Accueil » Actualités » Google Play va empêcher les smartphones rootés de télécharger des applications

Google Play va empêcher les smartphones rootés de télécharger des applications

Par Emmanuel

Vous vous souvenez sans doute il y a quelques jours, nous évoquions une mise à jour sur Netflix rendant l’application inaccessible sur le Play Store pour tous les smartphones rootés ? Sachez que cette pratique pourrait se démocratiser à l’avenir car Google a intégré une option visant à interdire l’installation d’applications sur des mobiles rootés.

Les smartphones rootés ne seront bientôt plus les bienvenus sur le Play Store ?

A l’avenir, il risque de devenir difficile de trouver des applications populaires si vous utilisez un smartphone disposant d’une Rom Custom ou rooté. La firme de Mountain View ayant compris qu’il s’agit d’une attente de certains développeurs d’application, l’entreprise a intégré une nouvelle option que les éditeurs d’applications apprécieront et les mobinautes un peu moins.
Les éditeurs pourront paramétrer une restriction aux smartphones rootés pour télécharger leurs applications. Concrètement, cela signifie qu’un tel smartphone en entrant sur le Play Store n’y verra pas apparaître les applications concernées, comme Netflix par exemple. Impossible pour lui de passer par le Play Store pour l’installer. Quand on connait le risque à passer par des plateformes tierces en termes de malwares, on comprend que cette décision va mettre un frein à cette pratique.

Le principe est relativement simple, une fonction n’autorisera le téléchargement qu’aux smartphones ayant passé avec succès l’étape de SafetyNet, ce qu’un téléphone rooté est incapable de faire. Une autre option permet également d’interdire l’installation d’une application, aux systèmes qui n’ont pas été certifiés par Google. Impossible pour des petits malins de se servir de ce blocage pour proposer une solution indépendante et ainsi contourner la fonction du Play Store.

Pour améliorer la sécurité, réduisons la sécurité…

D’un avis somme toute personnel, on peut comprendre pourquoi les développeurs souhaitent que ce genre de dispositifs se mettent en place, en revanche au niveau global, il semble que Google fasse fausse route. Cette décision n’aura qu’un seul impact, celui d’augmenter les risques de piratage, car en poussant les utilisateurs de smartphones à aller voir ailleurs, on est assez loin de la volonté de mieux sécuriser le secteur.

On sait que 3,5 millions de nouvelles applications malveillantes verront le jour en 2017, sur ce chiffre seuls 0,05% des malwares se trouvent sur le Play Store. Le reste des applications malveillantes se trouvent donc sur des plateformes tierces. Le message est donc clair, allez télécharger ailleurs au risque de vous faire pirater et par ricochet de contaminer vos contacts…

0 Commentaire
1

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Chrome aussi rentre dans la course à la réalité virtuelle

La firme de Mountain View a profité de sa conférence I/O pour dévoiler que Chrome, le numéro 1 des navigateurs…

Fermer