Accueil » Actualités » Google lance une fonction pour sauver sa vie numérique après la mort

Google lance une fonction pour sauver sa vie numérique après la mort

Par Emmanuel

Google a une nouvelle fois une longueur d’avance, mais cette fois il repousse très loin cette limite… après la mort ! En effet, Google a lancé une fonctionnalité permettant d’offrir une seconde vie aux données numériques ou contraire de les détruire, après la mort de l’utilisateur. Une façon de prévoir ce qu’il adviendra de votre vie virtuelle, une fois la vie réelle terminée.

La seconde vie des données numériques après la mort, selon Google

Google a donc conçu un système du nom d’Inactive Account Manager, permettant de définir ce qu’il adviendra de la vie numérique de tout un chacun. Il propose de léguer sa vie digitale à des tiers, jusqu’à 10 personnes différentes après la mort ; marquée par une période d’inactivité prolongée sur les services de Google prévue à l’avance. Il sera aussi possible de tout simplement prévoir la destruction complète de tous les comptes et les données qu’ils contiennent, afin que la vie privée de l’utilisateur ne tombe pas entre de mauvaises mains et ne soit dévoilée.

Certains messages du genre: « si tu reçois ce mail et toutes les données me concernant, c’est que je suis mort ! » pourrait bien se démocratiser dans les mois et les années à venir. Google proposera de choisir une période d’inactivité, entre 3 et 12 mois, durant laquelle si aucun accès n’aura été effectué sur l’un de ses services, considèrera que vous êtes mort. Il enverra un mail sur votre messagerie, vous invitant à révéler si vous faites toujours partie du monde des vivants. Le cas échéant deux mois plus tard, le sort de vos données numériques sera scellé.

La survie des données numériques après la mort

La question de la mort dans la vie réelle est depuis toujours réglée d’avance dans tous les domaines (banque, assurance, légation, etc.). Chaque scénario est préalablement couché sur papier par contrat, en revanche en ce qui concerne la vie numérique, il existe encore de nombreux flous. Par exemple, que deviennent les comptes multimédias du défunt après sa mort ? Comment la famille peut-elle récupérer des photos ou des vidéos ? Comment obtenir les mots de passe, etc. ?

Autre cas concret, pourquoi l’achat d’un bien immatériel perdrait-il sa valeur à la mort du défunt ? L’achat d’un CD immatériel devrait pouvoir revenir à la famille, comme pour CD physique et pourtant à ce jour, cela n’est pas le cas, tous les achats dématérialisés disparaissent avec leur propriétaire, le jour de sa mort.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Détourner un avion depuis un smartphone, c’est désormais possible !

Voilà une nouvelle qui ne va ni rassurer les personnes souffrant de phobies en avion, ni les gouvernements cherchant à…

Close