Accueil » Actualités » OnePlus a développé son propre OS : OxygeneOS

OnePlus a développé son propre OS : OxygeneOS

Par Emmanuel

La rupture est bel et bien consommée entre OnePlus et Cyanogen. Le constructeur de smartphones Chinois a développé son propre système d’exploitation baptisé OxygenOS. Le constructeur sera beaucoup plus indépendant dorénavant et pourra proposer ses propres services dans ses téléphones.

OxygenOS : le système d’exploitation OnePlus est enfin sorti

Le nouveau système d’exploitation du constructeur OnePlus est enfin sorti et peut déjà être téléchargé. Baptisé OxygenOS, ce dernier a déjà la réputation d’être très léger et disposerait de commandes gestuelles intégrées. Cet OS va prendre la place de Cyanogen, avec qui OnePlus n’est plus sur la même longueur d’onde. OxygenOS est construit autour du noyau d’Android Lollipop, ce qui en fait un produit stable, mais qui sera nettement plus personnalisable que l’OS mythique de Google.

Les futurs smartphones du constructeur OnePlus devraient donc tous être équipés rapidement d’OxygenOS. Pour le moment, cet OS dispose d’assez bonnes critiques de la part de la presse spécialisée. On dit de lui qu’il est léger, très fluide, vraiment personnalisable et extrêmement rapide. De plus, son gestionnaire de fichiers rend la navigation interne vraiment agréable et ergonomique, un vrai plus lorsque l’on travaille depuis un smartphone.

OxygenOS peut être téléchargé depuis la page de OnePlus, un maximum d’informations et d’instructions sont présentes, afin de faciliter l’installation de ce nouveau système d’exploitation. Le passage entre l’actuel CyanogenMod11S et l’OxygenOS est très intuitif, aucune excuse donc pour ne pas passer le pas !

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Profitez des appels gratuits sur WhatsApp

Nous n'avions pas abordé une actualité parue plus tôt en fin de semaine dernière, mais qui mérite pourtant une attention…

Close