Google va faire payer ses applications aux fabricants de smartphones en Europe

Après plusieurs condamnations financières de la part de la commission européenne, Google semble vouloir limiter son « abus de position dominante ».

Des applications Android facturées aux fabricants de smartphones Pour cela, la firme de Mountain View va rendre ses applications sur Android payantes. Ce sont les fabricants de smartphones qui se verront facturer ces dernières en Europe.

Google lâche du lest en Europe après sa sanction pour « abus de position dominante »

Ce n'est un secret pour personne, la firme de Mountain View est dans le collimateur de l'Union Européenne. Dernier épisode en date, l'amende de 4,3 milliards d'euros que l'Europe a infligée à Google en juin dernier pour « abus de position dominante ». Cela concernait son système d'exploitation mobile.

 

En effet, la firme de Mountain View était accusée de pousser l'utilisation de ses applications et services. Et même si Google a fait appel de cette sanction, la société ajuste néanmoins ses pratiques commerciales en proposant plusieurs mesures inédites.

 

D'après le site The Verge, le navigateur devrait facturer aux fabricants de smartphones Android ses applications Google Recherche et Google Maps. De manière générale, ces derniers utiliseront un dispositif qui n'intègre pas les applications Google pré-installées, ni l'accès au Google Play Store.

Des applications Android facturées aux fabricants de smartphones

Cela donne plus de liberté à ces fabricants, puisque désormais, ils ne seront pas obligés d'installer toutes les applications Google. Pourtant, cela risque de surtout faire grincer les dents à certains, car il faudra payer une licence d'utilisation pour pré-installer les deux services vedettes de Google, Google Recherche et Google Chrome.

 

Les deux services sont connus pour être les plus rentables, car ils permettent de disposer de nombreuses données d'utilisateurs, et de faire la part belle à la publicité. Google a indiqué que ces deux applications participent au financement du développement et à la distribution gratuite d'Android.

 

Mais la firme de Mountain View se veut aussi rassurante, précisant que le système d'exploitation restera « gratuit et open-source ». Ces mesures vont en tout cas être rapidement applicables, puisqu'elles entreront en vigueur à partir du 29 octobre prochain.

.

1 commentaire
Réagissez !
Voir aussi :
Google lance Sound Amplifier et Live Transcribe

Google propose deux nouvelles applications à destination des sourds et des malentendants

Google lance deux applications Android qui permettront sans aucun doute une meilleure inclusion des sourds et des malentendants. La première fonctionnalité, Live Transcribe, facilite la communication...
Des couacs pour Google dans sa lutte contre le piratage

Google frappe des sites légaux dans sa lutte contre le piratage

Google n'en ferait-il pas un peu trop dans sa lutte contre le piratage ? En effet, des sites légaux comme IMDb et Allociné ont ainsi dû en faire les frais. La faute à des requêtes abusives d'ayants...
  1. Bob49 en tant qu'invité
    le 22 octobre 2018 à 20h07

    Salut

    "Le navigateur devrait facturer aux fabricants de smartphones Android ses applications Google Recherche et Google Maps."
    Les fabriquant n'auront qu'a installer des alternatives, ce n'est pas ce qui manque en moteurs de recherches et en cartographiegps... On peut se passer des deux services cités sans problèmes.

    Pour Google Play Store, c'est un peu différent, mais il reste la solution de F-Droid (avec de l'amélioration..

    répondre
Laissez un commentaire