Accueil » Dossiers » Tests matériels » Test de la sacoche be-ez LE Reporter Photo

Test de la sacoche be-ez LE Reporter Photo

Par ZzGeek

Lorsqu’on est passionné de photographie, le transport en toute sécurité de son matériel est un impératif incontournable. Suivant le type de sortie photo que l’on envisage, c’est-à-dire photo reportage, photo animalière, photo en intérieurs, etc., le matériel dont on a besoin n’est pas le même. En effet, le dilemme la plupart du temps est de trouver le compromis entre le matériel dont on prévoit avoir besoin, le poids que cela génère, et bien évidemment le sac pour transporter l’ensemble dans de bonnes conditions.

Introduction

A l’occasion de la sortie de la nouvelle gamme d’accessoires de transports de matériels photographiques par Be-eZ, nous avons décidé de tester la sac de transports Be-eZ Le Reporter Photo, en couleur noir et safran, analogue à la sacoche de transport que nous avions testée en septembre dernier, LE Reporter de Be-eZ, présentée par le fabricant comme le compagnon dédié au transport du MacBook Pro (mais aussi des PC portables, comme nous avions pu l’observer).

Be-eZ est une marque française bien connue pour ses conceptions au design soigné et épuré tout en restant fonctionnel, et dont les produits sont plus particulièrement dédiés aux produits de la marque Apple.
Sa devise est : l’Objet au service de l’homme (et non l’inverse)…

Le Reporter Photo est le plus gros des trois sacs photo de la série Le Reporter, les deux autres se nommant Le Reporter Rétro (le plus petit), et Le Reporter Scout (taille intermédiaire)

C’est donc le sac de plus grande taille que nous allons vous décrire dans ce dossier.

On déballe !

A l’ouverture de notre paquet contenant la sacoche, nous découvrons celle-ci, soigneusement protégée par un film plastique, apportant ainsi le même soin d’emballage que nous avions noté dans notre dossier du mois de septembre. Il s’agit d’une constance de soin apportée par BeeZ à ses produits.

Be-eZ Le Reporter Photo pour appareil photo numérique de type reflex

Be-eZ Le Reporter Photo pour appareil photo numérique de type reflex

Alors même que nous n’avons pas encore ôté ce film de protection, la ressemblance avec notre sacoche pour ordinateur portable est frappante. Nous avons l’impression de retrouver exactement le même sac avec des proportions réduites. Une fois le plastique enlevé et les deux sacs mis à côte-à-côte, la ressemblance est encore plus frappante car même l’épaisseur est très voisine.

Comparatif sacoches beez

Be-eZ Le Reporter pour MacBook Pro et Be-eZ Le Reporter Photo

On distingue, à peine, juste une légère différence d’impression sur la partie noire en haut, sous la fermeture éclair.

Autant dire que l’ensemble ne peut qu’être harmonieux.

Les caractéristiques de la sacoche photo

Une fois le film plastique retiré, on peut lire sur l’étiquette accrochée à la sangle les caractéristiques techniques. Celle-ci nous indique que l’extérieur du sac est en coton tissé de 340g avec un revêtement de surface imperméable pour une protection du contenu par tous les temps. La couleur est noir mat.

Rigidité de la sacoche

LE Reporter : dos et épaisseur : le sac vide reste suffisamment rigide

L’intérieur est quant à lui en fleece douce couleur safran. C’est la même couleur pour les fermetures éclair et coutures extérieures.
Le compartiment principal est constitué d’un rembourrage en mousse haute densité de 5mm pour le fond et les côtés. Le fond bénéficie d’une surcouche supplémentaire de 3mm d’épaisseur pour améliorer encore la protection contre les chocs.  Le panneau frontal et le panneau dorsal bénéficient de cette mousse en 4mm d’épaisseur.
Autant dire que l’ensemble de ce compartiment fait un petit nid douillet à votre appareil et ses accessoires, lui assurant une très bonne protection aux chocs.
Même vide, cette sacoche souple reste suffisamment rigide pour ne pas s’affaisser sous son propre poids.

La large bandoulière (environ 50mm)  est dans un nylon tissé, à la manière d’une ceinture de sécurité automobile. Autant dire qu’elle ne risque pas de se déchirer. C’est d’ailleurs la même qui constitue la bandoulière du sac Le Reporter pour le MacBook Pro.
D’un côté la bandoulière est directement cousue sur le flanc du compartiment principal. De l’autre, la boucle attachant la bandoulière est quant à elle en plastique très rigide, et non en métal, pour contribuer à l’allègement du poids du sac.
Les boucles sont fixées sur les flancs de la sacoche par un type de couture qui rappelle celles présentes sur certains sacs de randonnée, comme le montre la photo ci-dessous.

Coutures fixant la boucle de la bandoulière

Coutures fixant la boucle de la bandoulière

Une autre boucle permet le réglage de la longueur de la bandoulière, et un large renfort d’épaule (72mm) antidérapant et rembourré permet de porter la sacoche avec un grand confort, sans qu’elle glisse de l’épaule.

Une importante bande velcro recouvrant la quasi-totalité de la largeur, assure la fermeture du sac. La largeur importante de cette bande pourrait garantir que le rabat ne s’ouvrira pas accidentellement.

Le système de fermeture velcro

Le système de fermeture velcro

Mais comme on le voit sur la photo ci-dessus, la contrepartie velcro de cette bande n’est assurée que par deux bandes verticales, ce qui restreint considérablement la surface d’adhérence.

A nouveau, comme cela était le cas pour la sacoche de transport du MacBook Pro, l’ouverture en toute discrétion est impossible avec ce système de velcro. Ainsi, réaliser par exemple des photos animalières en pleine nature, avec ce système de fermeture, sera délicat si l’appareil n’est pas préalablement sorti du sac. Même problème s’il faut envisager un changement d’objectif, ou installer le flash, la discrétion risque d’être compromise.

Les dimensions extérieures maximales sont 270x220x130 mm pour un poids de 750g à vide.

Les rangements extérieurs

Le rabat assurant la fermeture du sac, en plus d’être imperméable à l’eau, comporte une fermeture éclair qui donne accès à une première poche de rangement, couvrant la presque totale largeur du sac et sur la moitié de sa hauteur.

L’accès étant aisé lorsque le sac est fermé, on pourra y placer quelques accessoires ou objets non encombrants dont on peut avoir besoin immédiatement tels que crayons ou petit carnet de prise de notes,  badge, dépliant, etc.

LE Reporter Photo de face

LE Reporter Photo de face : le rabat fermé, le zip de la poche avant et le petit logo très discret (point jaune en bas à gauche)

A l’arrière, le sac dispose d’un rangement équipé également d’une fermeture éclair, noire, qui donne accès à une importante poche sur toute la surface arrière du sac.

Poches BEEZ Le reporter photo

La poche arrière et la poche avant

On peut alors y ranger un mode d’emploi ou des documents d’épaisseur raisonnable au format A5, voire un chargeur de batterie de l’appareil (si son encombrement est raisonnable) ainsi que des câbles de connexion. C’est le plus grand rangement d’accessoires autres que ceux liés à la prise de vue.
Néanmoins, comme il ne s’agit pas d’un soufflet comme sur le sac Le Reporter pour ordinateur, ce que cet emplacement peut contenir doit être d’épaisseur assez réduite…

L’intérieur de ces deux rangements est dans le même nylon (nylon 210D) couleur safran que Le Reporter pour MacBook Pro. C’est également la même couleur pour les fermetures éclair et coutures extérieures.

Le rangement sous le rabat

L’ouverture du rabat fait apparaître un intérieur jaune safran.

Rangement sous le rabat

Rangement sous le rabat du Be-eZ Le Reporter Photo

Le rangement supérieur est un filet noir, fermé par une fermeture éclair assortie. Le filet couvre toute la largeur du sac, permettant un rangement conséquent laissant apparaître le contenu.
On pourrait y ranger les petits objets qu’on a peur de perdre, tels qu’un œilleton de rechange, un cache viseur, la télécommande de l’appareil, etc.

Trois petites poches en néoprène, non fermées, permettent de glisser différents accessoires. La hauteur de ces poches est de 10cm. On aurait apprécié que la partie supérieure soit élastique pour pouvoir assurer le maintien du contenu.
On pourra envisager d’y ranger une batterie de secours, un cache objectif, etc.

Alors que Le Reporter pour MacBook Pro comportait deux bandes de couleur safran, tissées manière « ceinture de sécurité » rappelant ainsi la bandoulière, nous constatons que cette fantaisie qui était esthétique, n’a pas pu être conservée du fait de la présence des bandes velcros noires à cet emplacement.
C’est sur les côtés de ce sac que l’on retrouve cet esthétisme mais c’est le noir qui a été choisi comme couleur. Cela s’avère judicieux car le safran aurait été probablement très salissant à cet endroit.

Fantaisie esthétique sur les côtés et bandes velcro verticales

Fantaisie esthétique sur les côtés et bandes velcro verticales

Notons que pour assurer une meilleure protection, une partie mousse repliable lors de la fermeture du rabat évite d’avoir directement accès à l’appareil.

Conception assurant la protection entre le côté vertical et la fermeture du rabat

Conception assurant la protection entre le côté vertical et la fermeture du rabat

La partie extérieure de ce système est en nylon 210D, assurant ainsi une protection aux projections d’eau.
C’est un plus par rapport à notre sacoche Le Reporter pour MacBook Pro à laquelle nous avons déjà fait référence.

Le rangement intérieur

C’est à l’intérieur que se trouve l’essentiel du rangement.

Rangement intérieur

Les deux soufflets principaux, de dimensions différentes

L’intérieur est construit de manière à être particulièrement modulable car ce n’est pas moins de trois entretoises qui sont fournies.

Entretoiseépaisseur entretoise
Entretoise et ses velcros latéraux

Épaisseur de l’entretoise

Ces entretoises disposant de velcros permettent de compartimenter, en fonction des besoins, l’ensemble de la place disponible. A cet effet, toute la longueur des parois verticales de l’intérieur de la sacoche sont dans un tissu, le fleece,  agrippant pour le velcro, et très doux pour l’appareil et ses accessoires tels que objectifs, zooms, flash, etc.

C’est donc un maximum de 4 compartiments qu’il est ainsi possible de définir.

L’épaisseur importante des entretoises assure d’éviter que l’appareil et ses accessoires ne s’entrechoquent.

Le nombre suffisant d’entretoises, et la possibilité de les régler facilement et précisément, voire d’en  enlever en cas d’accessoire important, assure un grand nombre de combinaisons de rangement tout en calant convenablement les objets contenus.
A noter qu’une des entretoises a une longueur un peu plus importante pour disposer d’un volet supérieur repliable par le dessus, pour caler dans sa hauteur, un petit objectif par exemple.

Ainsi, nous avons pu faire un premier rangement avec notre Nikon D80 équipé de son 16-85mm, avec dans l’emplacement voisin l’imposant Zoom AF-Nikkor 70-300 VR-II.

Exemple de rangementExemple de rangement
Nikon D80 et l’imposant Zoom Nikkor 70-300 VRII

Nikon D80 + flash SB900 + petit caméscope Canon

Une seconde configuration nous a permis d’installer l’appareil photo et son 16-85mm avec le flash Nikon SB900 en position droite, et un petit caméscope de Canon.

La logeabilité est donc de mise, et grâce aux entretoises repositionnables, nous sommes parvenus à fixer l’ensemble de sorte qu’il n’y ait pas de ballant lors du transport.

Notre avis sur la sacoche Beez LE reporter Photo

Cette sacoche de transport d’appareil photo et de ses accessoires offre des possibilités de rangements différentes et suffisantes pour emmener avec soi son boîtier numérique équipé d’un objectif, et, soit d’une focale supplémentaire, soit d’un flash, ainsi bien sûr que cartes mémoires et autres petits accessoires. Suivant les cas il sera possible, comme on l’a vu, d’ajouter encore un petit accessoire tel qu’un petit caméscope.

Au-delà de cette assez grande capacité de rangement dans un encombrement somme toute raisonnable, nous avons apprécié la solidité de cette sacoche et sa capacité à protéger efficacement son contenu.
Le Be-eZ propose également des systèmes de protection d’objectifs, baptisés La Robe Lens que nous n’avons malheureusement pas pu tester.

Ainsi, c’est toute une gamme d’accessoires de transport et de protection que Be-ez propose avec sa gamme Photo.
A ce jour seul le coloris Noir/Safran est disponible.

rangement accessoire

LE Reporter Photo et les accessoires qu’il peut transporter

Les appareils placés dans cette sacoche sont en sécurité pour une exposition aux secousses quotidiennes courantes, ainsi qu’à la pluie.

Enfin chacune des fermetures éclair nous a donné une sensation de robustesse au maniement. Leur qualité semble supérieure à d’autres que nous avons eu à manipuler sur des produits concurrents.

Elle allie protection, praticité, logeabilité et solidité. C’est un bon produit qui permet d’emmener suffisamment de matériel pour des sorties photos d’une journée et  dont on connaît le sujet.
Elle satisfera l’amateur en train de s’équiper et qui a encore peu d’accessoires.
Elle satisfera également le professionnel qui trouvera dans ce sac un outil efficace pour seconder au quotidien un rangement beaucoup plus grand contenant l’ensemble de son équipement.

Pour un prix oscillant entre 60 et 70 euros TTC sur Internet, cette sacoche nous apparaît être d’un coût raisonnable.

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
bibousiq

Merci beaucoup pour ce test qui me donne bien envie d’acquérir ce sac. petite question cependant: je possède un Canon 500D avec le 18-55 du kit plus un 100mm macro série L. Quelle serait la meilleure taille pour pouvoir les transporter au mieux ? Scout ou photo (j’ai peur que le modèle reporter soit trop petit ou juste, surtout que j’envisage l’achat d’un Tamron 18-270) ?
Merci d’avance

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Tests matériels
Test du chargeur universel IDAPT i4

Lorsque l'on possède différents appareils portables comme un téléphone, une tablette, un APN, un GPS ou encore une console portable,…

Close