra intégrée du gamepad affiche le visage du joueur sur la télé. Les autres joueurs peuvent donc voir en direct les émotions du Mario. Incontestablement, nous avons là du très grand party game !

Mario Chase

Ghost Mansion – Luigi et le manoir hanté (coop)

Tout comme pour Mario Chase, le concept de Ghost Mansion est d’afficher des éléments différents entre le gamepad et l’écran TV. Mais cette fois-ci, c’est au tour du joueur au gamepad, qui incarne un fantôme, d’attraper les autres joueurs (des Luigi). Ces derniers ont pour seule arme une lampe torche dont les piles s’épuisent extrêmement rapidement. Ils doivent alors traquer le fantôme dans leur faisceau lumineux. La prudence recommande de ne point trop utiliser sa lampe sous peine de vider sa batterie en un temps record. Bien entendu, le fantôme sera invisible dans le noir. Seules les vibrations plus ou moins intenses des wiimotes indiqueront aux Luigi la proximité du vilain spectre.

Là encore, Nintendo nous offre un jeu prenant (voir stressant !) et diaboliquement efficace !

Ghost Mansion

Sweet Day – Animal Crossing : la fête des bonbons (coop)

Animal Crossing propose aux joueurs utilisant la wiimote d’incarner de petits animaux devant voler le plus de bonbons possible cachés dans le décor. Le joueur au gamepad prend le contrôle de deux gardiens à l’aide des deux sticks en même temps. Le côté fun du jeu provient du fait que, plus les animaux gobent des bonbons, plus ils deviennent gros -et donc lent-, ce qui en fait des cibles plus faciles pour les gardiens.

Dynamique et nerveux, Animal Croissing est lui aussi un jeu fortement addictif !

Animal Crossing

Il est maintenant l’heure de clore ce tour d’horizon des différentes activités proposées par ce titre disponible dans le Pack Premium (ou séparément).
Si l’on pouvait s’attendre à une simple compilation de mini-jeux faisant office de démo technique, il n’en est rien. Bien que l’intérêt des différents jeux ne soit pas toujours régulier, nous avons été étonnés par la richesse de certaines attractions, qui sont des jeux complets à part entière. Enfin, l’apport du gamepad est révélé de fort belle manière et offre une nouvelle façon de jouer dans son salon, à la fois nouvelle, ludique et intéressante. Bref, Nintendo Land est un bon jeu de lancement qui vous fera découvrir les joies du party game sur la Wii U.

New Super Mario Bros U

Voilà donc le retour du plus célèbre des plombiers moustachus au travers de ce nouvel opus Wii U. Passons rapidement sur l’introduction où, comme toujours, Bowser et sa bande enlèvent la princesse Peach. Mais cette fois-ci, Mario et ses amis se voient éjectés de leur propre château et devront traverser huit mondes avec des level design bien distincts afin de rentrer chez eux et sauver la belle.

Capture de New Mario Bros Wii U

New Super Mario Bros en HD !
Jouer à un New Super Mario Bros en haute définition, voilà qui fait plaisir ! Les graphismes sont fin et colorés, même s’il semble que nous ayons plus à faire à une version 720p lissée qu’à du véritable 1080p. Mais cela reste très joli. Si ce type de jeux de plateformes à scrolling horizontal ne permet pas forcement de montrer les capacités techniques de la machine, on apprécie certains éléments 3D du décor comme par exemple les bateaux volant des ennemis.

Capture de New Mario Bros Wii U

Peu de différences avec l’opus précédent ?
Comme toujours, la mécanique du jeu reste la même puisque l’on retrouve les items et transformations habituels. Notons tout de même l’arrivée d’un nouveau bonus capable de transformer notre mario en écureuil volant !
Néanmoins, le game design et la bande son ressemble fortement à l’opus précédent sur Wii. Hormis le passage à la HD (extrêmement bénéfique !), le jeu propose que peu de nouveautés. Mais ne boudons pas notre plaisir : l’expérience et le plaisir de jeu sont bel et bien là.

Capture de New Mario Bros Wii U

Mode « coup de pouce »
Bien entendu, la particularité de cette version Wii U est l’utilisation du gamepad. Tout d’abord, le jeu en solo permet de pouvoir continuer sa partie sur la mablette, permettant ainsi de libérer le téléviseur du salon. Bien utile pour continuer de jouer si un membre de la famille souhaite regarder la télé.

Le joueur sur le gamepad a également la possibilité de pouvoir aider les autres joueurs en utilisant l’écran tactile. Pour cela, il pourra créer des blocs formant des plateformes que pourront utiliser les joueurs à la wimote. L’interaction ne s’arrête pas là puisqu’il est également possible d’assommer des ennemis ou encore d’inverser le sens de déplacement de plateformes.

Capture de New Mario Bros Wii U

Intégration de Miiverse
Comme nous le disions dans une page précédente de ce dossier, le réseau social vu par Nintendo au sein de la Wii U est une réussite. Et cerise sur le gâteau, New Super Mario Bros U a eu la bonne idée de l’intégrer en son sein. Ainsi, un simple appui sur un bouton permet de commenter ou partager son expérience à la fin d’un niveau, avec la possibilité d’y adjoindre une capture d’écran de son aventure. Il est par la suite possible de lire les interventions des joueurs sur la carte des différents mondes.

Capture de New Mario Bros Wii U

En conclusion
Bien sûr, nous aurions préféré découvrir plus de nouveautés dans le titre qui, de ce côté, ne surprend pas (ou peu). Néanmoins, le passage en HD nous fait (re)découvrir un très beau jeu à la mécanique diablement efficace. La possibilité d’aider les joueurs à l’aide du gamepad est un réel plus et permet de regrouper jusqu’à cinq joueurs au sein du salon. En guise de conclusion, New Super Mario Bros U reste un excellent jeu qui ravira les inconditionnels de plombier italien…et les autres !

Notre avis sur la Wii U

Il est bien entendu difficile de donner un jugement ferme et définitif sur une console venant à peine de sortir. Néanmoins, la Wii U est une machine séduisante. Certes, on ne peut pas parler de nouvelle génération puisque son hardware n’est qu’une simple remise à niveau par rapport à la génération actuelle.

Mais, comme toujours avec ce constructeur, l’intérêt de la nouvelle console de Nintendo ne réside pas dans sa puissance mais plutôt dans son approche du jeu. L’intégration d’un gamepad avec écran tactile apporte un réel renouveau et propose une nouvelle façon de jouer dans son salon. Comme nous l’avons vu dans Nintendo Land, le gameplay asymétrique permet une nouvelle approche du jeu vidéo de salon. Le potentiel qu’offre la Wii U nous semble énorme, c’est pourquoi cette nouvelle console nous a conquis.

C’est maintenant au tour des éditeurs de proposer des jeux entièrement pensés pour la Wii U et son fameux gamepad.

La Wi U est disponible dans sa version basique au prix de 299€, dans le Pack Premium Nintendo Land à 349€ et dans le Pack Premium Zombie U à 399€.

 On aime
  On regrette
– enfin la HD !
– le gameplay asymétrique, au potentiel énorme
– certaines attractions de Nintendo Land terriblement addictives
– Miiverse très réussi
– le prix un peu élevé
– devoir investir dans des wiimotes pour profiter du multi
– lenteur de l’interface
1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
megamario

Bonjour, Pour le moment la Wii U m’emballe pas du tout, pourtant à 42 ans j’ai eue toutes les nouvelles console le jour de leur sorti (hors portable et NeoGeo 🙂 ). J’ai tellement été déçu par la Wii et le peu de jeux vraiment attrayant. Miser uniquement sur le gameplay est à mon sens une erreur qui risque de leur coûter cher pour le futur. Les gamer cherche toujours plus de puissance pour un esthétique et réalisme plus poussé. La Wii c’est très bien vendu, la Wii U j’en doute énormément, l’effet de mode du causual gamer se contentera… Lire la suite »

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Jeux vidéo
Zoom 3DS : à quand la 3D sans lunettes sur nos PC ?

Nous parlons rarement de jeux vidéo dans nos colonnes, et encore moins de console de jeux. Mais nous allons pourtant…

Close