Accueil » Actualités » Un nouveau candidat pour la présidence de Microsoft

Un nouveau candidat pour la présidence de Microsoft

Par Emmanuel

Quatre mois après la formation du comité en charge de la succession de Steve Ballmer, la liste des candidats au siège de Microsoft prend forme et se précise. C’est au tour de Steve Mollenkopf, numéro deux de Qualcomm et dont la candidature est à l’étude, d’intégrer les rangs des prétendants à la présidence du numéro un mondial du logiciel.

Steve Mollenkopf, nouveau prétendant au siège de Microsoft

Après la candidature d’Alan Mullaly, directeur général de Ford, c’est au tour de Steve Mollenkopf de faire maintenant son apparition sur la liste des prétendants au siège de Microsoft. Ce nouvel invité de marque, qui n’est autre que l’actuel directeur général adjoint de Qualcomm, l’un des plus gros concepteurs de puces pour appareils mobiles.

Agé de 44 ans et pilier de Qualcomm depuis 1994, cette société lui doit différents brevets liés aux systèmes de communication sans fil. Sa candidature est actuellement à l’étude, par le comité créé dans ce but depuis août 2013.

Quatre mois de recherches et une liste de candidats

A l’annonce du départ de Steve Ballmer, le conseil d’administration de Microsoft avait pris la décision de créer un comité, en charge de sa succession. Celui-ci, qui s’était initialement donné un an pour parvenir à sa tâche, pourrait bien prendre sa décision pour fin 2014.

En effet, la liste des prétendants se précise avec l’arrivée du numéro deux de Qualcomm, Steve Mollenkopf. Comptent actuellement parmi les prétendants au trône de Microsoft : Satya Nadella (vice-président Enterprise et Cloud de Microsoft), Stephen Elop (PDG de Nokia), Tony Bates (vice-président Business Developpement chez Microsoft), Mike Lawrie (PDG de Computer Sciences), auxquels s’ajoute maintenant Steve Mollenkopf.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Google accusé d’abus de position dominante

Le moteur de recherche Google est une nouvelle fois au cœur des discussions à Bruxelles, où plusieurs entreprises et sites…

Fermer