Accueil » Actualités » Streaming musical: adieu Grooveshark !

Streaming musical: adieu Grooveshark !

Par Emmanuel

Créé par trois étudiants, Sam Tarantino, Andrés Berreto et Josh Greenberg, la plateforme musicale Grooveshark, vient de fermer ses portes sous la pression de l’action en justice qui était menée contre ses trois dirigeants.

Grooveshark : un procès de plusieurs années…

Les faits remontent au lancement de la plateforme. Au départ, Grooveshark était un client peer to peer, mais rapidement les dirigeants ont voulu offrir une plateforme dans le style de YouTube, mais dédiée à l’univers de la musique. Cette plateforme devait permettre à tous les internautes de contribuer en uploadant leurs fichiers audio, le tout gratuitement.

Assez rapidement la bibliothèque de Grooveshark a commencé à intégrer des titres célèbres et pour accélérer la croissance de la plateforme, l’un des trois dirigeants a eu la très mauvaise idée de demander aux employés de créer des faux comptes pour partager des musiques d’artistes, afin de viraliser plus vite la plateforme musicale auprès des internautes.

… qui se termine par la fermeture de la plateforme musicale

C’est à partir de cette faille, que pas moins de neuf maisons de disques dont Universal Music, Sony Music, Warner Music Group et Atlantic Recording, ont décidé d’attaquer en justice Escape Media, la société éditrice de Grooveshark en 2011. Les plaignants reprochaient à la plateforme la violation du droit d’auteur de près de 5 977 titres, dont ceux d’artistes célèbres comme Madonna, Eminen, etc. dont les droits peuvent monter à 150000 dollars la chanson. En tout, l’ardoise s’élève à 700 millions de dollars.

Les trois fondateurs n’ont pas pu jouer sur le fait qu’ils n’étaient que des hébergeurs de contenu, comme c’est très souvent le cas avec les sites ou les plateformes, puisqu’il a été prouvé que s’étaient les employés, avec accord de la direction, qui mettaient des titres en ligne.

Les maisons de disques ont été plutôt généreuses, elles ont offerts aux dirigeants de Grooveshark d’effacer ce montant, à condition que le site disparaisse… Ils ont décidé de s’exécuter et on peut le comprendre !

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Test iClever : un chargeur USB rapide 6 ports

Avec tous les appareils portables disposant d'une prise USB comme source de recharge en énergie, on peut être vite envahi…

Fermer