Accueil » Dossiers » Tests matériels » Test du NAS ASUSTOR AS7010T i5/8G 10 baies

Test du NAS ASUSTOR AS7010T i5/8G 10 baies

Par ZzGeek

Au fil des années, le dynamisme du constructeur de NAS ASUSTOR ne se dément pas. La gamme de produits proposés s’étend de l’AS1002T, petit modèle personnel à 2 baies, au modèle 12 baies très professionnel (le AS7012RDX) à base de processeur Xeon E3 pour les entreprises. Les évolutions du système d’exploitation de ces appareils, baptisés ADM pour Asustor Data Master, est actuellement dans sa version très aboutie numérotée 2.7, et est sur le point de paraître dans une nouvelle évolution majeure 3.0, actuellement encore en bêta au moment de la rédaction de ce dossier.

Découverte du AS7010T i5/8G

Pour ce nouveau dossier consacré à ce constructeur, nous avons choisi le modèle AS7010T i5/8G qui a été présenté par son constructeur à l’occasion du Computex 2017 de Taipei qui s’est déroulé du 30 mai au 3 juin dernier.

Photo du AS7010T i5/8G

Photo du AS7010T i5/8G

Équipé de 2 ports Ethernet Gigabit, l’extension est possible pour le support 10GbE dans les environnements réseau à haute vitesse.

Cette puissance est en mesure d’apporter plus de liberté, d’accessibilité et de sécurité pour nos données, aussi bien avec le système d’exploitation ADM 2.7 actuel qu’avec le futur ADM 3.0 et sa toute nouvelle interface.

C’est donc avec cet œil attentif que nous allons mener ce dossier que nous vous invitons à découvrir dans les paragraphes suivants.

Voir le AS7010T sur Amazon

Le AS7010T et ses accessoires

Asustor nous a habitués à des conditionnements de ses appareils utilisants des emballages très protecteurs, et au visuel très engageant. L’AS7010T ne déroge pas à cette habitude de la marque, en proposant un grand carton majoritairement blanc, mais rehaussé d’une dominante orange, quasi similaire à celui de l’AS6208T que nous avions testé dans un précédent dossier, et comportant de nombreux pictogrammes sur les principaux usages de cet appareil, ainsi que quelques précisions sur ses caractéristiques techniques.

Carton du NAS AS7010T

Carton d’emballage du AS7010T

Ainsi, on apprend que notre AS7010T est un NAS doté de 10 baies de disques durs, d’un processeur Intel i5 Quad-Core et de 8Go de RAM DDR3 au format So-dimm. On notera également la présence de 3 ports USB3, 2 ports USB2 et 2 ports eSATA pour pouvoir étendre ses capacités. La connectique multimédia est composée d’un port HDMI 1.4a et d’un port audio output S/PDIF.

Caractéristiques et applications mobiles pour le AS7010T

Quelques caractéristiques et applications mobiles pour l’AS7010T sur le carton

Enfin, la partie réseau n’est assurée de base que par 2 ports Ethernet Gigabit, contrairement à l’AS6208T qui disposait de 4 de ces ports.

Les accessoires du AS7010T

Les accessoires du AS7010T

L’inventaire des accessoires fournis nous donne :

  • le NAS équipé de ses 10 tiroirs pour y placer les disques durs,
  • 2 câbles réseau noirs de 2m de Catégorie 5E avec connectique non blindée,
  • le cordon d’alimentation,
  • la visserie complète pour 10 disques durs au format 3 »1/2 et 10 disques 2 »1/2,
  • un ensemble CD et dépliant contenant le logiciel d’installation, la documentation PDF, le démarrage rapide (traduit dans de nombreuses langues).

Son boîtier très majoritairement métallique, d’un poids de 7,4kg sans les disques, n’occupe que 215,5(H)x293(L)x230(P) mm ce qui est bien moins imposant que certains de ses concurrents comportant autant de disques. Examinons maintenant plus en détail les spécificités techniques.

Voir le AS7010T sur Amazon

Spécifications détaillées du AS7010T-i5

L’AS7010T reprend l’esthétique habituelle à la marque, et sans surprise, il s’agit d’un boîtier d’apparence identique au AS6208T que nous avions testé, mais avec un supplément de deux baies de disques. C’est donc avec plaisir que nous retrouvons l’afficheur LCD avec ses 4 boutons de commandes qui renseignent sur les différents états du NAS de manière extrêmement pratique (et dont vous retrouverez le descriptif dans nos précédents dossiers Asustor).

Boitier du NAS AS7010T

Vue 3/4 et face arrière

Les 10 tiroirs sont les modèles « pro » identiques à ceux de l’AS7004T et de l’AS6208T, c’est-à-dire avec système de verrouillage simple (tournevis plat) pour éviter la mise en péril des données avec une ouverture par inadvertance du tiroir : une précaution bien utile lorsque l’on pense que l’AS7010T peut héberger jusqu’à 100To avec les disques de 10To actuels.

Verrouillage des tiroirs du NAS

Système de verrouillage des tiroirs

À l’arrière, on remarque qu’une trappe a fait son apparition pour laisser la possibilité d’ajouter une carte d’extension dual port10GbE au format PCIe, mais rien n’empêche à priori d’ajouter une carte dual port 1GbE PCIe pour parvenir à un total de 4 ports comme sur le AS6208T.

Enfin, on remarque la présence de trois ventilateurs : celui de l’alimentation interne du AS7010T, et les deux de 120mm pour le refroidissement du boîtier. Cet ensemble de ventilation est extrêmement silencieux, car la nuisance sonore ne s’élève qu’à 22dB avec la rotation à la plus faible vitesse.

L’intérieur de l’AS7010T dispose de caractéristiques généreuses. En effet, le processeur  Intel(R) Core(TM) i5-4590S CPU @ 3.00GHz dispose de 4 cœurs (mais seulement 4 Threads), d’un smart-cache de 6MB et d’un mode Turbo dont la fréquence monte à 3,7GHz en cas de fortes sollicitations, pour un PDT de seulement 65W, et capable de gérer jusqu’à 32Go de RAM.

Ce processeur prend en charge les instructions VT-x et VT-d de virtualisation et c’est donc très logiquement que nous verrons, plus loin dans ce dossier, la disponibilité d’applications de virtualisation comme VirtualBox et Docker.

Mais d’autres instructions spécifiques sont implémentées dans ce processeur. Ainsi, sont également présentes des instructions pour l’encodage/décodage vidéo au format H.264 (AVC), H.265 (HEVC), MPEG-4 Part 2, MPEG-2, VC-1, et les instructions AES-NI pour faciliter le cryptage des données à la volée. Autant dire que ce NAS dispose d’un « moteur » haut de gamme.

L’AS7010T est doté de 8Go de Ram, mais Asustor a prévu un emplacement de mémoire DDR3 So-dimm disponible pour une nouvelle extension de 8Go supplémentaires afin d’atteindre un total très confortable de 16Go, avec une facilité déconcertante d’installation en deux étapes seulement.

On le voit, sur le papier, il s’agit d’un appareil polyvalent d’une très grande puissance. Néanmoins, nous lui reprochons de ne pas disposer de base de 4 ports Ethernet, comme son petit frère l’AS6208T pourtant doté d’un processeur moins puissant et de moins de RAM, tout en conservant la possibilité d’extension vers le 10GbE. Pour mémoire, nous avions déjà remarqué dans un précédent dossier que l’AS7004T disposant lui aussi de seulement 2 ports Ethernet, et plus puissant que le AS6208T, était bridé par ce plus faible nombre de ports Ethernet. Il y a fort à parier qu’il va en être de même pour le 7010T… Heureusement que cette possibilité d’extension existe !

Voir le AS7010T sur Amazon

Mise en service de l’AS7010T-i5

Une fois déballé, il s’agit d’installer les disques durs dans l’AS7010T et de le connecter au réseau pour pouvoir le mettre en service suivant l’un des modes prévus par Asustor pour l’appareil concerné.

L’AS7010T peut bénéficier pour la mise en marche d’une administration par interface web en utilisant un navigateur Internet, mais aussi à l’aide du logiciel de découverte de NAS Asustor fourni sur le CD livré ou téléchargeable sur le site d’Asustor, ou encore par l’afficheur LCD et les boutons de commande dont il dispose en face avant, et, enfin, à l’aide d’un appareil mobile tel qu’une tablette ou un smartphone sur lequel on installera l’application Asustor AiMaster disponible aussi bien sous système Android que Apple iOS.

Application AiMaster de ASUSTOR Inc.Nous avions déjà détaillé plusieurs modes différents d’installation d’un Asustor dans nos précédents dossiers consacrés à ces appareils, aussi, cette fois-ci, nous avons décidé de procéder à l’aide d’une tablette sous Android.
Une fois le NAS raccordé au réseau, équipé de ses disques durs et mis sous tension, il suffit de lancer la recherche d’appareil dans l’application Android AiMaster pour que celle-ci découvre l’AS7010T au bout de quelques secondes seulement.

Particulièrement efficace pour la découverte automatique des matériels, cette application AiMaster l’est également dans le processus de configuration initiale du AS7010T comme l’attestent les copies d’écran ci-dessous.

Il est à noter que le firmware se télécharge avec une relative lenteur malgré notre connexion haut débit, augmentant de fait le temps de mise en production de l’appareil, mais l’ensemble des autres étapes est fluide et efficace.

Comme à notre habitude sur le matériel Asustor, nous regrettons d’être obligés d’avoir à nous enregistrer en donnant une adresse mail pour avoir accès à l’ensemble des applications de l’AppCentral qui centralise les applications additionnelles.

Selon nous, cette étape devrait rester optionnelle et en rien ne limiter l’accès complet aux fonctionnalités du NAS.

Quoi qu’il en soit, nous constatons une installation sans faille de la mise en service de notre NAS Asustor par ce moyen supplémentaire d’initialisation, qui complète parfaitement les autres modes que nous avions testés dans nos précédents dossiers.

Voir le AS7010T sur Amazon

La nouvelle interface sous ADM 3.0 bêta

Le nouveau firmware ADM 3.0 pour l’ensemble de la gamme Asustor est encore e n version bêta au moment de la rédaction de ce dossier, mais la sortie de la version définitive étant très proche, nous allons en avant-première vous en révéler quelques nouveautés.

Tout d’abord, pour se la procurer, il est impératif là encore de s’inscrire avec un email valide sur le site d’Asustor dans la rubrique Beta Program pour avoir accès au téléchargement du firmware qu’il faudra installer manuellement dans la rubrique : Réglages > Mise à jour ADM.

Mise à jour vers firmware ADM 3.0

Mise à jour firmware manuelle sous ADM 2.7 pour passer en 3.0

La procédure, comme à son habitude, se déroule de manière automatique, sans autre intervention de la part de l’utilisateur, y compris pour le redémarrage de l’appareil.

Une fois l’appareil de nouveau accessible, c’est un tout nouvel écran d’accueil et un tout nouveau bureau qui s’affichent, à l’esthétique « relookée » encore plus agréable.

Widgets AdministrateurLes premières nouveautés que nous détectons est la possibilité dorénavant d’être en mesure de redimensionner chacune des fenêtres qui apparaissent, bien pratique pour ajuster l’affichage des textes longs, dans toutes résolutions de visualisation ou pour affichage plus contraint comme sur les appareils mobiles tels que tablettes, smartphones, mais aussi petits notebooks.

Les icônes de bureaux changent également de taille et d’espacement en fonction de la taille de la fenêtre du navigateur.

L’administrateur du système a dorénavant la possibilité d’afficher des widgets de bureau qui donnent les informations en temps réels tels que la bande passante, les utilisateurs connectés, etc.

On remarque également dans le bandeau supérieur la présence d’une icône en forme de cloche pour signaler les notifications issues des journaux d’événements système pour les administrateurs, mais également pour prévenir les utilisateurs d’informations importantes. Ainsi, les annonces peuvent être configurées pour être affichées avant, après ou pendant la connexion. Les entreprises peuvent utiliser cette fonction pour annoncer aux employés des périodes de sauvegarde, de maintenance système, ou d’autres événements importants. Les particuliers peuvent quant à eux utiliser cette fonction pour informer leurs familles et amis de photos ou vidéos nouvellement chargées qu’ils souhaitent partager avec eux.

Un autre élément important du bureau qui a bien évolué est l’assistant d’aide en ligne d’ADM. L’aide est accessible directement par l’application ou par le biais d’un raccourci « loupe », baptisé searchlight en haut à droite du bureau dans lequel il suffit d’écrire les premières lettres pour qu’automatiquement apparaissent les contenus en rapport avec cette saisie.

L’application Aide en ligne est organisée de manière analogue aux menus d’ADM auxquels elle se rapporte. Il est alors aisé pour l’utilisateur de retrouver ainsi l’information dont il a besoin pour assurer la marche désirée de son appareil.

Enfin, chaque utilisateur pourra personnaliser son thème d’affichage dans la partie Réglages de son compte, ainsi que le nombre d’icônes affichées sur son bureau (5×3, 6×3 ou 7×4).

C’est d’ailleurs aussi dans son profil personnel que l’utilisateur pourra choisir d’activer la double validation d’authentification s’il souhaite renforcer la sécurité de son compte.

Bien d’autres applications bénéficient de ces changements esthétiques tout en s’enrichissant de nouvelles fonctions. Nous allons en passer quelques-unes en revue dans les chapitres suivants.

Voir le AS7010T sur Amazon

Le moniteur d’activité

Être en mesure de surveiller le bon fonctionnement de son NAS fait partie des impératifs qu’il faut avoir en tête, notamment pour faciliter le diagnostic de problèmes lorsque ceux-ci apparaissent.

Asustor a de ce point de vue revisité complètement son application dédiée à cette tâche. Dorénavant, au lancement de celle-ci, 4 graphiques affichent en temps réel l’activité processeur, mémoire, réseau et disque.

Moniteur activité

Le moniteur d’activité et ses 4 graphiques en temps réel

Du premier coup d’œil, il est aisé de visualiser l’ensemble des sollicitations en cours. La sélection des différents onglets permet d’afficher plus en détail une ressource particulière.

Ces différents affichages peuvent s’afficher sur des échelles de temps de 15 à 120 minutes pour le temps réel, mais également pour la partie historiques jour, 1 semaine, 1 mois, 1 année pour affiner le taux d’usage sur des périodes plus longues.

Pour compléter l’information de l’utilisateur, deux autres sous-menus permettent, pour l’un de représenter sous forme d’un diagramme circulaire l’occupation disque en terme d’espace, et pour l’autre les processus en cours d’utilisation avec leur taux d’occupation processeur.

L’administrateur de l’AS7010T dispose donc, avec cette application, de tout un panel d’outils pour l’informer et l’aider à prendre les décisions nécessaires afin que son appareil soit en permanence exploitable au mieux de ses capacités.

Voir le AS7010T sur Amazon

Le nouveau gestionnaire de stockage

Avec sa capacité à recevoir 10 disques durs internes et à se voir adjoindre des supports externes par le biais de la connectique USB, l’AS7010T se doit de disposer un gestionnaire de stockage clair et efficace pour assurer une exploitation optimale de l’appareil.

L’espace de stockage sur l’AS7010T est composé de volumes logiques d’un ou plusieurs disques.
Tous les supports de RAID usuels sont supportés : Raid 0, 1, 5, 6,10, mais aussi JBOD. Il est donc possible pour l’administrateur d’adapter ses agrégats de disques en fonction de ses objectifs pour chacun des volumes créés, permettant ainsi une grande souplesse de gestion. Néanmoins, ADM ne prend pas en charge l’utilisation des disques externes pour constituer un volume de stockage, ce qui paraît logique.

L’évolution de l’interface en passant du firmware 2.7 à la version 3.0 Bêta est particulièrement remarquable en termes d’esthétique beaucoup plus agréable, avec notamment l’apparition d’une nouvelle vue d’ensemble du système.

Gestionnaire de Stockage ADM 3.0

Vue d’ensemble du Gestionnaire de Stockage

Les autres vues déjà présentes dans le firmware 2.7 sont également revisitées dans le firmware 3.0 Beta.

Rappelons pour mémoire qu’Asustor est un des rares constructeurs à proposer un système original de formatage de disque baptisé MyArchive et qui offre une grande flexibilité et souplesse de sauvegarde des données. Nous avions évoqué cette fonctionnalité dans notre dossier consacré à l’AS7004T de première génération et que nous vous invitons à relire.

Même si pour le moment les nouveautés de fonctionnalité dans ce gestionnaire sont très discrètes, il faut remarquer que la lisibilité dans cette nouvelle version est particulièrement accrue grâce à ces petits graphiques circulaires colorés qui représentent les taux d’occupation pour chacun des volumes.

À noter que ADM est là aussi l’un des rares systèmes capables de monter des iSCSI Lun sur des images ISO. Mais alors que cela fonctionnait en 2.7, la jeunesse de l’interface 3.0 Beta n’a pas été en mesure de monter notre fichier image de l’iso d’Ubuntu.

Bien évidemment, ce problème sera corrigé par Asustor lors de la version définitive de ADM 3.0, c’est un fait courant lorsque l’on teste des versions Beta, c’est pourquoi nous n’en tenons pas rigueur puisque la fonctionnalité elle, reste bien présente dans le développement, assurant une continuité des services proposés d’une version majeure vers la suivante.

Voir le AS7010T sur Amazon

App Central : des applications pour enrichir ADM 3.0

Tous les constructeurs majeurs de NAS proposent aujourd’hui des applications supplémentaires à télécharger sur leurs appareils, et Asustor ne déroge pas à cette règle. Au moment de la rédaction de ce dossier, ce n’est pas moins de 276 applications disponibles pour notre AS7010T, hors les versions bêta qui viennent s’ajouter à celles qui apparaissent au catalogue général App Central.

Parmi ces applications préconfigurées pour l’appareil auquelles elles se destinent, on trouve des noms aussi connus que variés, comme WordPress, MineCraft, DokuWiki, PhpMyAdmin, Plexmedia Server, Kodi, Python, etc., que des applications beaucoup moins connues, offrant ainsi un espace de découverte non négligeable !

Avec son puissant Core-i5 et ses 8 Go de Ram (extensible à 16Go), l’AS7010T peut s’offrir toutes les fantaisies, y compris des applications exigeantes en ressources lorsqu’elles sont déployées dans des espaces de production, comme les sites de e-commerce ou de ERP/CRM, ou encore des applications de e-learning comme Moodle.
Il faut toutefois noter que certaines de ces applications ne sont pas toutes dans leur version la plus récente : le e-commerce Prestashop par exemple, est proposé en version 1.5 mais devrait être actualisé prochainement… Mais il y en a d’autres (comme WordPress en version 4.6.1) qui sont bien dans une version récente et qui supportent parfaitement la mise à jour automatique vers la dernière version.
Enfin, dans la rubrique Beta, on trouve des versions récentes en cours de finalisation pour être intégrées dans les applications officiellement supportées.

Applications installées via App Central

Quelques applications que nous avons installées…

Ainsi que par exemple, VirtualBox est passé de la rubrique Applications bêta aux Applications officiellement supportées, et que nous découvrons que Docker a fait son entrée dans la rubrique des applications en Beta… avec bien évidemment l’objectif de passer dans la rubrique Applications supportées dans un délai assez proche.
Il y a donc un bouillonnement d’activités autour de ces applications intégrables dans ADM, avec certaines très officiellement maintenues et suivies par Asustor lui-même, et d’autres portées par une communauté de contributeurs volontaires qui assurent un suivi plus ou moins régulier. Asustor fournit un support actif à ses contributeurs en leur consacrant une partie de son site internet officiel dans sa rubrique Asustor Developer Corner.

Pour faciliter le suivi d’apparition de ces applications, Asustor a prévu une rubrique spécifique appelée Dernières applications, qui recense les applications les plus récentes.

Dernière applications dans App Central

Les dernières applications au moment de la rédaction de ce dossier

Mais lorsque les besoins se font plus précis, les recherches sont grandement facilitées par l’organisation des applications par thématiques.

Catégories d'applications App Central

Les applications organisées par catégories

Les noms de ces thématiques sont suffisamment bien choisis pour que la recherche parmi les applications soit rapidement effectuée.

Lors de l’installation d’une application qui dépend de l’installation préalable d’autres applications, l’Asustor se charge tout seul de l’installation de l’ensemble après un message d’avertissement sur les opérations qu’il s’apprête à exécuter.
Par contre, il ne semble pas possible de choisir le volume sur lequel on installe les applications. Le seul réglage possible semble être de rendre automatique ou pas, et suivant quelle fréquence et horaire, l’installation des mises à jour de ces applications et du firmware ADM.

Voir le AS7010T sur Amazon

La puissance d’un Core-i5 : pour faire quoi ?

Asustor propose le système ADM sur l’ensemble de ses produits. On pourrait alors se poser légitimement la question de la nécessité d’animer le AS7010T-i5 avec un Core i5 QuadCore, plutôt qu’avec un Core-i3 Dual Core comme le AS7004T-i3 que nous avions déjà testé. Que permet ce surcroît de puissance ?

C’est un point sur lequel Asustor a, nous semble-t-il, bien su analyser et faire évoluer son produit. En effet, les besoins grandissants en multimédia, mais aussi en virtualisation et en rapidité d’indexation et d’organisation des données deviennent dorénavant des points particulièrement discriminants entre les différents matériels existants, et ce qui était difficilement réalisable avant, devient tout à fait possible aujourd’hui, d’autant plus que Asustor a couplé 8Go de RAM en même temps que le choix d’un processeur plus puissant.

Utiliser VirtualBox avec l’AS7004T en Core i3 était possible, mais dès que l’on voulait en faire un usage en production, il était nécessaire d’ajouter de la RAM pour que l’utilisation en production soit effective. De plus, la puissance du Core-i3 pouvait rapidement devenir insuffisante dès que le nombre de Virtual Machine augmentait. Dorénavant, il est beaucoup plus aisé de mettre en œuvre un tel scénario à plusieurs machines virtuelles.

L’apparition de Docker (actuellement encore en bêta), qui est plus économe en ressources matérielles, permet d’envisager l’avenir avec sérénité sur ce Core-i5 dont est doté l’AS7010T-i5, avec un nombre de containers qui pourra être là aussi plus conséquent.

Mais ce Quadcore Core-i5 s’exprime aussi pleinement dans sa capacité à transcoder extrêmement rapidement les vidéos dans des résolutions conséquentes. Outre sa capacité à transcoder à la volée, il est également possible de préparer au préalable des vidéos transcodées dans des résolutions prédéterminées.

Ainsi, il ne faut environ que 3 minutes pour transcoder en 480p une vidéo initialement en 1080p/x264/mkv avec une sollicitation d’environ 50% de chacun des 4 processeurs. Un résultat impressionnant… et qui laisse la possibilité à ce NAS d’accomplir d’autres tâches simultanément, par exemple l’indexation d’autres ressources multimédias, ou encore d’assurer l’enregistrement de caméras de surveillances.

Dans ce dernier cas, il est à noter que, là encore, la puissance du Core-i5 pourra en venir à bout dans de bonnes conditions de la toute nouvelle fonction qui est incluse dans le Surveillance Center 2.7 (encore en bêta) de Dewarping Mode 1O3R pour des caméras fisheye.

FishEye camera Dewarping

FishEye camera Dewarping Mode 1O3R dans Surveillance Center 2.7 (Beta)

La visualisation des images de telles caméras devient alors nettement plus agréable et lisible.
La puissance développée par ce processeur est un vrai plus, d’autant qu’il peut supporter un maximum de 64 caméras en direct alors que le modèle à base de i3 est donné pour 49 caméras (cf. notre dossier sur l’AS6208T).

Évidemment, il va sans dire qu’au délà de ces conditions fortement exigeantes, notre AS7010T est toujours en capacité d’assurer sa fonction première qui est de servir des fichiers sur un réseau tel que nous allons le voir dans le prochain chapitre. Avec sa capacité à supporter le 10GbE par le biais d’une carte PCI optionnelle, et donc des débits théoriques de l’ordre de 1,25Go/s par interface, on peut aisément imaginer qu’un processeur puissant est nécessaire, d’autant plus que pour ajouter à la pertinence de ce choix, des disques SSD à débit soutenu sont à privilégier, source encore de capacités de traitements importantes.

Malheureusement nous ne disposons pas encore de ce type d’infrastructure pour notre banc de tests, et c’est pourquoi nous allons nous contenter de réaliser notre test en environnement 1GbE.

Voir le AS7010T sur Amazon

La vitesse des transferts sur l’AS7010T-i5

L’AS7010T dispose de 8Go de RAM et de 2 interfaces réseau Gigabit Ethernet, permettant ainsi d’offrir potentiellement 2x125MB/s soit 250MB/s, et si l’on ajoute une carte 2x10GbE, ce n’est pas moins que 2,75Gb/s théoriques que le NAS peut voir passer… Cela laisse rêveur bien évidemment 🙂

Pour nos tests de rapidité de transfert, nous avons constitué un volume basé sur un unique disque dur Western Digital Red de 1To et un volume Raid5 constitué de 4 disques Seagate 3To (ST3000NC002) dont nous nous étions servis pour le test de l’AS7004T-i3.
Les trames jumbo ont été activées sur les 2 interfaces du NAS ainsi que sur les autres actifs réseaux (switch et PC de tests). Nous avons réparti les 8 clients, tous équipés de disques SSD, équitablement sur chacune des 2 interfaces, sans activer le mode agrégation de canaux, afin de mettre le NAS dans les conditions de sollicitations les plus éprouvantes.

Comme à notre habitude, nous avons réalisé différentes batteries de tests dont voici quelques résultats. À noter que ces tests ont été réalisés avec la version ADM 3.0 Beta pour profiter pleinement de la qualité du nouveau Moniteur d’Activité dont nous avons parlé plus haut dans ce dossier. Cela induit par conséquent que les valeurs obtenues lors des tests précédents peuvent ne pas représenter pleinement les débits obtenus lors de la release finale de ADM 3.0.

Bug ADM version Beta

Bug dans l’affichage de la Vue d’ensemble de ADM en version Beta

A noter que nous avons remarqué un bug dans l’affichage de la Vue d’ensemble de cette Beta : lorsqu’un transfert est en cours sur l’interface 2 de notre AS7010T, le graphique Réseau reste « plat » et le graphique CPU ne correspond pas avec ce qui est affiché dans l’onglet CPU. Quelques corrections seront probablement effectuées par Asustor d’ici la sortie de la version finale.

Nous avons alors décidé d’utiliser l’onglet Réseau et l’onglet CPU pour nos mesures ci-dessous.

Nos premiers tests avec un seul client nous ont donné :

Comme on pouvait s’y attendre, les résultats sont époustouflants avec des valeurs en écriture aux alentours de 92Mb/s sur un disque simple et 95Mb/s sur un volume Raid5, et une lecture à 120MB/s proche de la maximale théorique, aussi bien sur un disque simple qu’en Raid5, mais avec une très grande régularité dans ce dernier cas.

Comme nous l’avons souvent dit au cours de nos différents dossiers, un des avantages du Raid5 est que l’effort d’écriture et de lecture est réparti sur l’ensemble de la grappe Raid, contrairement à la situation avec un seul disque.
D’ailleurs, cette situation est très bien mise en évidence avec les deux graphiques ci-dessous, que le Moniteur d’activités d’ADM 3.0 est capable d’afficher :

Pour un même fichier et une interrogation en lecture avec le même nombre de clients simultanés, le disque seul fournit environ 47Mb/s tandis qu’un des 4 disques de notre Raid5 ne fournit qu’un peu plus de 10Mb/s… Autant dire que la sollicitation individuelle d’un disque n’est pas la même suivant le mode d’exploitation choisi. Cela explique évidemment la plus grande stabilité du débit fourni en RAID5 plutôt qu’en mode disque single, comme on peut le voir encore sur les graphiques obtenus ci-dessous avec nos 8 clients (à base de Core-i3 à i7 et un Xeon).

Pour maximiser l’exploitation de l’AS7010T, nous avons sollicité nos deux volumes (Raid5 et Single) sur les deux interfaces simultanément par l’ensemble de nos clients. On peut noter une certaine dissymétrie entre les deux interfaces liées aux transactions par chacun des clients de puissances différentes, mais également par la sollicitation du volume Raid5 qui « répond » mieux que le volume simple. Ainsi, dès que le volume Simple est moins sollicité parce qu’un client a terminé avant les autres (client plus puissant à base de Xeon), le débit reprend de manière plus stable (Graphique Ecriture sur 2 interfaces par 8 clients).
On peut noter également la charge CPU plus importante lors de la lecture (les 4 CPU à 100%) que lors de l’écriture (les 4 CPU ne dépassent qu’à peine 15 % chacun).

Néanmoins, nous pensons que dans notre version Beta, quelques bugs peuvent subsister sur l’affichage, car nous avons également obtenu quelques résultats curieux par ailleurs…
Quoi qu’il en soit, nos différents essais nous amènent à conclure que les capacités de transferts intensifs de volumes de données importants sont plus qu’impressionnantes. L’interface de ADM reste également parfaitement fluide lors de ces très fortes sollicitations.

Mais comme cela était prévisible, nous sommes restés sur des volumes simultanés inférieurs à l’AS6208T qui dispose de 4 interfaces et non pas seulement 2 comme l’AS7010T-i5 ! Pourquoi Asustor n’a-t-il pas prévu de base 4 ports GbE ? Ce dernier tirerait avantageusement profit du même nombre d’interfaces que son petit frère, auxquelles à n’en pas douter, on pourrait ajouter aussi les 2 ports 10GbE optionnels. Aujourd’hui, les infrastructures réseau sont de plus en plus complexes et exigeantes en termes de débit et de possibilités d’accès. Il est d’autant plus nécessaire que les actifs réseau disposent d’un nombre important de connecteurs réseau conférant ainsi un réel avantage à ces appareils tels que l’AS7010T-i5. Il s’agit d’un vrai regret que cet appareil ne dispose pas de plus d’interfaces en standard, mais c’est le seul !

Voir le AS7010T sur Amazon

Accès, Partages, Sauvegardes et Sécurité des fichiers

Partage et sauvegarde des données stockées font partie des missions premières d’un NAS. Cela est d’autant plus vrai avec l’AS7010T que ses 10 baies lui permettent, rappelons-le, de stocker jusqu’à 100To de données avec les disques de 10 To qui existent à ce jour.

L’AS7010T avec sa version ADM 3.0 est bien doté en capacité de communication et d’échange. Ainsi, il supporte les protocoles majeurs de communication tels que SMB3, NFS, AFP, mais également FTP, HTTP, Rsync, WebDav, iSCSI, SNMP, etc. tout en assurant une sécurisation des accès grâce à une gestion fine des privilèges d’accès et au support des différents protocoles cryptés qu’ils soient plutôt généralistes (HTTPS, SFTP, etc.), ou davantage tournés vers le monde professionnel (SSH, SFTP, iSCSI authentifié,…).

L’ensemble de ces protocoles permet à l’AS7010T de communiquer avec tous les actifs d’un réseau personnel et professionnel. Mais la liste est complétée par des applications de AppCentral qui permettent également la communication avec des services Cloud à des fins de sauvegardes et de synchronisation.

Sauvegardes NAS

Sauvegardes et partages avec Asustor ADM

Ainsi, outre les habituels Amazon S3, Dropbox, Google Drive, OneDrive, etc., sont apparus le français Hubic dont nous regrettions l’absence dans un précédent dossier sur une version précédente de ADM, ou encore Syncthing, la solution de synchronisation cryptée (mais sous licence libre MIT), et bien d’autres services encore au nombre d’une quinzaine environ…

Il est bien évidemment possible de mettre en œuvre des sauvegardes par réplication interne sur un autre volume interne ou externe (sur des supports USB) ou encore par le procédé original MyArchive dont nous avons déjà parlé et pour lequel Asustor est encore le seul acteur à proposer aujourd’hui des sauvegardes de cette nature.

Il existe également une sauvegarde dite One Touch qui peut faciliter la sauvegarde en USB en exploitant au mieux le bouton en façade de l’appareil en proposant une sauvegarde USB vers NAS ou inversement.

sauvegarde One Touch

Paramétrage de la sauvegarde One Touch

Pour sécuriser les fichiers, Asustor a également intégré l’antivirus Avast dans ses applications supplémentaires à installer. Ce choix est pertinent, car la base est mise à jour avec une très grande régularité et la consommation des ressources du NAS reste très modérée.

Antivirus Avast pour le NAS

Installation de l’application Antivirus d’Avast

À noter que son usage reste illimité une fois l’inscription gratuite en ligne effectuée sur le site d’Avast. Attention néanmoins : dans notre version ADM3.0 Beta, le module Avast n’est pas encore supporté, mais il l’est dans la version actuelle 2.7 du firmware actuel.

Enfin chaque utilisateur peut choisir de renforcer la sécurité de son compte en activant dans son profil l’authentification en deux étapes.

Authentification en deux étapes

Authentification en deux étapes

Une fois activé, ce mode permet de recevoir un code supplémentaire sur son appareil mobile pour valider l’authentification. Ceci est d’autant plus rassurant lorsque l’on a l’habitude de se connecter à travers Internet à son appareil.

En résumé, les utilisateurs, quels qu’ils soient, trouveront toujours des outils à leur disposition pour réaliser des partages et des sauvegardes de leurs documents, et ceci avec un grand soin apporté à la sécurité des données hébergées.

Voir le AS7010T sur Amazon

Éléments environnementaux

Un NAS de cette envergure a vocation à fonctionner 24h/24 et 7j/7, il est donc impératif de prendre en compte tous les paramètres liés à l’environnement tel que la consommation électrique.

À cette fin, dans le système ADM commun à l’ensemble des NAS, Asustor laisse la possibilité à l’administrateur de l’appareil de gérer différents paramètres pouvant influer sur la consommation électrique.

Mise en veille du NAS

Paramétrage économie d’énergie

Ainsi, il est possible de jouer sur la durée avant mise en veille des disques durs, et celle-ci peut être réglée de manière indépendante entre les disques internes et externes. De surcroît, il est même possible d’envisager la mise en veille complète du NAS.

Asustor met également en avant le mode veille (Schedule S3), le contrôle automatique du ventilateur en fonction de la température du boîtier, le mode nuit des LED de l’appareil, la présence d’un système de calendrier horodaté pour procéder automatiquement à la mise sous tension et à l’extinction de l’appareil ou encore le réveil par le réseau (WoL).

Dans les conditions standard de livraison, sans optimisation particulière, nous avons procédé à des tests de consommation avec les 5 disques déjà évoqués plus haut, à savoir 4 disques Seagate 3To (ST3000NC002) en mode RAID5, et 1 disque Western Digital Red de 1To (HDS722020ALA330). Nous avons obtenu les valeurs suivantes :

  • une consommation résiduelle appareil éteint (en attente de Wol) de 1,7W
  • mise sous tension : environ 111W pour le pic le plus élevé lors de l’initialisation, puis
  • stabilisation aux alentours de 68,8W environ
  • enfin, en hibernation des disques durs : entre 29,4W environ (câble réseau débranché)

Le constructeur donne officiellement pour 10 disques Western Digital Red de 3To :

  • une consommation résiduelle appareil éteint (en attente de Wol) de 1,97W
  • stabilisation aux alentours de 99,2W environ
  • en hibernation des disques durs : entre 54,4W environ

La conception bien étudiée du flux d’air qui traverse le boîtier permet aux ventilateurs de rester en mode réduit la plupart du temps, ceux-ci n’augmentant leur vitesse qu’en cas de charge soutenue pendant un laps de temps prolongé.

Flux air qui traverse le boîtier du NAS

Flux d’air pour refroidir CPU et disques de l’AS7010T

Grâce à ce cheminement d’air permettant le refroidissement simultané des disques et du CPU, l’AS7010T est annoncé pour un niveau sonore minimum de 22dB en mode réduit des ventilateurs.

En cas de coupure électrique, l’appareil est capable de se remettre automatiquement sous tension au retour du courant, optimisant ainsi la reprise d’activité. Une autre fonctionnalité intéressante, lorsqu’on possède un onduleur compatible, est que le NAS peut s’éteindre tout seul lorsque la batterie de l’onduleur auquel il est relié (par USB ou par serveur IP) devient faible, évitant ainsi une extinction brutale, parfois synonyme de danger pour les données.

Gestion des onduleurs

Gestion par IP des alertes émises par un onduleur

Dans le cas où il y a deux NAS Asustor sur le même onduleur, un seul connecté à l’administration de l’onduleur par USB, celui-ci peut servir de serveur d’information de coupure électrique pour le second.
La liste (non limitative) des onduleurs compatibles avec les NAS Asustor est disponible sur le site du constructeur.

Voir le AS7010T sur Amazon

Notre avis sur le NAS AS7010T-i5

Arrivé au terme de ces quelques semaines de tests, l’AS7010T-i5 est un appareil qui nous a ravis à de très nombreux points de vue. En effet, celui-ci dispose de nombreux atouts qui ne se cantonnent pas à la seule puissance de son processeur Core-i5 ! Le boîtier, plutôt bien conçu, assure à la fois une capacité d’accueil généreuse avec 10 baies de disques tout en assurant la ventilation nécessaire au bon refroidissement de l’appareil (et donc son bon fonctionnement), permettant ainsi à Asustor d’offrir une garantie standard de 3 ans.

Son afficheur LCD est toujours source d’un gain de temps pour avoir accès rapidement à des paramètres essentiels tels que l’adresse IP, même si cet appareil ne possède que deux interfaces en configuration standard. C’est d’ailleurs ce nombre d’interfaces en standard qui constitue indéniablement notre plus grand regret ! Comment peut-on imaginer un appareil supportant une telle capacité de stockage, avec une telle puissance de réponse aux sollicitations, et qui ne dispose que deux interfaces, alors que son petit frère l’AS6208T en dispose d’origine de 4 !

Heureusement, Asustor a prévu l’extension pour augmenter cette capacité… et quelle extension ! Une carte supportant deux ports 10GbE peut être insérée dans le boîtier, et permettra aux possesseurs de l’AS7010T-i5 de révéler tout son potentiel et de profiter de ses multitudes capacités à traiter et sécuriser les données qu’il héberge.

Nous avons en revanche apprécié les nouvelles évolutions du module de surveillance vidéo, et la fourniture en standard de 4 licences de gestion de caméras (Asustor est probablement le seul constructeur à en fournir autant), ainsi que les capacités de transcodage vidéo en un temps record.

L’orientation de plus en plus appuyée prise par Asustor vers l’hébergement de machines virtuelles avec l’apparition en version bêta de Docker pour renforcer dans ce domaine l’approche différente, mais déjà éprouvée, de VirtualBox, laisse augurer d’un avenir et d’idées très innovantes dans ce domaine. L’AS7010T-i5 va prendre toute sa place, de manière pérenne, grâce à sa puissance.

Nous avons bien évidemment apprécié les nouveautés de l’interface ADM 3.0 et nous attendons avec une certaine impatience la version finale qui, outre un correctif des quelques bugs que nous avons pu relever, apportera peut-être encore quelques nouveautés appréciables. Mais une chose est sûre, la rénovation esthétique de l’interface a gagné en confort visuel et en productivité, notamment grâce aux fenêtres redimensionnables.

Bien évidemment, nous n’avons pas pu passer en revue l’ensemble de ses fonctionnalités, mais le particulier averti, tout comme le professionnel aguerri, sera sans aucun doute enthousiasmé par les services que l’AS7010T-i5 offrira dans tous ces autres domaines que nous avions abordés dans nos précédents dossiers. Que ce soit dans l’hébergement Web, la diffusion multimédia au sens large, la productivité et gestion de contenus, l’e-commerce, la messagerie, etc. Ce NAS ne manque pas de ressources. Il offre, avec une très grande efficience et un coût environnemental réduit, des services de diffusion multiples par le réseau local, le Web et sur appareil mobile avec de multiples applications.

Au moment de la rédaction de ce dossier, on trouve l’AS7010T-i5-8Go à moins de 2000 euros TTC, ce qui est un tarif plutôt incitatif au regard de ce que pratique la concurrence, à configuration similaire. Et pour ne rien gâcher, Asustor garantit cet appareil 3 ans.

Alors évidemment, ce prix n’en fait pas un appareil à la portée de tous, mais il s’agit d’un réel investissement avec des fonctionnalités offertes et une puissance gage de pérennité sur la durée.

C’est par conséquent un matériel que nous recommandons, et nous encourageons vivement l’achat d’une carte d’extension de ports réseau additionnels pour profiter pleinement de cet appareil dès que l’environnement réseau dans lequel il évolue le nécessite.

Voir le AS7010T sur Amazon

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Tests matériels
Test : imprimante 3D MicroDelta Rework

Le constructeur Emotion Tech, basé à Toulouse, propose un nouveau modèle d'imprimante 3D : la MicroDelta Rework. La particularité de…

Fermer