Accueil » Dossiers » Tests matériels » Test du NAS ASUSTOR AS-604T

Test du NAS ASUSTOR AS-604T

Par ZzGeek

C’est la première fois que nous allons vous présenter un NAS de la marque ASUSTOR, un nouvel intervenant sur ce marché déjà très disputé. ASUSTOR Inc a été fondée en 2011 et n’est autre qu’une filiale du constructeur très connu, ASUS, qui se lance dans ce marché très concurrentiel des NAS, avec une série baptisée ASUSTOR 6 reposant sur quatre matériels au format tour proposant respectivement 2, 4, 6 et 8 baies et 2 modèles au format rack avec 4 et 9 baies, avec à chaque fois pour référence AS-60xT (où x désigne le nombre de baies).

Introduction

Le modèle que nous allons passer en revue est le AS-604T, présenté par ASUSTOR comme « un serveur NAS multifonctionnel à 4-baies conçu pour les petites entreprises et l’utilisation à domicile…  En plus de protéger vos données, vous pouvez utiliser un large éventail d’applications pour améliorer la productivité. »
Il s’agit donc clairement, d’après son constructeur, d’un NAS qui ne se contentera pas de faire uniquement du stockage. C’est un objectif ambitieux pour un nouvel entrant lorsque l’on connaît déjà ce que propose la concurrence.

Les modèles de NAS au format tour bénéficient d’un design particulièrement avantageux, notamment grâce à des tiroirs où la forme et le design des poignées a été travaillé. L’ensemble du boîtier est en aluminium brossé brun et ABS noir, dans lequel s’incrustent des leds vertes et bleues du plus bel effet. L’afficheur LCD complète une apparence de matériel sérieux.

Sur le papier, les caractéristiques sont des plus alléchantes avec un processeur Atom D2700 double coeur et 1 Go de Ram DDR3 (extensible à 3Go), deux ports Ethernet Gigabit, 2 ports USB 3.0, 4 Ports USB2.0 et 2 ports eSATA 2, ainsi qu’un port HDMI.

La consommation électrique annoncée est de 33,2W maximum et le niveau sonore de 24dB(A), ce qui est de bon augure pour cet appareil qui pourra accueillir un maximum de 16 To avec les disques durs actuels.

Même s’il s’agit de la première version de son logiciel d’exploitation baptisé ADM (pour ASUSTOR Data Master) et qui est préinstallé dans l’appareil, l’annonce par son constructeur d’une très grande quantité d’applications disponibles et prêtes à l’emploi, que ce soit dans le domaine personnel ou professionnel, nous rends impatients de découvrir les ressources de ce AS-604T. C’est donc sans plus attendre que nous vous invitons à poursuivre la lecture de notre dossier.

Le déballage du AS-604T

C’est un emballage assez classique qui contient notre ASUSTOR AS-604T. Relativement rigide et protecteur, le marron du carton est rehaussé par une large bande noire où sont inscrits de manière répétitive en vert les mots CloudStorageNetwork ainsi que la marque du constructeur.

L'emballage du ASUSTOR AS-604T

L’emballage de l’ASUSTOR AS-604T

Une étiquette autocollante supplémentaire récapitule les principales caractéristiques techniques ainsi que différents numéros de séries et codes-barres.
Quelques pictogrammes rappellent la fragilité du contenu et une poignée rétractable facilite le transport de l’appareil emballé.

Une fois ouvert, ce sont de solides blocs de mousse rigide qui protègent l’appareil, aidés par le carton des accessoires.

Le NAS lui-même est enveloppé dans une épaisse enveloppe plastique et certaines de ses parties telles que l’écran et les touches de contrôle sont recouverts par un film fin supplémentaire. Une très grande attention est donc portée par ASUSTOR à la protection de son matériel.

Le AS-604T et ses accessoires

Le AS-604T et ses accessoires

Le contenu détaillé du carton est constitué de :

  • le NAS équipé de ses 4 tiroirs
  • un CD d’installation
  • deux câbles réseau noirs de 1,5m de catégorie 5E « enroulés », et où la connectique n’est pas blindée
  • un simple cordon pour le raccordement électrique car le bloc d’alimentation est incorporé dans le NAS lui-même
  • deux sachets de  visserie pour des disques durs 3 »5 et des disques de 2 »5
Les accessoires de l'AS-604T

Les accessoires de l’AS-604T

Il s’agit donc d’un contenu standard où l’on trouve le strict nécessaire, sans plus, mais où l’on sent qu’un soin particulier a été apporté à l’ensemble du matériel (calage soigneux, double attache sur les câbles qui n’ont pas été pliés, etc.).

Caractéristiques de l’ASUSTOR AS-604T

L’ASUSTOR est dans un boîtier en aluminium brossé d’une teinte brune foncée très séduisante, avec une façade en ABS noir. L’alimentation est incluse dans le boîtier, ce qui diminue très avantageusement l’encombrement au sol. Ainsi, avec ses dimensions de 185,5(H) x 170(L) x 230(P) mm, il est dans la fourchette basse au niveau encombrement des NAS 4 baies avec alimentation interne que nous avons eu entre les mains.

La face avant est très élégante avec son écran muni de 4 boutons de commandes sur le côté droit, et le design de ses tiroirs très réussi. La finesse de la largeur des LED indicatrices d’états apporte néanmoins une certaine sobriété à l’appareil. L’ensemble est très harmonieux au regard.

Vue avant AS-604T

Vue avant

Vue arrière AS-605T

Vue arrière

A l’avant, on remarque un port USB 3 muni d’un bouton pour la copie directe vers le NAS.
A l’arrière de l’appareil, on note la présence d’un second port USB 3.0, les 2 ports Ethernet Gigabit munis de deux leds d’état et supportant le WOL (Wake-on-Lan), 4 Ports USB 2.0, 2 ports e-SATA 2, ainsi qu’un port HDMI capable de transférer aussi bien l’image que le son. Sont également présents un bouton RESET pour réinitialiser l’appareil ainsi qu’un port K pour installer un verrou de type Kensington.

A noter que les leds en façade, renseignant sur l’état des interfaces réseau, ne clignotent pas en fonction de l’activité : elles s’illuminent fixes pour indiquer que le câble est branché ou non. Seules les leds montées sur les prises réseaux elles-mêmes clignotent en fonction des transferts de données.

L’alimentation est une FSP250-50LC qui délivre 250W et qui dispose d’un petit ventilateur à l’extrémité situé dans le boîtier afin de réduire la nuisance sonore. Un grand ventilateur extrêmement silencieux de 12cm assure la ventilation complète de l’AS-604T.

Les tiroirs sont en mesure d’accueillir des disques aussi bien au format 2.5 » que 3.5 ». La poignée en partie métallique, recouverte par un épais plastique très rigide avec un profil en « aile d’oiseau », est montée sur un ressort ferme qui inspire un grand sentiment de solidité.

Tiroir ASUSTOR

L’intérieur de la poignée est métallique avec un plastique ayant l’allure d’une « aile d’oiseau » pour la recouvrir

Tiroir AS-604T

Un large espacement entre le tiroir et le disque dur favorise la circulation de l’air dans le boîtier

Le reste du tiroir est largement métallique, recouvert sur les côtés d’une partie plastique favorisant l’insertion des tiroirs dans leur logement au sein du boîtier.

Les entrailles de ce NAS hébergent un processeur 64 bits double cœur supportant l’hyperthreading : l’Intel Atom CPU D2700 @ 2.13GHz avec 512KB de cache interne. Il posséde une unité de calcul en virgule flottante pour accélérer les calculs, notamment dans le cas d’une configuration RAID.

Emplacement RAM du NAS

Emplacement de l’extension de RAM très accessible et bien protégé

Pour l’accompagner, 1 Go de mémoire DDR3 au format SoDimm est installé dans l’appareil. Cette mémoire peut même être portée à 3 Go par l’ajout d’une barrette dans l’emplacement qui lui est réservé. Remarquons que cet emplacement est très facilement accessible une fois le boîtier ouvert.

Intérieure du AS-604T

Structure intérieure très aérée de l’AS-604T pour favoriser la dissipation de chaleur

Les chipsets SATA qui l’équipent prennent en charge la dernière norme SATA III et restent évidemment rétro-compatibles avec les disques SATA I et SATA II. Il est également possible de monter des disques SSD plutôt que des disques mécaniques.

Enfin, la structure métallique intérieure est particulièrement aérée pour favoriser la dissipation thermique. C’est un point important du fait du volume réduit de l’appareil, et on reconnaît là l’expérience d’Asus dans ce domaine.

Il s’agit donc d’un appareil avec des caractéristiques techniques extrêmement intéressantes pour en faire un NAS particulièrement performant.

Mise en service de l’ASUSTOR

La plupart des fabricants de NAS proposent désormais plusieurs manières de mettre en fonction leurs appareils. Ceci est d’autant plus vrai lorsqu’ils disposent, comme l’ASUSTOR AS-604T, d’un afficheur LCD muni de boutons de commandes.

Dans la vidéo que nous vous proposons ci-dessous, nous vous montrons l’extrême simplicité de mise en service de notre appareil, à peine sorti du carton, avec simplement les disques Seagate ST3000NC002 insérés dans les tiroirs.

Vidéo de la mise sous tension
En seulement 2 minutes 47 secondes, le NAS devient opérationnel pour achever son paramétrage en réglant différentes options tout en construisant l’unité Raid5 (choix par défaut du NAS) qui, elle, ne sera pleinement fonctionnelle avec ses 8,12 To formatés, que 6h15 plus tard.

L’affichage de l’adresse IP sur l’écran du NAS est une fonction que nous apprécions très largement à Zebulon.fr, car nous lui trouvons une commodité sans pareil. Ainsi, sans avoir à utiliser le CD-ROM d’installation fourni, l’utilisateur de l’AS-604T devient immédiatement opérationnel puisque le système d’exploitation baptisé ADM (ASUSTOR Data Master) est préinstallé dans l’appareil (probablement dans un composant type DOM).

Une fois connecté sur l’interface d’administration, nous nous retrouvons face à un écran qui nous invite à découvrir les fonctionnalités de l’appareil. Malheureusement, cet écran est en Anglais.

En fait, cette présentation est disponible en Français, mais pour l’obtenir dans notre langue, il faut tout d’abord régler la langue par défaut de l’appareil. Il aurait été judicieux qu’une des premières choses que devrait proposer l’interface soit le choix de la langue d’affichage par défaut. Mais ne chipotons pas…

Lorsque la présentation est terminée, nous sommes immédiatement avertis d’une mise à jour firmware disponible sur Internet et il nous est proposé de l’appliquer.

Alors même que notre unité Raid5 est en cours de construction, c’est sans sourciller que l’appareil se met à jour, puis redémarre et poursuit sa construction Raid5.

Aucune autre manœuvre de notre part n’a eu à être réalisée pour parvenir avec succès à cette mise à jour. L’AS-604T s’est révélé être d’une simplicité déconcertante dans cette procédure.

Un rapide coup d’oeil sur l’activité de l’appareil nous confirme bien la synchronisation du RAID5 réalisé lors de la phase manuelle sur l’écran de l’appareil.
Une copie vers le NAS d’un premier fichier, alors même que le Raid est en cours de construction, nous affiche déjà de bonnes performances !

Transfert de fichier avec RAID5 en construction

Premier transfert de fichier alors même que notre unité RAID5 a encore 2h00 de construction restante…

Notre NAS est bien rapidement opérationnel, et le sera complètement suivant un temps estimatif que l’on obtient par simple survol d’une icône dans l’interface.

Indéniablement, ASUSTOR fait preuve d’une très grande maîtrise pour permettre à ses utilisateurs d’être très rapidement opérationnels, même lorsque l’on est un néophyte total !

Gestion des utilisateurs avec l’ADM

Avec un tel processeur, deux interfaces réseau Gigabit et la possibilité d’héberger jusqu’à 16 To de données, l’AS-604T d’ASUSTOR a vocation à servir de nombreux utilisateurs en plus de son administrateur.

Capable de gérer ses propres utilisateurs et groupes locaux, il peut également rejoindre un domaine Windows Active Directory pour obtenir directement toutes les informations utilisateurs et groupes du domaine (avec un maximum de 200 000 utilisateurs et groupes AD d’après le constructeur !).

Pour la gestion locale dans ADM, les droits d’accès d’un utilisateur unique en ce qui concerne les dossiers partagés dépendent des droits d’accès existant de l’utilisateur et des droits d’accès du groupe auquel l’utilisateur appartient. Les deux types de droits d’accès sont vérifiés les uns avec les autres afin de déterminer la priorité. Pour plus de simplicité, le système fournit un mode de prévisualisation qui  permet tout d’abord d’afficher en premier les modifications effectuées aux droits d’accès. C’est à nouveau un très bon choix de la part d’ASUSTOR qui simplifie ainsi l’usage de son appareil pour ses utilisateurs les moins expérimentés avec ce type de notions.

La création d’un utilisateur se réalise en quelques étapes très détaillées.

Notons toutefois qu’il ne semble pas encore possible d’importer par lots des utilisateurs, ou d’établir une authentification utilisateur à partir d’une base LDAP existante.

L’ajout de dossiers partagés et leur gestion des droits d’accès, tout comme celle des applicatifs du NAS, se réalisent également dans cette partie de paramétrage de l’appareil. Lorsqu’on décide de monter un fichier ISO comme dossier partagé, c’est également dans cette partie Contrôle d’Accès que l’on réalise cette opération, grâce à l’onglet Disque Virtuel.

Pour chaque ressource mise à disposition par ce biais, on peut éditer sa visibilité sur le réseau, crypter le dossier et naturellement en visualiser et gérer les utilisateurs et groupes qui ont la possibilité d’y accéder.

L’ensemble des écrans pour parvenir à ces paramétrages sont clairs et ne prêtent pas à confusion, permettant ainsi à l’administrateur de l’appareil d’accéder assez rapidement à l’information qu’il recherche, ou de modifier sa politique de sécurité pour une ressource donnée.

Ainsi, il peut aussi bien visualiser et modifier les droits d’accès d’un groupe d’utilisateurs, leurs membres, les droits d’accès d’un utilisateur en particulier ou qui accède à une ressource précise, etc. La multiplicité des points d’entrées  pour arriver à l’information recherchée, que ce soit pour les dossiers ou pour les applicatifs du NAS, est très appréciable.

Au registre des détails non-communs, mais qui ont leur importance, le cryptage des données est possible sur des dossiers ciblés par l’administrateur plutôt que de le faire sur l’ensemble des volumes, ceci afin d’économiser les ressources du processeur. C’est d’autant plus astucieux de la part d’ASUSTOR que le cryptage proposé est de classe militaire AES 256-Bit.

Enfin, notons que le nombre maximal d’utilisateurs que l’AS-604T peut gérer est de 4096, le nombre de groupes et le nombre de dossiers de 512 chacun, et que le nombre de connexions simultanées est également de 512.

Les services réseau du AS-604T

Avec ses prétentions d’être aussi bien le cœur d’un petit réseau personnel qu’un actif important dans un réseau plus vaste, l’AS-604T doit supporter un grand nombre de protocoles réseau pour pouvoir faire face aussi bien à des demandes émanant de clients Windows que MacOS ou Linux. Un tel appareil se doit d’être très communicant avec l’ensemble des actifs d’un réseau d’entreprise. Il est donc nécessaire qu’un maximum de protocoles réseau soit supporté.

Ainsi, aux côtés du protocole CIFS/SMB pour Windows, trouve-t-on également AFP (avec prise en charge de Time Machine) et NFS pour MacOS et Linux. Mais évidemment, bien d’autres protocoles non dédiés à ces systèmes d’exploitations sont supportés, et l’AS-604T en propose une large panoplie avec souvent des options plutôt complètes.
Ainsi le protocole FTP en est un bon exemple avec le serveur éponyme que propose ce NAS.

Service FTP

Service FTP

Outre le choix du port par défaut, la gestion de l’accès anonyme et le support de l’unicode, ce serveur FTP propose le chiffrage SSL/TLS, le support FXP, la gestion du nombre maximum de clients simultanés, ainsi que le nombre de téléchargements par client. La gestion de la bande passante montante et descendante par ce protocole est également directement prise en charge, sans passer par un autre applicatif. La plage des ports passifs à utiliser peut également être précisée si celle par défaut ne convient pas.

Le serveur Web de l’AS-604T repose sur Apache et permet lui aussi un bon nombre de paramétrages tels que le port d’écoute par défaut, la prise en charge du cryptage SSL, du PHP, et l’hébergement d’hôtes virtuels, en permettant au passage à chaque utilisateur de l’appareil de disposer de son site web personnel.

Les paramètres du serveur Web

Les paramètres du serveur Web

Avec le serveur MySQL activable d’un clic, on se retrouve alors en possession d’un véritable serveur LAMP, pour lequel un module phpMyAdmin tout aussi rapidement installable facilitera l’administration du serveur de base de données.

On peut compléter la visite des services proposés en ajoutant le support de WebDAV (en HTTP et HTTPS) qui permettra de fournir, par exemple, une alternative à FTP.
De même, grâce au serveur SSH inclus, il sera possible de gérer le NAS en ligne de commande et transférer des données par protocole SFTP.
Très intéressant également, le serveur Rsync permet non seulement de choisir le port pour le transfert, mais également le cryptage SSH, et de surcroît de fonctionner aussi bien en Push pour sauvegarder ses propres données, qu’en Pull pour récupérer les données d’un autre serveur Rsync, comme nous le verrons un peu plus loin dans ce dossier.

Paramétrage Rsync

Paramétrage Rsync

Cette fonctionnalité de Rsync, Pull, n’est pas toujours implémentée dans les serveurs NAS, ce que nous regrettons souvent dans nos dossiers. L’AS-604T en dispose et c’est un vrai plus pour cet appareil.
Au registre des services absents, il n’y a pas nativement de serveur TFTP, mais ceci n’est pas rédhibitoire car cette utilisation est réservée à des usages très spécifiques.
De même, l’AS-604T peut être cible iSCSI pour des environnements VmWare Vshpère, Citrix Xen, ou encore Microsoft Hyper-V pour lesquels il est certifié, mais il ne dispose pas de son propre initiateur qui lui permettrait d’interroger d’autres ressources iSCSI disponibles sur le réseau.

Notons également que dans le menu des Réglages Généraux, il est possible d’activer une corbeille réseau de manière indépendante pour une majorité de ces protocoles.

Corbeille réseau du NAS

Une corbeille réseau suivant les protocoles

Il est curieux, de notre point de vue, que cette option n’apparaisse pas dans le Menu Services avec les dits protocoles, mais elle a au moins le mérite d’exister, ce qui est une très bonne chose !

DDNS

De nombreux serveurs DDNS sont pris en charge

Pour compléter, d’autres services existent nativement tels que la gestion des ouvertures de ports sur des routeurs compatibles, par protocole UPnP. La prise en charge d’une dizaine de serveurs DDNS est également assurée pour mettre à jour dynamiquement l’adresse IP publique de l’appareil.

Comme on le voit, l’AS-604T est très largement à la hauteur des prétentions qu’il affiche, ce qui fait qu’il trouvera parfaitement sa place aussi bien dans un réseau domestique, que dans un réseau d’entreprise d’envergure raisonnable.

Les applicatifs supplémentaires : App Central

Avec l’augmentation de la puissance des processeurs équipant les NAS (Network Attached Storage) ces dernières années, ceux-ci sont devenus capables de fournir davantage de services que le simple partage de fichiers suivant différents protocoles pour des clients hétérogènes.

Dans le cadre de ADM 1.0, ASUSTOR a regroupé tous ces modules supplémentaires dans la rubrique App Central. Au moment de la rédaction de ce dossier, ce ne sont pas moins de 98 modules qui sont triés par ordre alphabétique dans 19 catégories différentes.

App Central

App Central : des ressources à foison !

Bien évidemment, toutes ne sont pas installées de base, les ressources du NAS n’y suffiraient probablement pas. Mais l’utilisateur de l’appareil dispose d’un très vaste choix.

Seules 4 sont pré installées mais non activées :

Applications pré installées

Les 4 applications préinstallées avec ici seul Download Center d’activé

Il s’agit du  serveur UPnP DLNA, d’un centre de téléchargement, d’un centre de gestion de caméra IP et d’un serveur iTunes. Lorsqu’une ressource est activée, son icône apparaît en couleur et reste en noir et blanc dans le cas contraire.
Pour avoir accès aux autres ressources, ASUSTOR a mis en place un système où il est nécessaire d’obtenir gratuitement un ID ASUSTOR sans lequel il s’avère impossible d’ajouter une nouvelle application…

Impossible d'installer Git sans ID ASUSTOR valide...

Impossible d’installer Git sans ID ASUSTOR valide…

Enregistrement du NAS

Les raisons sur la nécessité de l’enregistrement

On peut aimer ou pas le procédé… mais avouons-le, nous ne sommes vraiment pas fans de ce type d’enregistrement, où le produit est potentiellement bridé si l’on ne s’enregistre pas, et nous préférerions que ce choix ne soit pas une « obligation » pour accéder à l’ensemble des ressources du NAS, même si les données à renseigner sont somme toute basiques…

Obtenir un ID ASUSTOR valide

Les données à fournir pour avoir son ID ASUSTOR valide

Mais une fois la procédure effectuée, il suffit de cliquer sur les applications choisies pour voir celles-ci s’installer automatiquement.

Installation du module Git

Installation du module supplémentaire Git

Les modules proposés ne sont pas tous développés par ASUSTOR lui-même, mais aussi par des contributeurs tiers dont les applications sont vérifiées par ASUSTOR.

On peut donc faire l’analogie entre l’App Center d’ASUSTOR et les autres marchés tels que Google Play ou App Store d’Apple. Pour l’instant, toutes les applications sont gratuites… espérons qu’elles le resteront !

Le multimédia

Le multimédia est l’argument, concernant les NAS, le plus souvent mis en avant commercialement auprès des particuliers, pour vanter les mérites d’un appareil qui se destine très souvent pour ses utilisateurs comme point central de sauvegarde de l’ensemble des photos, vidéos et musiques dont dispose la famille. Il est donc important que le service offert soit simple à mettre en œuvre et donne un résultat efficace à l’usage, notamment visuellement.

serveurs médias dans ADM 1.0

Les serveurs de médias dans ADM 1.0

Et pourtant, même si ASUSTOR a développé un serveur iTunes pour les musiques et un serveur UPnP/DLNA pour diffuser l’ensemble des ressources multimédias, il ne propose pas, comme le font la plupart de ses concurrents, ses propres modules dédiés d’albums photos ou serveur de musique en streaming.

Il s’en remet pour des modules dédiés à ceux mis à disposition dans App Central issus du monde libre et déjà largement éprouvés. Comme ces modules sont proposés dans App Central, ils bénéficient de la validation exercée par ASUSTOR, ce qui est un gage de sécurité pour l’utilisateur.

Ainsi retrouve-t-on pour les galeries photos Piwigo, ZenPhoto, Coppermine, etc., pour la TV DVB Link Server, pour différents médias Plex Media Server, pour la musique Subsonic, etc.

Plus original, un générateur de Podcast avec l’application Podcast Generator.

ASUSTOR a, quant à lui, préféré maintenir le module Boxee qui est un diffuseur de média « tout-en-un » pour l’affichage des photos, vidéos, TV, mais également pour jouer les fichiers musicaux, rejoindre les réseaux sociaux, etc. et qui a été développé initialement pour les HTPC (Home Theater PC).

Le module Boxee sur AS-604T

Le module Boxee sur AS-604T

En effet, une fois ce module Boxee installé, il  suffit de relier l’AS-604T à un téléviseur par câble HDMI pour que l’image et le son soient transmis directement du NAS à la TV par son port HDMI à la norme 1.4.

Pour piloter Boxee, il suffit alors de brancher un clavier et une souris sur un port USB de l’ASUSTOR, ou encore mieux, d’installer l’application sous Android ou iOS nommée AiRemote qui transforme le périphérique mobile en véritable télécommande, capable de surcroît de prévisualisation avant diffusion sur la TV, ou la diffusion de deux médias différents simultanément : l’un sur la TV, l’autre sur l’appareil mobile.

Et là, avouons-le, c’est jusqu’à présent la meilleure expérience de diffusion de vidéos par un NAS de manière autonome que nous ayons eue à ce jour. Jusqu’en HD 720p, le NAS est capable de lire parfaitement nos vidéos dans différents formats, y compris mkv. Mais surtout, les vidéos en HD 1080p ne connaissent que très peu de saccades (principalement lors de travelling), et quasiment jamais de pixellisation. C’est le premier appareil de ce type qui parvient à une telle qualité de diffusion dans ce mode le plus élevé. Nous avons été complètement bluffés par les performances de l’appareil dans ce domaine, et nous pouvons dire qu’ASUSTOR a réussi un sans-faute, à ces quelques saccades près, qui espérons-le, pourront disparaître à l’occasion d’une prochaine mise à jour firmware.

Sauvegarde et restauration locale

Comme ASUSTOR prend très au sérieux la sécurité des données qui sont hébergées aussi bien par l’AS-604T lui-même que par un autre support, le constructeur a prévu une rubrique dédiée à la sauvegarde bidirectionnelle des données.
Ainsi, outre la traditionnelle sauvegarde de ses données sur support USB externe (au format FAT32, NTFS, EXT3, EXT4 ou HFS+), il est capable de réaliser également une sauvegarde d’un support externe sur ses propres ressources de stockage.

sauvegarde USB sur NAS

Création d’une tâche de sauvegarde USB

La création est des plus aisées puisqu’il s’agit de cocher les dossiers sources et d’indiquer le dossier cible. Il ne reste plus alors qu’à indiquer si la sauvegarde est ponctuelle et immédiate, ou si celle-ci est périodique, auquel cas il faudra en préciser cette périodicité (quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle).

Options de sauvegarde NAS

Différents paramètres pour optimiser la sauvegarde

D’autres paramètres peuvent encore compléter la méthode de sauvegarde pour l’optimiser, comme la compression pendant le transfert. Il est même possible d’indiquer la période pendant laquelle le NAS tentera d’effectuer la sauvegarde si certaines ressources ne sont pas disponibles au moment du déroulement (mode mission).
Si la ressource USB est branchée sur le port en façade qui est muni d’un bouton, il est possible, grâce au préréglage assigné par l’administrateur de l’appareil, d’automatiser l’action quelle que soit la ressource USB branchée.

One Touch Button

Paramétrage One Touch Button

Parmi les automatismes proposés, on trouve le sens de la sauvegarde (NAS vers USB ou USB vers NAS), ainsi que le type de sauvegarde (copie simple, synchronisation, enregistrement dans un nouveau dossier).

ASUSTOR a même prévu de sauvegarder les paramètres du NAS lui-même, y compris de manière périodique.

Ce système peut s’avérer fort utile quand on dispose de nombreux comptes utilisateurs ou lorsqu’on est en phase de mise au point de dispositifs complexes. Il peut être alors utile de revenir en arrière, et cette fonction le facilite !
Mais d’après nous, les sauvegardes les plus intéressantes sont dans la partie suivante…

Sauvegarde réseau FTP et Rsync

ASUSTOR a bien entendu prévu les sauvegardes réseau et là aussi de manière bidirectionnelle, ce qui est pour nous un atout majeur de cet appareil.
En effet, les protocoles réseau supportés par l’AS-604T pour ces sauvegardes sont Rsync et FTP, mais également la sauvegarde Cloud avec Amazon S3.
Mais ce sont les deux premiers protocoles qui vont nous intéresser dans la suite de ce dossier.

Traditionnellement, les NAS sont capables par protocole Rsync, voir FTP, de sauvegarder leur contenu sur une autre ressource qui attend passivement les données qui lui sont envoyées. L’AS-604T est capable lui aussi de procéder de la sorte pour ces deux protocoles, que la cible soit un autre ASUSTOR ou que ce soit un serveur tiers. Mais il va plus loin !

En effet, FTP backup (Sauvegarde FTP) permet à l’AS-604T d’initier une connexion FTP anonyme ou authentifiée à un serveur distant de type FTP/FTPS/FTPES, pour interroger celui-ci activement, en récupérant l’arborescence distante, afin de sélectionner les dossiers que l’on souhaite récupérer pour en faire un miroir.

Une fois les paramètres permettant la connexion saisis, une fenêtre s’affiche instantanément avec l’arborescence distante et il ne reste plus, comme dans la sauvegarde locale, qu’à cocher les dossiers dont on souhaite réaliser « l’aspiration » vers l’AS-604T, en précisant le lieu de cette sauvegarde dans la fenêtre qui suivra une fois la sélection réalisée.

Les deux fenêtres de configuration qui suivront alors permettent de régler la périodicité et la gestion des conflits en cas de présence du fichier sur la cible.

L’AS-604T est ainsi capable de réaliser un miroir d’un site FTP distant sans que ce dernier ait besoin d’initier quoi que ce soit. On peut juste regretter qu’au niveau des conflits, le choix de « mettre à jour si plus récent » ne soit pas proposé pour parfaire le processus de réplication.

Mais heureusement, sur le même procédé, il est possible de réaliser cet objectif à l’aide du protocole Rsync que ce soit là aussi avec un NAS ASUSTOR ou un serveur compatible Rsync.

Ce mode est plus complet que le précédent avec les options supplémentaires suivantes :

Use 1 on 1 folder synchronization (Utiliser synchro de dossier 1 sur 1) : si vous décidez d’utiliser la synchro de dossier 1 sur 1, toutes les données dans le dossier destination désigné sont synchronisées avec les données dans votre dossier source (vous ne pouvez sélectionner qu’un seul dossier). Le contenu des deux dossiers est exactement le même. Si vous décidez de ne pas utiliser cette fonction, tous les dossiers de la source choisie (vous pouvez sélectionner plusieurs dossiers) sont copiés un par un dans le dossier destination.

Keep extra files at the destination (Garder les fichiers extra dans la destination) : une fois la copie et la synchronisation des fichiers terminées, les données dans la source et dans la destination sont exactement les mêmes. Cependant, il peut y avoir des fichiers supplémentaires présents dans la destination. Ces fichiers sont seulement présents dans la destination, mais pas la source. En activant cette option, ces fichiers supplémentaires sont conservés dans la destination et restent intacts.

Archive mode (incremental backup) (Mode Archive (sauvegarde incrémentale) : Après avoir activé cette fonction, les tâches de sauvegarde successives (après votre première sauvegarde) ne copient que les données qui ont été modifiées depuis la dernière sauvegarde (niveau du bloc). Par exemple, si vous avez fait quelques petits changements à un fichier de 10 Mo, la sauvegarde incrémentielle ne copie que les parties que vous avez modifiées. Cela peut réduire considérablement l’utilisation de la bande passante.

Enfin, il est également possible de crypter et compresser les transferts par souci de sécurisation et d’optimisation de bande passante.

Comme on le voit, ces différents modes de sauvegardes ouvrent de vastes horizons, notamment en entreprise, mais également pour des particuliers qui souhaiteraient disposer du site miroir d’une ressource particulière. Ces fonctionnalités permettent à l’AS-604T de jouer un rôle de tout premier ordre dans la sauvegarde des données, et nous applaudissons des deux mains ces deux modules Rsync et FTP que nous jugeons complémentaires pour faire face à différentes situations.

Les performances de l’AS-604T

Pour mettre en situation de stress notre NAS ASUSTOR AS-604T, nous avons, comme à notre habitude, opéré des transferts de notre fichier de test de 13Go à l’aide de un puis cinq ordinateurs connectés en Gigabit exploitant Windows 7 Professionnel.

Comme pour tous nos autres tests, nous nous sommes servis du switch DGS-1210-24 testé par le passé.
Habituellement, nous nous servons des outils graphiques fournis par le NAS. Mais alors qu’une valeur apparaît lorsqu’on pointe à la souris sur une courbe représentant le taux d’occupation processeur ou l’occupation mémoire, il nous a été quasiment impossible d’obtenir une telle information pour les courbes représentant les débits sur les interfaces réseau. Nous imputons cela à un défaut de jeunesse du firmware. Nous ne sommes pas inquiets sur le fait qu’ASUSTOR corrigera probablement ce problème lors de la prochaine mise à jour. Nous nous sommes donc aidés dans la première série de tests (un seul PC) d’un logiciel tiers qui mesure le flux sur l’interface du PC.

Pour ces tests, le NAS a été équipé avec nos 4 disques Seagate Constellation CS ST3000NC002 (7200trs/min – 64 Mo de cache) montés en RAID5 qui présentent d’excellentes performances et qui nous servent de référence dorénavant dans chacun de nos tests.

Configuration de test

Configuration de test de l’AS-604T

Rappelons que les disques Seagate Constellation sont des disques performants de classe entreprise prévus pour des usages dans des environnements exigeants 24/24h & 7/7j.

Nous avons procédé à plusieurs batteries de tests en configurant successivement l’ASUSTOR AS-604T avec une seule interface en Gigabit , mais aussi avec les trames Jumbo activées à 9000, ainsi qu’avec l’agrégation d’interfaces Ethernet.

Pour débuter cette série de tests, nous avons utilisé notre PC à base de processeur Core-i7 équipé du disque SSD Crucial 128Go de notre dossier de décembre dernier.

Dans cette configuration nous obtenons de bonnes performances avec une bonne régularité des transferts aussi bien avec un MTU de 1500 qu’avec des trames Jumbo de 9000 octets.

En lecture depuis le NAS, nous obtenons un maximum de 112,3Mbits/s avec un MTU de 9000 et 108,3 Mbits/s avec un MTU de 1500. En écriture sur le NAS, nous avons obtenu dans les deux cas environ 99,5 Mbits/s.
Sans être les meilleures valeurs que nous ayons obtenues pour un NAS de cette catégorie, les performances affichées sont tout à fait honorables et placent néanmoins l’AS-604T dans le peloton de tête des NAS 4 baies dans ce type de configuration.

En mode agrégation de liens, nous avons essayé comme à notre habitude d’utiliser le mode 802.3ad où les deux interfaces sont regroupées en une seule pour augmenter la bande passante : ce regroupement se réalise par une négociation entre le switch et l’appareil où l’un est actif et l’autre passif. Malheureusement, ce mode n’a pas donné les résultats escomptés : nous n’avons pas réussi à franchir le débit théorique d’une seule interface réseau.

Il nous a alors fallu choisir le mode Adaptive Load Balancing (ALB) et mettre notre switch non plus en mode LACP mais en mode TRUNK STATIC pour pouvoir utiliser les deux interfaces simultanément. Remarquons au passage qu’il n’est pas nécessaire de redémarrer le NAS lorsqu’on change la configuration réseau, ce qui est beaucoup plus pratique que pour d’autres appareils concurrents… C’est un point que nous apprécions !

Dans ce mode, l’AS-604T a alors révélé tout son potentiel avec des écritures supérieures à 140 Mbits/s et des lectures qui pulvérisent les 200Mbits/s, exploitant au mieux les performances de nos excellents disques Seagate ST3000NC002.

Performances en ALB avec un MTU de 1500

Performances en ALB avec un MTU de 1500

Malheureusement, comme on le voit sur une des copies d’écran, le défaut d’affichage des valeurs sur les courbes nous a empêchés d’établir des moyennes plus précises. C’est bien dommage et nous espérons qu’ASUSTOR va corriger ce défaut d’affichage très rapidement. Nous n’avons d’ailleurs pas pu constater, avec une si faible précision des graphiques, de différences entre l’usage des trames de 1500 octets et celles de taille 9000 (Jumbo frame) en mode agrégation de liens.

Taux d'occupation CPU

Taux d’occupation CPU en agrégation ALB en lecture et en écriture sur unité Raid5

Quoi qu’il en soit, l’AS-604T est un NAS extrêmement véloce dans ce type de configuration, et la charge processeur reste raisonnable que ce soit en lecture avec un taux aux environs de 30 %, ou en écriture avec un taux d’occupation de 60 %.
Le processeur D2700 qui l’équipe comporte une unité arithmétique qui favorise les calculs pour le stockage RAID, lui permettant ainsi de s’octroyer de telles performances de transferts avec un taux d’occupation « raisonnable ».

A l’analyse des autres stress-tests auxquels nous l’avons soumis, l’AS-604T nous apparaît comme un appareil en mesure de rester réactif dans des environnements à fortes sollicitations. Il s’agit d’un NAS qui peut tout à fait intégrer un environnement professionnel pour y jouer un rôle prépondérant.

Ces tests de performances nous amènent également à formuler des points sur lesquels, de notre point de vue, ASUSTOR devrait progresser : il s’agit de l’information sur les graphiques réseaux, ainsi qu’une indication sur le succès ou non de la négociation des modes d’agrégations des interfaces Ethernet…

Consommation électrique de l’AS-604T

Comme toujours pour chacun de nos tests, nous évaluons la consommation électrique de notre appareil.

L’ASUSTOR AS-604T dispose d’un bloc interne (FSP250-50LC) qui délivre 250W, ce qui semble amplement suffisant pour fournir en énergie la carte mère de l’appareil, les 4 disques et des périphériques externes qui ne disposeraient pas de leur propre alimentation.

Alimentation AS-604T

L’alimentation ventilée de l’AS-604T

La fiche technique officielle de l’AS-604T annonce 33.2W en activité, 26.2W en veille des disques durs, et 1.4W en Sleep Mode (appareil en veille profonde/appareil éteint).

Les relevés que nous avons pu effectuer avec notre appareil de mesure habituel dans la configuration RAID5 de nos quatre disques Seagate Constellation CS de 3To nous donnent les consommations électriques suivantes pour ce AS-604T  :

  • appareil éteint mais raccordé au secteur : 23W (EuP activé)
  • mise sous tension : jusqu’à 98W avec 4 disques
  • fluctuation entre 67W et 72W lors du fonctionnement, avec 4 disques en RAID5
  • des disques durs en inactivité (idle) : 65 W environ
  • veille des disques : 42W

On est donc très loin des consommations annoncées !
Pourtant, nous avons pris soin d’activer les nombreux dispositifs d’économie d’énergie que l’ADM permet de régler à deux endroits : rubrique Matériel et rubrique Économie d’énergie.

Mais malgré cela, nous n’avons pas pu faire baisser la consommation électrique, appareil éteint notamment où la consommation nous apparaît beaucoup trop importante !

Même en choisissant les paramètres d’économie d’énergie recommandés par ADM 1.0 dans la rubrique dédiée, nous n’avons pu obtenir moins que ce que nous indiquons plus haut.

économie d'énergie dans ADM 1.0

Rubrique économie d’énergie dans ADM 1.0

Afin de réduire sa consommation en fonctionnement, ADM 1.0 offre par exemple la possibilité d’intervenir sur la  mise en veille des disques durs. Celle-ci peut être choisie. Le réglage s’effectue sur un laps de temps de non accès aux disques allant de 5 minutes à 1h00.
D’autres dispositifs pour préserver la consommation d’énergie sont également prévus dans ADM 1.0 comme la mise sous tension et hors tension programmée par calendrier hebdomadaire, le Wake On Lan (réveil de l’appareil par le réseau), vitesse automatique du ventilateur (3 vitesses variant de 560 RPM à 970 RPM), et il est même possible de désactiver les leds d’états (leds réseau, etc.), mais ce dernier point nous a fait gagner tout au plus 2W.

Enfin, l’afficheur LCD s’éteint rapidement pour contribuer à cet ensemble d’économie d’énergie.

Par contre, notons que la sortie du mode veille est des plus rapides que nous ayons vues, le NAS redevenant rapidement réactif. La disponibilité à la mise sous tension est très rapide également.

Il s’avère, d’après nos mesures, être un des appareils les moins économes en énergie pour un NAS 4 baies.

Concernant les nuisances sonores, elles sont annoncées à 24dB(A) sur le site internet du constructeur. Le ventilateur de 12 cm est extrêmement silencieux, ce qui rend l’appareil d’une totale discrétion et lorsque les disques sont en veille, le NAS n’émet qu’un souffle à peine perceptible. Il s’agit d’un réel confort auditif.

En combinant l’extinction des indicateurs lumineux et la mise en veille des disques, l’AS-604T devient un as du camouflage visuel et sonore. Sa petite taille contribuant à sa discrétion, il est capable de se faire oublier dans n’importe quel lieu tout en restant actif !

Notre avis sur l’ASUSTOR AS-604T

Conçu sur une architecture sérieuse et cohérente à base de processeur Intel Atom double coeur, les fonctionnalités offertes par l’AS-604T d’ASUSTOR sont tellement nombreuses qu’il nous est impossible de toutes les couvrir en un seul test.

Le matériel en tant que tel est robuste, esthétique, et sa finition inspire largement confiance. La connectique est suffisante pour envisager des évolutions pour l’appareil. La présence d’un écran et de boutons de commande sont d’un grand confort à l’usage, et la possibilité de gérer précisément les différents indicateurs lumineux de l’appareil contribuent à en faire un appareil avec sa personnalité propre.
En revanche, malgré les dispositifs mis en place par le constructeur, la consommation électrique nous est apparue plus importante que pour ses concurrents. Heureusement, le silence dont il fait preuve rééquilibre un peu l’aspect des nuisances environnementales.

ASUSTOR AS-604T

NAS ASUSTOR AS-604T

Parmi les fonctions que nous avons évoquées dans ce dossier, vous l’aurez compris, les moyens que l’AS-604T met à disposition pour dupliquer des données, qu’elles soient distantes ou locales, ont remporté toutes nos faveurs. En effet, la maîtrise dans ce domaine qu’ASUSTOR a su mettre en œuvre permet d’octroyer à cet appareil un rôle majeur dans tout type de réseau.
Grâce à ses nombreux protocoles supportés, il s’insérera d’ailleurs sans aucune difficulté dans des réseaux domestiques ou professionnels déjà existants, et ce, malgré les quelques manques que nous avons pu pointer et qui disparaîtront, espérons-le, très probablement dans une prochaine version de firmware compte tenu du bon niveau de technicité dont ASUSTOR semble faire preuve. Ainsi, avec un client iSCSI, un client CIFS/SMB et pourquoi pas un serveur TFTP, l’ASUSTOR deviendra un appareil redoutable de polyvalence. Multimédia, virtualisation, serveur web, hébergement d’un grand nombre d’utilisateurs et naturellement serveur de fichier… il est en mesure de répondre présent avec efficacité dans tous ces domaines.

Bien que dans sa première version majeure estampillée ADM 1.0.9R661, l’interface d’administration est plutôt complète et bien réalisée. Certes, quelques traductions en Français sont incomplètes ou comportent des imperfections (sens de mots, fautes, etc.) et quelques fonctions auraient pu trouver une meilleure place dans certains menus. Néanmoins, cela n’est en rien rédhibitoire pour cette interface qui est encore jeune. L’appareil est très fonctionnel et assurera, sans faillir, toutes les tâches qui lui seront confiées.

ASUSTOR a bâti toute une famille d’appareils dont la base est similaire à celle de l’AS-604T, il est donc possible pour les acheteurs de choisir parmi plusieurs modèles dont le nombre de baies totales est différent, tout en conservant la même efficacité que l’AS-604T.

Gamme ASUSTOR A60xT

La famille ASUSTOR AS-60xT au format Desktop

Des modèles au format rack (4 et 9 baies) ont également fait leur apparition sur le site Web du constructeur.

Pour le modèle de ce dossier, l’AS604T, nous pouvons conclure qu’il s’agit d’une entrée en force et immédiate dans la cour des ténors des NAS, avec un appareil bien réussi, efficace et performant, et avec encore un bon potentiel d’évolution.

Vendu dans une fourchette de prix, au moment de la rédaction de ce dossier, s’étendant de 580€ à 690€ suivant les sites de vente en ligne (nous vous invitons à consulter régulièrement notre comparateur de prix), il se situe dans la moyenne des NAS 4 baies conçus sur une base matérielle équivalente. Mais compte tenu de ses qualités et de ses aptitudes, ainsi que sa garantie de 2 ans, le prix nous semble raisonnable et nous recommandons sans hésitation cet appareil à l’achat.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Tests matériels
Test du NAS QNAP TS-421

Qnap revient sur le devant de la scène avec une nouvelle série d'appareils présentée lors des différents derniers salons internationaux…

Fermer