Accueil » Dossiers » Tests matériels » Test du NAS ASUSTOR AS7004T

Test du NAS ASUSTOR AS7004T

Par ZzGeek

C’est en août 2013 que nous avions testé pour la première fois un ASUSTOR, ce nouvel arrivant sur ce marché très disputé des NAS, avec le modèle AS604T qui nous avait déjà convaincus, tant par le sérieux de sa conception que par les services offerts. Ce modèle est d’ailleurs toujours au catalogue du constructeur et bénéficie du nouveau système ADM actuel. Nous allons aujourd’hui nous intéresser au modèle 4 baies AS7004T.

Un NAS 4 baies haut de gamme

Avant de démarrer, vous pouvez consulter le dossier que nous avions réalisé avec la première version d’ADM.

Dix-huit mois plus tard, nous revenons sur cette marque ASUSTOR avec un nouveau modèle baptisé AS7004T, situé dans le haut de gamme du catalogue, afin d’observer les nouvelles réalisations de ce constructeur.

Ce modèle que nous allons vous présenter est à nouveau un NAS 4 baies, à l’esthétique et aux dimensions quasi identiques à celles de l’AS604T comme nous le verrons, avec notamment un afficheur LCD des différents états de l’appareil, fort pratique. Mais ASUSTOR place ce modèle résolument sur le segment professionnel et de l’utilisateur désirant une expérience haut de gamme du multimédia.

ASUSTOR AS7004T

ASUSTOR AS7004T

En effet, l’AS7004T bénéficie sur le papier de caractéristiques plus que convaincantes pour atteindre cet objectif affiché : processeur dual-core Intel Core-i3 cadencé à 3.5GHz, 2GB de RAM, sortie multimédia HDMI supportant la vidéo en 4K et en 1080p, ainsi que le son multicanaux HD, contrôleur de disques SATA II/III, ports USB2 et USB3, ports eSATA, ports Gigabit Ethernet, etc.
Le système d’exploitation, baptisé ADM, n’est pas en reste avec le support de l’ensemble des environnements Windows/Mac/Linux, les certifications VMware Ready et Citrix Ready, l’intégration dans les infrastructures Windows AD et la prise en charge de SMB 2.0. ADM s’est d’ailleurs enrichie depuis notre dernier test dans une nouvelle version qui semble avoir gagné encore en clarté.

Nous verrons si la consommation électrique qui nous avait un peu déçut lors de notre dernier dossier, et qui est annoncée pour ce modèle à 39,1W maximum en opération, est dorénavant bien maîtrisée. Découvrons sans plus tarder ce NAS qui potentiellement peut offrir jusqu’à 24 To de données avec les disques durs actuels, et notamment avec le tout nouveau disque dur HGST Deskstar NAS de 6 To que nous nous sommes procurés et dont les caractéristiques sont tout aussi impressionnantes que celles de l’AS7004T.

Déballage du AS7004T

Contrairement à l’emballage du AS604T, le modèle AS7004T bénéficie d’un carton épais à dominantes blanc mat et mauve, comportant de nombreuses indications descriptives sur son contenu.

Le carton du AS7004T

Le carton du AS7004T

Cet emballage est dorénavant commun pour plusieurs modèles 4 baies, car un sticker bleu en façade précise quel est le modèle contenu.

Heureusement que le carton est particulièrement robuste, car le voyage pour nous parvenir semble avoir été éprouvant, et ce malgré la présence d’une poignée rétractable qui facilite le transport de l’appareil emballé. Mais comme nous allons le voir en l’ouvrant, ASUSTOR protège bien le matériel contenu.

Des étiquettes extérieures autocollantes supplémentaires récapitulent les principales caractéristiques techniques ainsi que différents numéros de séries et codes-barres, mais également une garantie de 3 ans pour l’appareil.
Quelques pictogrammes décrivent les différentes fonctionnalités assurées par le NAS, les applications mobiles existantes et bien entendu la fragilité relative du contenu.

Une fois ouvert, ce sont de solides blocs de mousse rigide qui protègent l’appareil, en prenant soin de le maintenir éloigné du contact direct du carton extérieur, aidés par le carton des accessoires.

C’est une bonne idée compte tenu des impacts reçus par le carton extérieur lors de son transport.

Le NAS lui-même est enveloppé dans une épaisse enveloppe plastique. Une très grande attention est donc portée par ASUSTOR à la protection de son matériel.

Accessoires du AS7004T

L’AS7004T et les accessoires fournis

Le contenu détaillé du carton est constitué de :

  • le NAS équipé de ses 4 tiroirs largement métalliques
  • 1 CD d’installation
  • 2 câbles réseau noirs de catégorie 5E « enroulés », et où la connectique n’est pas blindée
  • un simple cordon pour le raccordement électrique, car le bloc d’alimentation est incorporé dans le NAS lui-même
  • deux sachets de visserie pour des disques durs 3 »5 et des disques de 2 »5

Il s’agit donc d’un contenu standard où l’on trouve tout le nécessaire, sans plus.
De manière optionnelle, il est possible d’adjoindre à l’appareil une télécommande pour le multimédia. Comme nous le verrons plus loin, même si elle n’est pas obligatoire, nous aurions apprécié que celle-ci soit incluse compte tenu des possibilités de l’appareil que nous allons découvrir.

Les caractéristiques de l’ASUSTOR AS7004T

L’ASUSTOR AS7004T est un boîtier aux dimensions et à l’aspect identique à celui de l’AS604T. Ainsi, c’est le même aluminium brossé d’une teinte brun foncé très séduisante qui constitue sa structure extérieure, toujours avec une façade en ABS noir et un écran LCD illuminé blanc/gris.

Photo AS7004T

Photo AS7004T

Une différence se situe au niveau des tiroirs qui sont équipés d’un système de verrouillage que n’avaient pas ceux de l’AS604T.

Comparaison des tiroirs des NAS ASUSTOR

Comparaison des tiroirs des NAS ASUSTOR

Avec ce dispositif, il est possible d’empêcher l’extraction accidentelle d’un des tiroirs par une pression malencontreuse sur le dispositif permettant de le libérer. Il ne s’agit donc pas d’un dispositif antivol, mais bien d’une sécurité supplémentaire pour les applications nécessitant la permutation fréquente des disques durs comme la fonctionnalité originale MyArchive de ASUSTOR que nous testerons plus loin dans ce dossier.
ASUSTOR n’a pas prévu d’outils ou de clé spéciale pour activer le verrouillage des tiroirs : un petit tournevis tête plate permet de tourner le système bloquant l’extraction. Simple et efficace !
Ces tiroirs permettent d’accueillir des disques aussi bien au format 2.5 » que 3.5 ». La poignée, en partie métallique, recouverte par un épais plastique très rigide avec un profil en « aile d’oiseau », est montée sur un ressort ferme qui inspire un grand sentiment de solidité.

Poignée des tiroirs de disques dur

Poignée « aile d’oiseau » du tiroir du AS7004T avec le disque HGST Deskstar NAS de 6To

Le reste du tiroir est largement métallique, recouvert sur les côtés d’une partie plastique favorisant l’insertion des tiroirs dans leur logement dans l’appareil.

L’alimentation électrique est incluse dans le boîtier, ce qui diminue très avantageusement l’encombrement au sol. Les dimensions de 185,5(H) x 170(L) x 230(P) mm le placent dans les NAS 4 baies parmi les moins encombrants de ceux que nous avons eus entre les mains.

La face avant est très élégante avec son écran indicateur de 2 lignes de 15 caractères chacune, ses 4 boutons de commandes sur le côté droit, et le design de ses tiroirs. La finesse de la largeur des LED colorées indicatrices d’états apporte une certaine sobriété à l’appareil. L’ensemble est très harmonieux au regard.

A l’avant, on remarque un port USB 3 muni d’un bouton pour la copie directe vers le NAS.
A l’arrière de l’appareil, on note la présence de 2 ports USB 3.0 supplémentaires et de deux autres ports USB 2.0, mais également 2 ports Ethernet Gigabit munis de deux leds d’état et supportant le WOL (Wake-on-Lan), 2 ports e-SATA, ainsi qu’un port de sortie HDMI 1.4a capable de transférer aussi bien l’image que le son, mais également un port S/PDIF. Sont également présents un minuscule bouton RESET pour réinitialiser l’appareil ainsi qu’un port K pour installer un verrou de type Kensington.

A noter que les leds en façade, renseignant sur l’état des interfaces réseau, ne clignotent pas en fonction de l’activité : elles s’illuminent fixes pour indiquer si le câble est branché ou non. Seules les leds montées sur les prises réseau elles-mêmes clignotent en fonction des transferts de données. Nous aurions préféré que ces leds en façade clignotent pour refléter l’activité de l’appareil. Mais ceci n’est qu’un détail naturellement.

L’alimentation est une DPS-250AB-44H de Delta Electronics qui délivre 240W et qui dispose de son propre ventilateur. Un grand ventilateur extrêmement silencieux de 12cm assure la ventilation complète de l’AS7004T.

Flux air refroidissement AS7004T

Flux d’air optimisé pour le refroidissement de l’AS7004T d’ASUSTOR

La conception même du boîtier a été optimisée par ASUSTOR pour assurer un flux d’air permettant le rafraîchissement de l’ensemble de l’appareil, sans nécessiter l’ajout d’un ventilateur sur le processeur. Ainsi, un espace a été préservé entre l’avant du tiroir et le disque dur pour favoriser cette circulation de l’air.

Flu air disque dur

Espace entre le tiroir et le disque dur favorisant la circulation de l’air

Il est animé par un puissant processeur double coeur 64 bits Intel Core i3-4330 à 3.50GHz avec 4MB de cache interne capable de gérer 4 threads, possédant une unité de calcul en virgule flottante pour accélérer les calculs dans les configurations RAID, les instructions Intel-VT-x pour la virtualisation, et un processeur graphique Intel HD 4600 qui prend en charge les technologies Intel Quick Sync et Intel Video InTru 3D notamment.

Pour l’accompagner, 2 Go de mémoire DDR3 au format SoDimm sont installés dans l’appareil, et la capacité peut même être portée à 16 Go par l’ajout de mémoire dans l’emplacement qui lui est réservé. Remarquons que cet emplacement est très facilement accessible une fois le boîtier enlevé.

Extension de la RAM sur l'AS7004T

Extension de la RAM sur l’AS7004T

Les chipsets SATA qui l’équipent prennent en charge la dernière norme SATA III et restent évidemment rétrocompatibles avec les disques SATA I et SATA II. Il est également possible de monter des disques SSD plutôt que des disques mécaniques. Les disques sont échangeables à chaud en cas de besoin.

Avec de telles caractéristiques, cet appareil est bien taillé pour des performances de haut vol et un confort d’utilisation de haut niveau.

Mise en service du AS7004T

La plupart des fabricants de NAS proposent désormais plusieurs manières de mettre en fonction leurs appareils. Ceci est d’autant plus vrai lorsqu’ils disposent comme l’ASUSTOR AS7004T d’un afficheur LCD muni de boutons de commandes. La procédure pour l’AS7004T n’a pas changé par rapport à celle que nous vous avions déjà proposée pour le test de l’AS604T dans notre précédent dossier consacré à ASUSTOR (et que nous vous invitons à relire).

Dans cette vidéo que nous vous proposons ci-dessus, nous vous montrons l’extrême simplicité du processus d’initialisation qu’a élaboré ASUSTOR pour la mise en service de notre appareil sorti du carton, avec simplement des disques insérés dans les tiroirs.
L’appareil devient alors, au bout de quelques minutes, pleinement opérationnel.
Par le biais de l’installation avec le CD-Rom, là encore on dispose d’une installation analogue à celle que nous vous détaillions dans le dossier de l’AS604T.

L’installation par interface Web est, elle aussi, un modèle de simplicité puisqu’il est possible de réaliser une installation en un clic où tous les paramètres sont choisis automatiquement, ou bien une configuration personnalisée où très peu d’éléments sont finalement nécessaires pour rendre le NAS opérationnel comme nous vous le détaillons dans les copies d’écran suivantes.

Notons qu’il est toujours nécessaire de s’enregistrer auprès d’ASUSTOR avec son email si l’on souhaite bénéficier de l’ensemble des ressources et modules proposés par le constructeur. C’est un point que nous regrettions lors de notre test de l’AS604T et que nous regrettons à nouveau. De notre point de vue, l’utilisation complète des ressources de l’App Central ne devrait pas être conditionnée à la fourniture de son email.

Par contre, nous continuons à très largement apprécier l’affichage de l’adresse IP sur l’écran du NAS, car nous lui trouvons une commodité sans pareil, notamment lorsque l’appareil est configuré par attribution DHCP. Ainsi, sans avoir à utiliser le CD-ROM d’installation fourni, l’utilisateur de l’AS7004T devient immédiatement opérationnel puisque le système d’exploitation baptisé ADM (ASUSTOR Data Master) est préinstallé dans l’appareil (probablement dans un composant type DOM).

Une fois connecté sur l’interface d’administration, nous nous retrouvons face à un écran qui nous invite à découvrir les fonctionnalités de l’appareil.

Il est à noter que la nouvelle version de l’application AiMaster disponible sous Android permet de procéder de manière analogue à la première initialisation du NAS sans ordinateur.

Initialisation NAS sur Android

Quelques étapes seulement pour l’initialisation d’un ASUSTOR à partir d’Android

ASUSTOR diffuse même sur YouTube la vidéo suivante pour en décrire la simplicité :

Cela peut paraître un peu « gadget », mais ouvre cependant de nouvelles perspectives dans l’interaction entre les appareils mobiles et les appareils de stockage. Indéniablement, ASUSTOR fait preuve d’une très grande maîtrise pour permettre à ses utilisateurs d’être très rapidement opérationnels, même lorsque l’on est un néophyte total !

Gestion des utilisateurs et services réseau : les nouveautés

Avec un tel processeur, deux interfaces réseau Gigabit et la possibilité d’héberger jusqu’à 24 To de données, l’AS7004T d’ASUSTOR est en mesure de servir de ressources pour de nombreux utilisateurs.

Depuis notre dernier dossier, l’ADM d’ASUSTOR s’est enrichi de quelques nouvelles fonctions sur la gestion des utilisateurs et des services réseau qu’il propose.

Ainsi, aux côtés des services réseaux indispensables tels que NFS, AFP (avec prise en charge de TimeMachine), nous retrouvons le protocole CIFS/SMB dans la version SMB 2.0, améliorant ainsi le trafic réseau et le nombre de clients Windows concurrents connectés et de fichiers ouverts simultanément. Le support des ACL Windows sur les dossiers partagés fait également son apparition, donnant aux professionnels une souplesse de gestion des droits utilisateurs. Il s’agit d’une option à activer selon les besoins sur le ou les dossiers/fichiers partagés qui peuvent être spécifiquement concernés.

ACL Windows

Activation des ACL Windows sur le dossier partagé Public

ASUSTOR a le soin de rappeler à l’utilisateur les implications de l’activation puis de la suppression éventuelle de cette fonctionnalité… ce qui est une sage précaution !

Le nombre maximum d’utilisateurs a été porté à 16384 et le nombre de groupes distincts à 512. Le nombre maximum d’accès simultanés est dorénavant de 2048 et le nombre de dossiers partagés de 512 au maximum. Ces valeurs permettent de répondre dorénavant à des critères nécessaires dans les plus grandes structures informatiques professionnelles.

Par contre, il n’est pas possible d’importer les utilisateurs par lots, que ce soit à partir d’un fichier texte ou d’une base LDAP. La seule possibilité pour obtenir des comptes en masse est de le faire rejoindre un annuaire Windows Active Directory.

Nous avions remarqué, dans notre précédent dossier, l’absence d’un serveur TFTP… Ce manque est désormais comblé, confortant un peu plus l’AS7004T dans sa posture de NAS pour le monde professionnel, et confirmant la capacité des développeurs d’ASUSTOR à améliorer et à répondre aux besoins de ses utilisateurs.

La mise en œuvre de ce serveur se réalise en quelques étapes en renseignant le dossier qui servira de racine TFTP, si celui-ci autorise l’écriture en plus de la lecture, et le cas échéant la plage d’adresse IP autorisée à se connecter pour assurer un minimum de sécurité. Cette sécurité peut être complétée par une durée d’expiration utilisée pour couper les connexions inactives.

La sécurité concerne d’ailleurs l’ensemble des services Web, FTP, Webdav et Terminal puisque ceux-ci supportent tous les protocoles cryptés. Le serveur MySQL permet d’autoriser ou d’inhiber le cas échéant l’accès distant par une simple case à cocher, renforçant ainsi cet aspect sécurité.
A noter que le service Rsync supporte la transmission cryptée à travers SSH et offre la souplesse du choix d’un port alternatif pour des configurations plus spécifiques.

Enfin, nous notons la présence dorénavant dans ADM d’un client VPN supportant aussi bien le protocole PPtP que OpenVPN.

Pour que l’ASUSTOR AS7004T se transforme en serveur VPN, il faut ajouter à partir de l’App Central le module correspondant développé et maintenu par ASUSTOR lui-même. Une fois installé, on retrouve les paramètres classiques nécessaires à la configuration de ce type de serveur ainsi que les possibilités de définir les accès, aussi bien par utilisateurs que par groupes d’utilisateurs.

Comme on le voit, l’AS7004T est devenu, au travers des améliorations qu’a apporté ASUSTOR à son système d’exploitation ADM, un NAS adapté aux exigences de nombreux réseaux professionnels. ASUSTOR montre ainsi sa capacité de développement, et donc sa capacité à rendre pérenne l’usage de l’AS7004T en fonction des évolutions des besoins réseau. C’est un point auquel nous sommes très sensibles.

Gestion du stockage : My Archive

Un NAS (Network Attached Storage) est un appareil dont la principale fonction est le stockage de données pour un partage centralisé pour des clients réseau hétérogènes. Avec ses 4 baies, c’est un maximum de 4 disques durs au format SATA III que peut embarquer l’ASUSTOR AS7004T que nous vous présentons dans ce dossier.

Formats des disquqe ou SSD dans les tiroirs

Stockage sur disques 3 »5 et 2 »5

Les tiroirs de l’AS7004T acceptent aussi bien les disques au format 2 »5 que 3’’5, que ce soit des disques durs mécaniques ou des disques SSD.

Les différents modes supportés grâce à ces 4 baies de disques sont Single, JBOD, RAID 0, RAID 1, RAID 5, RAID 6, RAID 10.

Dans le cas où l’utilisateur ne remplit pas tout de suite l’intégralité des baies de son NAS, ASUSTOR a prévu différentes procédures pour faciliter l’ajout de capacités au fur et à mesure des besoins.
Ainsi, il est possible de migrer d’une situation d’un disque Simple vers une configuration RAID 1, 5, 6, ou 10 en utilisant des disques de même capacité.
La manipulation peut s’effectuer à chaud et ne présente pas de difficulté grâce à l’assistant qui accompagne la procédure. En effet, une fois les nouveaux disques ajoutés, il suffit de sélectionner le bouton gestion du volume que l’on souhaite faire évoluer et de répondre aux quelques questions posées par cet assistant, dont notamment le type de RAID souhaité.

ASUSTOR a prévu également que son assistant prenne en charge le changement de capacité des disques utilisés dans un système RAID existant, ou encore la migration du système vers un nouveau type de RAID, tout en augmentant la capacité des disques. L’assistant étant le même, la procédure n’est pas plus compliquée, mais la mise en œuvre peut s’avérer un peu plus longue, car le RAID est resynchronisé naturellement à chaque ajout de disque afin de garantir la sécurité des données.

Mais ASUSTOR fait plus original avec sa gestion de disques grâce à sa fonction MyArchive.
En effet, c’est une manière de définir une unité de disque comme archive de stockage amovible. Ainsi, le disque devient extractible et peut être échangé à chaud avec un autre disque MyArchive, puis remis dans l’appareil sans que cela ne perturbe le contenu ou le fonctionnement du NAS. On retrouve l’intégralité des données sur le disque qui avait été extrait.

MyArchive de ASUSTOR

Le principe MyArchive de ASUSTOR

Il est même alors possible d’échanger les disques avec un autre ASUSTOR qui pourrait être celui d’un proche ou de la famille afin d’échanger de manière simple de très grosses quantités de données.

Au rang des contraintes, les modèles 1 baie ne peuvent avoir qu’un seul disque MyArchive dans l’appareil simultanément, tandis que les autres peuvent en avoir un maximum de 2, et ceux-ci doivent être impérativement positionnés sur les dernières baies.

Positionnement MyArchive

Positionnement MyArchive suivant les modèles ASUSTOR

Pour tester la mise en place d’une unité MyArchive sur notre ASUSTOR AS7004T, nous avons recyclé un ancien disque HGST de 160Go d’un ordinateur en panne, en complément de notre premier volume de stockage qui est constitué de l’excellent disque de très haute capacité HGST Deskstar Nas 6 To en mode Single… 6To dans ce disque ! Que de progrès sur les capacités et la vitesse de transferts des données comme nous le verrons plus loin, alors que les disques ont la même vitesse de rotation !

Comme le montrent les copies d’écran ci-dessus, en quelques clics et minutes plus tard, notre disque complémentaire au format MyArchive est disponible.

Une configuration idéale de cet ASUSTOR AS7004T pour bénéficier de l’ensemble de ses fonctionnalités de stockage pourrait se baser sur 4 disques HGST Deskstar NAS 6To dont les 3 premiers seraient montés en RAID5 pour assurer la sécurité des données, et le 4ème avec la fonction MyArchive pour échanger directement avec sa famille et ses proches, eux-mêmes détenteurs d’un NAS ASUSTOR. Équipé entièrement avec ces disques HGST Deskstar Nas, l’AS7004T se verrait doté d’une fiabilité et d’une vélocité de haut niveau comme nous le verrons lors du test des performances de transferts.

Et puis si la place venait malgré tout à manquer et que posséder 4 baies s’avérait insuffisant, ASUSTOR permet la migration des disques en RAID vers un nouvel ASUSTOR avec davantage de baies.

Migration entre différents modèles ASUSTOR

Migration entre différents modèles ASUSTOR

Il suffit pour cela de placer les disques dans le même ordre dans le nouveau modèle pour que celui-ci intègre vos données et configuration de l’appareil. Cette opération, que nous n’avons pas pu tester, car nous n’avons pas à notre disposition de modèle avec un nombre de baies supérieur, est facilitée par le fait qu’ASUSTOR utilise le même type de tiroirs sur chacun de ses modèles.

Comme on le voit, ASUSTOR a mis en place tous les éléments pour répondre simplement aux besoins de stockage immédiats et futurs de ses utilisateurs. Les possibilités offertes en termes de stockage par cet appareil sont multiples.

Remarquons que c’est dans ce gestionnaire de stockage qu’il est possible de gérer les différentes cibles et Lun iSCSI, et c’est ce que nous allons découvrir dans le chapitre suivant.

Environnement virtualisé et iSCSI sur le AS7004T

Comme nous l’avons vu dans les chapitres précédents, l’AS7004T s’est adapté aux réseaux professionnels tant sur le plan des protocoles que sur la gestion du stockage. Son gestionnaire de stockage propose même de créer des volumes iSCSI exploités notamment dans les environnements virtualisés.

L’ASUSTOR AS7004T est certifié VMware Ready et Citrix Ready et malgré son faible nombre de baies, il peut néanmoins proposer pas moins de 24 To avec les capacités des disques actuels. Si de surcroît il est équipé de 4 exemplaires de notre excellent disque HGST Deskstar Nas de 6To à 7200 trs/min, il présente alors un intérêt particulier de par la puissance de son processeur Core-i3 4330 à 3,5 GHz, surtout si ces disques sont montés en RAID5. Mais malheureusement, nous ne disposions que d’un seul exemplaire du HGST Deskstar Nas de 6To et nous n’avons donc pu mettre en œuvre une telle configuration…

Néanmoins, pour tester le déploiement du iSCSI par ASUSTOR, nous avons procédé à quelques essais, et nous avons constaté que la simplicité de mise en œuvre était au rendez-vous dans ADM 2.3.3.R362.
Ainsi, dans l’onglet iSCSI du Gestionnaire de stockage, il suffit de cliquer sur le bouton créer pour qu’un assistant nous propose au choix de créer une cible iSCSI avec un LUN ou bien simplement une cible iSCSI ou simplement un LUN.

Enfin, il est possible de désactiver temporairement un LUN ou de le supprimer si cela s’avère nécessaire. Il est également possible de grouper des LUN sous une même cible. De même, il est possible de changer le port d’écoute iSCSI et de renseigner un serveur iSNS pour une gestion centralisée des cibles iSCSI. Le serveur iSCSI de l’AS7004T offre donc un certain niveau de souplesse dans sa mise en œuvre, notamment en donnant la possibilité de monter un LUN issu d’un fichier ISO. Le Thin-Provisionning admet quant à lui un paramétrage maximum de 15To par LUN… et il est possible de créer un maximum de 512 LUN et de 256 cibles ! Il y a donc un potentiel très important de manœuvres !

Gestionnaire de stockage iSCSI

Le gestionnaire de stockage iSCSI

Comme cet appareil est certifié VMware Ready, il a été très facilement détecté par notre serveur VMware ESXi et la mise en œuvre ne présente pas de difficulté particulière.

L’opération ne prend donc guère plus de quelques minutes, et les performances à minima d’upload d’un fichier ISO obtenues sur notre unique disque HGST Deskstar NAS de 6 To et une seule interface réseau sont déjà très bonnes avec un débit soutenu de plus 60MB/s.

Performances iSCSI

Performances iSCSI sur l’upload d’un fichier ISO sur une seule interface et un seul disque

Les ressources offertes en iSCSI par l’AS7004T sont donc d’un véritable niveau professionnel.
Nous regrettons néanmoins qu’aucun client iSCSI, comme le font certains concurrents, ne soit inclus dans ADM ou disponible dans l’App Central, permettant ainsi de consolider en un point central que serait l’AS7004T, l’ensemble des ressources iSCSI offertes sur un réseau de grande envergure. Mais connaissant les capacités d’ASUSTOR à faire évoluer son système d’exploitation ADM, gageons que cela sera inclus dans une future version.
Quoi qu’il en soit, l’AS7004T en iSCSI tient parfaitement sa place dans un milieu virtualisé.

App Central : une mine d’applications supplémentaires

L’augmentation des capacités de stockage et de la puissance des processeurs équipant les NAS deviennent telles que ceux-ci se transforment en véritables petits serveurs à tout faire.

Ainsi, à l’image de nos smartphones qui remplissent un nombre croissant de services… y compris celui devenu presque annexe de téléphoner (eh oui…), les NAS permettent eux aussi de remplir un nombre croissant de tâches diverses et variées… en plus d’héberger des données sur un réseau !

ASUSTOR regroupe l’ensemble de ces applicatifs supplémentaires au système d’exploitation ADM au sein du module App Central. A la date de rédaction de ce dossier, ce n’est pas moins de 171 applicatifs supplémentaires qui sont disponibles d’un simple clic pour l’ensemble de la gamme AS70xx dont fait partie notre AS7004T.

App Central ASUSTOR

Les applicatifs supplémentaires disponibles en ligne sur l’App Central d’ASUSTOR

Pour s’y retrouver plus facilement, ASUSTOR les a organisés par catégories.

Applications NAS ASUSTOR

Classement par catégories dans l’App Central

Des serveurs multimédias, en passant par la productivité, l’e-commerce, la sauvegarde des données, le téléchargement, la gestion de projet et même le e-learning, le panel proposé est vaste.
Si vous recherchez un applicatif en particulier, il suffit de taper son nom dans le champ de recherche pour que celui-ci apparaisse s’il est disponible et son installation en un clic vous est alors proposée. Simple et efficace !
On retrouve bien évidemment des grands noms tels que Drupal, Joomla, WordPress pour les CMS, mais aussi des moins connus comme Zimplit. Pour le téléchargement, en plus du logiciel maison Download Center, on trouvera Deluge, Transmission, Pyload, SABnbzdplus, etc.
En bureautique et productivité, on pourra choisir d’utiliser Feng Office CE, OpenERP, SugarCRM et Owncloud, etc.
Cette liste n’est évidemment qu’un court extrait… La liste à jour et complète est disponible sur le site internet d’ASUSTOR que nous vous invitons à visiter.

A noter que pour chaque applicatif, la mention est faite du développeur et du mainteneur de celle-ci, ce qui peut être important quant à l’avenir de celle-ci dans le temps. A la différence d’autres constructeurs, nous avons pu remarquer que ASUSTOR maintenait lui-même un nombre non négligeable des applications proposées. C’est un gage de pérennité pour ces applications et sur la pluralité de l’offre proposée, ce qui constitue donc un véritable plus pour notre AS7004T.
A noter toutefois que pour bénéficier de cet AppCentral, il faut avoir accepté de s’enregistrer avec son email auprès d’ASUSTOR, procédure dont nous ne sommes pas fans…

Sauvegardes dans le Cloud

La sauvegarde dans le nuage est un sujet plus que d’actualité pour assurer la sauvegarde et la pérennité des données face à des incidents imprévus comme la panne matérielle, la dégradation accidentelle, le vol ou la destruction lors d’un incendie par exemple.

ASUSTOR a prévu de nombreuses situations de sauvegardes des données pour pallier ces possibles désagréments.
Ainsi, son centre de Sauvegarde et restauration prévoit d’établir des sauvegardes programmées sur différents supports et différents protocoles.
Par exemple, il est possible de sauvegarder vers un support USB externe en cas de panne du NAS lui-même ou de son système de disque. Grâce au bouton USB en façade, il est possible de sauvegarder d’une simple pression sur ce bouton vers le dispositif USB du connecteur en façade ou depuis ce support USB.
Plusieurs protocoles sont supportés comme la Synchronisation vers ou depuis un serveur Rsync, vers ou depuis un serveur FTP et bien évidemment vers ou depuis un autre Nas ASUSTOR.

Sauvegarde par FTP

Tâche de sauvegarde FTP

Le gestionnaire de sauvegarde et restauration inclut également nativement la sauvegarde vers et depuis le cloud Amazon S3.
Mais ASUSTOR va plus loin grâce à certaines applications disponibles dans son App Central. En effet, il y ajoute le support d’autres services de cloud bien connus tels que Dropbox, Google Drive ou encore Strato Hidrive.

Sauvegarde dans le Cloud

Des applications supplémentaires pour la sauvegarde Cloud

D’autres applications, peut-être moins connues, sont également disponibles, telles que le client Ralus pour serveur Backup Exec, mais aussi le service de synchronisation xCloud, ou encore Sync pour une synchronisation en Bittorrent des fichiers.
Deux autres applications retiennent notre attention, le service Wonderbox qui permet de transformer votre Nas ASUSTOR en une sorte de Dropbox « personnel », et le système proposé par ASUSTOR lui-même nommé ASUSTOR WebStorage qui offre 5Go d’espace personnel gratuitement. On peut regretter que ce soit un peu « maigre » et on peut souhaiter qu’à l’avenir ASUSTOR augmente cette capacité. Néanmoins, cela permet déjà d’accéder depuis un appareil mobile à cette zone de stockage, mais surtout d’y faire une sauvegarde de l’appareil, que l’on resynchronisera avec le NAS.
Dans le chapitre des absents, il n’y a pas encore de sauvegarde OneDrive de Microsoft, ou Hubic d’OVH. Mais là encore, gageons qu’avec le dynamisme dont ASUSTOR fait preuve pour enrichir les applications de son NAS, ces services apparaîtront probablement prochainement.
Quoi qu’il en soit, l’AS7004T d’ASUSTOR est un NAS qui offre un haut niveau de sécurité des données par l’ensemble des possibilités de sauvegardes qu’il propose.

Un media Center avec Austor Portal et KODI

De plus en plus, les NAS se voient dotés de fonctions multimédias au point de devenir pour certains de véritables média-center. L’ASUSTOR AS7004T n’échappe pas à cette nouvelle règle et comme nous allons le voir, il semble exceller dans ce domaine.

Doté d’un port HDMI à la norme 1.4a, c’est-à-dire supportant un format vidéo maximum de 4096x2160p30 (appelé aussi format 4K à 30 images par secondes) en 2D et la 3D en 1920x1080p24, l’ASUSTOR AS7004T muni de son processeur Core-i3 4330 à 3,5GHz est en mesure de diffuser directement sur votre écran de TV ou Home-Cinema doté de la même connectique les médias en très haute résolution. ASUSTOR a même prévu une sortie audio numérique S/PDIF (connecteur Toslink utilisant la fibre optique) supplémentaire pour les situations où la diffusion par HDMI ne serait possible.

ASUSTOR ayant pourvu aux contraintes matérielles de diffusion avec ces caractéristiques précédentes, il nous reste à étudier l’interface et les logiciels prévus pour assurer cette diffusion.
Tout d’abord, ASUSTOR a développé pour son NAS un portail graphique personnalisable pour piloter différentes applications, baptisé ASUSTOR Portal.

ASUSTOR Portal sur la télévision

L’ASUSTOR Portail sur notre téléviseur

Ce portail permet sans configuration supplémentaire de piloter le système d’exploitation ADM du NAS, mais donne également accès au navigateur Internet Google Chrome et à YouTube. On retrouve également certaines applications qui ont été installées à partir de l’App Central, comme l’application Surveillance de gestion des caméras IP, ou encore dans le cas présent KODI (ex XMBC) le diffuseur de médias, en consultation directement sur le téléviseur.

Ainsi, lorsque ce dernier a été installé, il suffit juste que l’ASUSTOR AS7004T soit raccordé à votre système de diffusion pour profiter pleinement de la diffusion de vos vidéos, photos et musiques.

Toutes les fonctionnalités habituelles de XBMC/KODI sont présentes et les habitués ne seront pas dépaysés. La puissance du processeur Intel Core-i3 4330 nous a permis d’assurer une diffusion parfaitement fluide de vidéos en FULL-HD, y compris lors du déplacement manuel par curseur dans les vidéos : aucun décalage de son, aucune latence de réaffichage, pas de pixellisation, surpassant en rendu les bons résultats que nous obtenions déjà avec l’AS604T et Boxee.
Par contre, nous n’avons pas pu tester la diffusion médias en 4K, car nous ne disposons pas du matériel approprié.

Le pilotage peut se réaliser en raccordant un clavier et une souris, que l’on choisira avantageusement sans fil, ou encore depuis votre appareil mobile sous iOS ou Android.
Ainsi, ASUSTOR propose une application appelée AiRemote qui permet de piloter le curseur sur l’écran avec votre doigt sur votre appareil mobile à la manière du touchpad d’un ordinateur portable.

Pour le pilotage de KODI, nous avons également utilisé deux applications très bien notées sur le Google Play Store et plus élaborées que AiRemote. La première Yatse The XBMC / KODI remote (de Tolriq) pour laquelle toutes les commandes ont parfaitement répondu, et une seconde nommée Kore-Kodi/XBMC remote qui nous a donné un peu de fil à retordre, l’interaction ne semblant pas parfaitement implémentée.

Il est possible de munir l’AS7004T d’une télécommande optionnelle à acheter auprès du fabricant.

Télécommande ASUSTOR

Télécommande ASUSTOR pour différents modèles

On aurait apprécié que celle-ci soit incluse avec le NAS. A noter que cette télécommande est compatible avec de nombreux modèles de la marque.

L’ASUSTOR Portal se personnalise très facilement en ordonnant les icônes selon votre choix, en modifiant le fond d’écran avec vos propres photos, et en ajoutant par exemple vos raccourcis Internet pour un accès plus rapide.

A nouveau, ce matériel ASUSTOR surpasse, sur la fluidité et la qualité du rendu en diffusion directe, ses autres concurrents que nous avons pu tester dans nos colonnes. L’ergonomie est quant à elle satisfaisante, même si par moments nous avons cherché quelques options. C’est un véritable plaisir que de profiter de ses médias dans ces conditions.

Les performances avec un disque HGST Deskstar NAS

Pour évaluer les performances réseau de notre Nas ASUSTOR AS7004T, nous avons, comme à notre habitude, opéré des transferts de notre fichier de test de 13Go à l’aide de 1 puis 5 ordinateurs connectés en Gigabit exploitant Windows 7 Professionnel.

Nous avons constitué deux volumes, l’un en mode Single Disk et l’autre avec 3 disques en RAID5, afin d’évaluer les débits dans ces deux situations, et notamment évaluer notre tout nouveau HGST Desktar NAS de 6 To à 7200trs/min.

Ce disque dur est dédié aux environnements NAS. Pour cela, il offre une vitesse de rotation de 7200trs/min, une mémoire cache rapide de 128 Mo, une interface SATA3 à 6 Gb/s et un poids de 0,84 Kg pour une consommation réduite à 6,9W seulement. La fiabilité est au rendez-vous puisqu’il affiche un MTBF de 1 million d’heures et une garantie de 3 ans du constructeur. Autant dire qu’avec ces caractéristiques, on peut lui confier en toute sécurité une quantité impressionnante de données.
Même son emploi prédestiné est une utilisation dans un NAS, il est prévu pour fonctionner également sous environnement Windows (à partir de Vista) et de Mac OS (à partir de la version 10.5).

Ce disque aux caractéristiques de haut niveau, allié à notre ASUSTOR AS7004T équipé de son puissant processeur Core-i3, nous laisse augurer de performances qui devraient se révéler particulièrement intéressantes.

Agrégation de liens

Agrégation de liens en mode 802.3ad

Ceci est d’autant plus vrai qu’il supporte l’agrégation de liens en mode 802.3ad et notre switch DGS-1210-24 de Dlink (dont nous vous invitons à relire le dossier).

Le premier test a consisté en un transfert d’un PC équipé d’un disque SSD Crucial M4 128Go que nous avions testé dans un précédent dossier.

Ce premier test nous permet de confirmer la parfaite adéquation entre notre disque HGST Deskstar Nas de 6To et notre ASUSTOR AS7004T avec des performances déjà très impressionnantes de 120,1 Mb/s en Lecture et 117,5 Mb/s en écriture, tout en ayant un débit assez régulier étant donné qu’il s’agit d’un disque en configuration Single.

Pour solliciter davantage l’ensemble, nous avons procédé au même test, mais cette fois à partir de 5 PC.

Indéniablement le disque HGST Deskstar Nas de 6To offre des performances en lecture hors normes pour notre ASUSTOR AS7004T en configuration de disque Single avec un taux moyen d’environ 222MB/s et quelques pointes en rafale dépassant les 260MB/s. Certes le débit n’est pas régulier, mais en configuration RAID5, avec 3 ou 4 disques HGST identiques, il y a fort à parier que la régularité serait au rendez-vous, la charge étant répartie sur l’ensemble des disques.

La vitesse d’écriture n’en est pas moins impressionnante, même si avec 123,2Mb/s environ le couple ASUSTOR AS7004T et HGST Deskstar Nas 6To est moins véloce dans cette situation. Mais là encore, une configuration en RAID5 à base d’un tel disque offrirait probablement des performances de haut niveau. Nous allons explorer la possibilité de vous offrir ce type de configuration d’exception dans nos futurs dossiers.

Les performances en RAID5 + Single

Nous avons donc équipé les 3 baies restantes de notre appareil avec trois disques Seagate (ST3000NC002), dorénavant plus anciens, pour mesurer les performances en RAID5 avec nos 5 PC pour avoir une sollicitation maximale, tout en conservant en configuration Single notre HGST Deskstar Nas. Cette configuration pourrait être tout à fait représentative d’une situation où le disque Single serait de type ASUSTOR MyArchive comme nous l’avons vu dans une partie précédente.

Contrairement à ce que nous pouvions attendre et à ce que nous avons pu constater dans d’autres dossiers, la lecture n’est pas aussi régulière que cela, malgré la charge répartie sur 3 disques et le débit maximum relevé de 220Mb/s, qui est équivalent à celui du disque de 6To de HGST. Ce résultat conforte l’excellente tenue du disque de HGST en conditions « difficiles ».

Par contre, comme attendu, les disques en RAID5 assurent un débit en écriture de 214,8Mb/s beaucoup plus soutenu que ne l’offrait notre disque HGST Deskstar Nas, la charge étant mieux répartie en écriture sur les 3 autres disques, même si là encore, on note une certaine irrégularité de la courbe.

A noter que dans ces situations, la charge processeur est restée inférieure à 30 % en écriture et 50 % en lecture, révélant la puissance suffisante du processeur pour ce type d’opération.

Un dernier test a consisté à solliciter la grappe RAID5 par 3 PC et le disque HGST Desktar Nas par 2 PC. Les débits maximums se sont à peine améliorés, mais par contre la régularité des transferts a été meilleure, comme le montrent les graphiques ci-dessous.

Les débits sont très bons, car proches du maximum théorique dans le cadre d’une agrégation 802.3ad. Ce protocole est plutôt bien géré par l’AS7004T comme le montre la régularité de la courbe en lecture dans cette dernière expérience. Cela confirme bien que les irrégularités constatées plus haut sont bien liées à l’ensemble disque et non pas à la gestion du réseau.

A noter que cette dernière expérience est la seule qui a réussi à mettre l’appareil dans un besoin de ventilation plus élevé, nous rappelant qu’un ventilateur est bien présent, puisque nous ne l’entendions pas auparavant !

En effet, celui-ci confirme son efficacité ainsi que la bonne conception du boîtier puisque le processeur est resté maintenu en dessous d’une température de 90°.

L’AS7004T d’ASUSTOR se révèle donc être un NAS particulièrement efficace et très véloce, notamment s’il est équipé de disques efficaces comme le HGST Deskstar Nas que nous avons utilisé et qui nous a enchantés par son comportement face à la charge que lui impose l’ASUSTOR. Les petits soubresauts de régularité dans les transferts constatés dans ces tests de performance seraient probablement gommés avec l’utilisation d’une grappe RAID5 performante de 4 disques HGST Deskstar Nas qui s’avèrent parfaitement adaptés à l’ASUSTOR AS7004T.

Consommation électrique du AS7004T

Comme toujours pour chacun de nos tests, nous évaluons la consommation électrique de notre appareil.

L’alimentation est une DPS-250AB-44H de Delta Electronics qui délivre 240W et qui dispose d’un petit ventilateur relativement silencieux de 40 mm, ce qui semble amplement suffisant pour fournir en énergie la carte-mère de l’appareil, les 4 disques et des périphériques externes qui ne disposeraient pas de leur propre alimentation.

Alimentation du AS7004T

L’alimentation ventilée de l’AS7004T

La fiche technique officielle de l’AS7004T annonce 39.1W en activité, 29.4W en veille des disques durs, et 1.8W en Sleep Mode (appareil en veille profonde/appareil éteint).

Les relevés que nous avons pu effectuer avec notre appareil de mesure habituel dans la configuration SINGLE avec notre excellent HGST Deskstar NAS 6To, nous donnent les consommations électriques suivantes pour ce AS7004T :

  • mise sous tension avec le seul HGST : jusqu’à 57,4W en crête
  • fluctuation entre 37,5W et 38,4W lors du fonctionnement
  • disque dur en inactivité (idle) : 30,3W environ
  • veille du disque : 27,8W
  • en hibernation 2,1 W
  • appareil éteint, mais raccordé au secteur : 1,9W (EuP activé)

Avec 3 disques Seagate supplémentaires nous avons pu observer pour l’ensemble des 4 disques :

  • mise sous tension jusqu’à 94,5W en crête
  • fluctuation entre 67,6W et 68,2W lors du fonctionnement à pleine charge
  • disque dur en inactivité (idle) : 51,4W environ
  • veille des disques : 34,1 W
  • en hibernation 2,1 W
  • appareil éteint : 1,9W

Contrairement à ce que nous avions observé lors du test de l’AS604T, les mesures pour cet AS7004T sont légèrement inférieures dans le cas d’un seul disque que celles annoncées, mais restent supérieures dans le cas de 4 disques. Néanmoins cet appareil se classe dans la moyenne des NAS de cette catégorie avec une consommation plutôt maîtrisée, y compris en pleine charge.

Il est possible d’influencer la consommation globale d’énergie de l’appareil grâce à différents paramètres répartis sur différents menus.

Comme on peut le voir, il est possible d’agir sur les intervalles de temps avant la mise en veille des disques durs et même de l’appareil, ou encore de jouer sur l’intensité de l’affichage des leds (même si l’économie s’avère peu sensible sur ce point).

D’autres dispositifs pour préserver la consommation d’énergie sont également prévus comme la mise sous tension et hors tension programmée par calendrier hebdomadaire, le Wake On Lan (réveil de l’appareil par le réseau), vitesse automatique du ventilateur, etc.

Règle de plage horaire d'allumage ou d'extinction du NAS

Règle de plage horaire d’allumage ou d’extinction du NAS

Enfin, l’afficheur LCD s’éteint rapidement pour contribuer à cet ensemble d’économie d’énergie.
Nous notons que la sortie du mode veille est une des plus rapides que nous ayons vues, le NAS redevenant rapidement réactif. La disponibilité à la mise sous tension est également très rapide.

Concernant les nuisances sonores, le grand ventilateur extrêmement silencieux de 12cm assure la ventilation complète de l’AS7004T puisqu’il n’y a pas, rappelons-le, de ventilateur processeur sur ce modèle, ce qui rend l’appareil d’une totale discrétion et lorsque les disques sont en veille, le NAS n’émet qu’un souffle à peine perceptible. Il s’agit d’un réel confort auditif. Sa capacité de dissipation thermique n’en souffre pas. En effet, même si notre disque HGST Deskstar NAS de 6To a été étudié par son constructeur pour rester à basse température malgré ses 7200 Trs/min, le fait d’être confiné dans un boîtier de si faible encombrement pourrait le faire monter à une température plus élevée.

Température en idle

Température en idle

Température en forte activité

Température en forte activité

Nous avons relevé la température de notre disque au repos et en forte activité, et nous avons pu observer que la conjugaison des excellentes performances du disque et du boîtier permettent de maintenir celui-ci en dessous de 38°C dans une pièce dont la température est autour de 21° C.

Il s’agit donc d’un NAS parfaitement étudié pour rester discret dans un bureau par exemple, tout en restant allumé 24/24 de par sa sobriété électrique, en maintenant parfaitement les disques à une température relativement basse.

Notre avis sur l’ASUSTOR AS7004T

Arrivé au terme de ce dossier, c’est un sentiment de grand plaisir d’avoir l’ASUSTOR AS7004T entre les mains, de par la puissance et les fonctionnalités qu’il offre.

Nous avons le même enthousiasme pour ce solide boîtier harmonieux, bien conçu et très pratique grâce à son afficheur digital et ses boutons de commandes que nous avions pour l’AS604T. La connectique est suffisante en nombre et très satisfaisante en terme de performances offertes, que ce soit pour le réseau en Gigabit, l’USB 3 et le HDMI 1.4a, que pour les autres connectiques.

Les progrès réalisés sur la consommation électrique par rapport à notre précédent dossier ASUSTOR, notamment appareil éteint, amènent l’AS7004T dans des consommations équivalentes à celles des appareils aux caractéristiques similaires. Le silence du NAS quant à lui est toujours exemplaire : la ventilation est particulièrement silencieuse, et comme elle est thermorégulée, on ne l’entend jamais plus que nécessaire, c’est-à-dire rarement grâce à la conception du boîtier particulièrement bien étudiée par ASUSTOR.

Les fonctions et les applications disponibles se sont enrichies avec la nouvelle version du système d’exploitation ADM 2.3, montrant les capacités d’ASUSTOR à faire évoluer son matériel en le dotant aussi bien de fonctions pour le grand public que pour le milieu professionnel.

Ainsi, la gestion et la diffusion du multimédia offertes par l’AS7004T sont d’un haut niveau, rejoignant celles proposées par les concurrents ténors dans le domaine des NAS, voire les dépassant même sur certains points comme la diffusion fluide des médias grâce à KOBI et la connectique HDMI 1.4. Dommage que la télécommande soit optionnelle et que nous n’ayons pu la tester pour apprécier le confort de diffusion.

La gestion des services réseau est très professionnelle, permettant de répondre à un large éventail de situations réseau, y compris dans le domaine de la virtualisation où l’on a pu apprécier l’intégration sans faille de l’AS7004T dans notre environnement VMware Esxi. Il est vrai que l’AS7004T est, rappelons-le, certifié VMware Ready et Citrix Ready autorisant par là même son intégration sans inquiétude dans ce genre d’architecture.
La gestion de type Cloud est supportée et mériterait d’après nous de voir le panel des plates-formes complété pour offrir un choix encore plus vaste.

Enfin, la mobilité n’est pas en reste avec un large panel d’applications disponibles, aussi bien sous iOS que sous Android.

Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de toutes les tester, mais nous n’avons déploré aucun bug sur celles que nous avons essayées, notamment AiRemote qui nous a permis de nous passer de la télécommande optionnelle.

C’est donc un appareil très polyvalent qu’il nous a été donné de tester. Les performances de très haut niveau qu’il offre, notamment lorsqu’il est associé à un disque de la qualité du HGST Deskstar Nas de 6To dont nous disposions, en font un appareil redoutable d’efficacité. En fait, nous avons presque regretté de ne pas avoir davantage de baies pour pousser encore plus loin les performances sur des configurations de disques plus élaborées.

C’est surtout vrai d’une part parce qu’ASUSTOR décline cette gamme avec des modèles tour à 8 et 10 baies baptisés AS7008T et AS7010T, ainsi qu’en racks à 9 et 12 baies (AS7009RD et AS7012RD), et que d’autre part l’AS7004T offre avec le système MyArchive une manière originale de stockage et de partage des données. C’est une véritable innovation par rapport à ce que nous avons pu observer chez la concurrence.

NAS AS70xx

La gamme AS70xx

Il nous apparaît clairement qu’ASUSTOR offre dorénavant un système de bon niveau, mature, avec une large gamme de produits l’amenant très proche des ténors que sont Qnap et Synology notamment dans ce domaine très disputé des NAS à destination des professionnels et du grand public. Equipé de disques comme le HGST Desktar Nas, il se transforme en véritable bête de course, avec des transferts impressionnants. Il ne manque plus que de lui ajouter deux interfaces réseau de plus pour rivaliser en ce domaine avec la concurrence.
Avec de telles puissances de processeurs dans cette gamme de produits, on pourrait souhaiter que des applications de virtualisation au sein même de l’appareil fassent leur apparition… Faisons confiance à la capacité d’ASUSTOR d’innover pour nous proposer cela dans une prochaine version de son système ADM.

Vous l’aurez deviné, nous recommandons à l’achat cet AS7004T d’ASUSTOR que l’on peut trouver aux alentours de 1100 euros TTC sans disque, d’autant plus qu’ASUSTOR garantit son matériel 3 ans. C’est un prix certes important pour un NAS 4 baies, mais qui reste dans la moyenne des NAS 4 baies équivalents de ce niveau de performances.

Achetez le NAS ASUSTOR AS7004T sur Amazon

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Michel Merlin Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Michel Merlin
Invité
Michel Merlin

Disque pluggable dans Windows? ~–~–~–~–~–~ -~–~–~–~– Une question rarement étudiée dans les revues, mais Zebulon serait à mon avis bien placé pour y répondre : Dans mon NAS (Synology 212, 2 baies) j’ai 2 disques 3T (Seagate). 1. Avant divers updates ou tests, j’ai voulu d’abord sauvegarder ces disques (pourtant en partie des sauvegardes). Mais je n’ai pas pu : pas moyen de lire leurs contenus en les branchant dans ou sur un PC classique Windows (7 64 Ultimate, ou XP 64). Il semble que l’OS Synology (DSM, DiskStation Manager) utilise des formats de fichier non-reconnus par Windows (un format… Lire la suite »

Plus dans Tests matériels
Test du NAS QNAP TS-670

Dans ce dossier, nous allons vous présenter le NAS TS-670 de Qnap, acteur de tout premier ordre dans le monde…

Fermer