Snapcash : Snapchat ferme son service de transfert d'argent en P2P à la fin du mois

Snapchat qui a réussi à s'imposer dans l'univers des messageries, cherche de nouveaux leviers de croissance ces derniers temps, mais le moins que l'on puisse dire, c'est que ses tentatives ne connaissent pas le même sort.

Fermeture de Snapcash le 30 août On peut donner comme exemple ses lunettes connectées ou plus récemment son service Snapcash de transfert d'argent.

Fermeture de Snapcash le 30 août

Le petit fantôme aspirait en effet à devenir un acteur du domaine bancaire, en mettant à disposition un service de transfert d'argent en P2P baptisé Snapcash, mais visiblement ce dernier n'a pas fait mouche car quatre ans après son lancement, Snapchat prend la décision de fermer ce dernier.

 

Le service de transfert d'argent en P2P fermera donc à la fin du mois, le 30 août pour être précis. Sur le fond, l'idée de simplifier la vie des utilisateurs en leur offrant un système de transfert d'argent est plutôt bonne, sauf que lorsque l'on parle d'argent un détail important est souvent oublié : La confiance.

 

En effet, il est facile de créer quelques lignes de code et de négocier des accords pour mettre sur pied un service bancaire. Il est en revanche beaucoup plus difficile de créer un sentiment de confiance dans l'esprit des utilisateurs. On ne devient pas le nouveau Paypal d'un claquement de doigts et Snapcash vient de l'apprendre à ses dépends...

 

D'autant qu'en quelques années, ce n'est pas le nombre de services concurrents qui manquaient, tous les acteurs du web ou presque ont mis sur pieds leur propre solution de paiement. Autre raison qui peut justifier cet arrêt prématuré, Snapchat a constaté que l'usage principal qui était fait de son service, était le paiement de services erotiques, voire pornographiques entre utilisateurs de sa messagerie. De quoi discréditer sa propre messagerie en ternissant son image, surtout lorsque le public visé sont les adolescents.

.

Ruby Charpentier le 07 août 2018 à 18h20
Réagissez !
Soyez le premier à réagir !