Accueil » Dossiers » Tests matériels » Test du NAS Ve-hotech VHS-4 VX TV

Test du NAS Ve-hotech VHS-4 VX TV

Par ZzGeek

Pour la première fois dans nos dossiers, nous allons vous présenter un NAS de la marque Ve-hotech (Versatile Home Technology), un constructeur français de serveurs personnels, basé près d’Angers, dans le Maine-et-Loire. La marque Ve-hotech a été créée en 2008 puis est devenue la société Ve-hotech SAS à part entière en août 2012, avec pour ambition d’être le leader sur le marché de la conception de serveurs personnels destinés aux particuliers pour leurs usages domestiques. Dès 2011, le constructeur français a lancé une gamme spécifique destinée aux professionnels, petites entreprises et indépendants. Nous allons tester l’un de ces modèle.

Ve-hotech VHS-4 VX TV : un modèle original

Dans ce dossier, nous vous proposons un modèle de la gamme VX qui est la plus puissante des serveurs personnels. Il reprend l’intégralité des fonctionnalités d’un modèle de la gamme LS en y ajoutant la Virtualisation. L’un ou l’autre des modèles peut intégrer en option un double ou quadruple tuner DVB-T2 pour la réception et l’enregistrement des chaînes de télévision, et bénéficie du même environnement pour son exploitation pour lequel Ve-hotech déclare s’employer à être «spécialement étudié pour être accessible à tous». Nous y serons attentifs tout au long de ce dossier.

Ve-hotech présente le modèle que nous allons passer en revue -le VHS-4VX TV–  comme «le serveur le plus polyvalent de la gamme VX», et le destine aussi bien aux utilisateurs en quête de puissance  avec une protection des données en RAID5, qu’aux besoins en stockage de professionnels manipulant de lourds fichiers photos ou vidéos, en profitant des fonctions de virtualisation offertes par la gamme VX.

Le NAS Ve-hotech VHS-4 VX TV

Le NAS Ve-hotech VHS-4 VX TV

Les autres points forts technologiques que le constructeur met en avant sont le silence, la faible consommation électrique, ainsi que son faible encombrement, qui sont encore autant d’atouts pour assurer la protection du «patrimoine numérique» de ses utilisateurs : que ce soit les photos, les vidéos, les fichiers musicaux, ou encore les documents de travail de toute nature. De surcroît, Ve-hotech affirme avoir développé une technologie exclusive, appelée File Tracking System, qui permet, entre autres, de déplacer des fichiers tout en gardant les albums multimédias à jour, ainsi que les liens de partage de ces fichiers.

Sans mettre davantage encore votre patience à rude épreuve, nous vous proposons de découvrir notre dossier complet pour examiner cette réalisation française, et découvrir si elle tient toutes ses promesses.

Déballage du Ve-hotech VHS-4 VX TV

C’est dans un carton des plus sobre et classique que notre Ve-hotech VHS4-VX TV est contenu. Mis à part le logo de la marque et l’indication précisant que le produit est assemblé à Angers en France, aucune autre indication n’est portée sur ce carton marron muni néanmoins d’une poignée de transport.

Le carton du Ve-hotech VHS4-VX TV

L’emballage du VHS-4VX TV

L’appareil n’en est pas moins parfaitement protégé grâce à la grande rigidité et à la grosse épaisseur du carton qui le contient. A l’ouverture, on découvre des entretoises en mousse compactes et absorbantes, qui assurent une excellente protection contre les chocs éventuels lors du transport de l’appareil.

Le VHS-4VX TV parfaitement calé dans son carton

Le VHS-4VX TV parfaitement calé dans son carton

Le VHS-4 VX TV et ses accessoires

Le VHS-4 VX TV et ses accessoires

Le NAS lui-même est enveloppé dans une épaisse enveloppe plastique, tandis que ses accessoires et autres documentations sont glissés dans les interstices présentes entre le carton et les entretoises.

Le contenu détaillé du carton est constitué par :

– le Nas équipé de ses 4 tiroirs
– une feuille cartonnée de démarrage rapide en 3 étapes
– 1 câble réseau noir « enroulé » de 2m de Catégorie 6A
– un simple cordon pour le raccordement électrique, car le bloc d’alimentation est incorporé dans le NAS lui-même
– deux sachets de visserie pour des disques durs, chacun de ces sachets portant la mention 3 »5 ou 2 »5 en fonction du format des disques auquel il se destine

Outre le sentiment de confiance que la qualité de l’emballage procure, un sentiment très agréable de sobriété et d’esthétisme se dégage de l’appareil une fois son plastique protecteur retiré.

Le VHS-4VX TV déballé

L’aspect « velours noir » très esthétique du VHS-4VX TV

Abordons plus en détail les caractéristiques de ce serveur personnel.

Caractéristiques du Ve-hotech VHS-4 VX TV

Comme nous venons de le voir, le Ve-hotech VHS-4 VX TV est un solide boîtier entièrement métallique. La façade avant est en aluminium massif recouvert d’une peinture dite « Soft touch » qui donne cet aspect doux au toucher, et qui est peu sensible aux traces de doigts. Le capot est en tôle d’aluminium anodisée brossée.

Avec une alimentation incorporée dans le boîtier, son encombrement est plutôt réduit puisque ses dimensions sont de 19(H) x 19(L) x 22(P) cm, ce qui en fait un NAS très peu encombrant, le situant dans la fourchette basse des NAS 4 baies avec alimentation incluse dans le boîtier.

Doté d’une façade d’une extrême sobriété, mais rehaussée du logo de la marque, la discrétion est de mise pour pouvoir se fondre harmonieusement dans un salon par exemple. Le VHS-4 VX dispose d’un bouton de mise sous tension, d’un bouton de paramétrage à plusieurs fonctions et d’un port USB, en plus des 4 baies de disques. Même le système de déverrouillage des baies contribue à cette discrétion en ne laissant apparaître qu’un petit bouton poussoir bleu, silencieux lorsqu’on libère le tiroir, mais pourvu d’un claquement «sec» rassurant pour signaler que celui-ci est bien remis en place.

Sous tension, sa présence visuelle reste mesurée grâce à la douceur du bleu des leds, et au choix de l’orange pour l’activité des disques plutôt que le traditionnel vert très brillant. Un très léger souffle s’échappe de l’arrière de l’appareil par le ventilateur de 12cm qui l’équipe pour assurer le flux d’air autour des disques durs.

Le dos de l’appareil est plus classique et laisse apparaître une connectique qui est plutôt bien pourvue, car on y trouve :

– 2 ports Ethernet Gigabit munis de deux leds d’état et supportant le Wake On Lan (WOL) permettant de réveiller l’appareil par le réseau
– 4 ports USB2 et 2 ports USB3
– une prise DVI et une prise VGA
– un ensemble de prises audio très complet, incluant S/PDIF, Center/sub, Mic, In, Out

La connectique à l'arrière du VHS-4 VX TV

La connectique à l’arrière du VHS-4 VX TV

Cependant, pour ces ports audio/vidéo, Ve-hotech déclare ne pas encore les exploiter… Peut-être que des fonctionnalités futures rendant l’appareil totalement autonome pour la diffusion de médias sont elles apportées…

Dans cette éventualité, on pourrait penser que l’absence apparente de port HDMI pourrait s’avérer préjudiciable tellement ce port prend aujourd’hui de l’importance dans un environnement de diffusion de médias tel qu’un home cinéma…

En fait, ce port est bien présent sur la carte mère de l’appareil, mais Ve-hotech ne le laisse tout simplement pas apparaître dans la grille arrière qui comporte pourtant l’emplacement préperforé entre les ports USB3 et le port VGA. Le cas échéant, si un jour ce port devient utile sur l’appareil, l’utilisateur n’aura alors qu’à enlever la languette qui masque l’accès au connecteur pour que celui-ci soit disponible comme les autres.

Carte mère du Ve-hotech VHS-4 VX

Carte mère du Ve-Hotech VHS-4 VX

En revanche, il n’y a pas de port e-Sata pour ajouter un complément de support de masse externe muni de cette interface.

L’agencement intérieur ne laisse pratiquement pas de place à la manipulation du fait du faible encombrement extérieur du boîtier.

Intérieur du Ve-hotech VHS-4 VX

Sous le capot du Ve-hotech VHS-4 VX

Le processeur Intel Core i3 2120T Dual-Core HT à 2,6GHz qui équipe notre appareil est refroidi par le couple radiateur/ventilateur Intel d’origine qui sait rester discret. La carte mère est équipée avec une seule barrette mémoire mi-hauteur de 4 Go de marque Kingston, laissant la possibilité d’étendre la mémoire jusqu’à 16Go.

Ce processeur double coeur présente l’avantage d’être 64bits et d’embarquer la technologie Intel VT pour la virtualisation, ainsi que l’hyper-threading. Avec ces caractéristiques, il laisse apparaître 4 coeurs aux systèmes d’exploitation les plus modernes, et surtout, autorise la virtualisation de systèmes d’exploitation de manière fluide, comme nous le verrons plus loin dans ce dossier. Avec un TDP de 35W maximum d’après Intel, la consommation électrique devrait rester maîtrisée, y compris à pleine charge, ce que nous verrons plus loin dans ce dossier.

La carte double tuner TV (en rouge sur la photo ci-dessus) est raccordée à un port PCI-express par le biais d’une connectique en câble souple (nappe).

L’alimentation électrique Delta Electronics de 240W, dispose également d’un petit ventilateur, portant ainsi à 3 l’ensemble des ventilateurs présents dans le boîtier. Néanmoins, comme ceux-ci sont tous très silencieux, l’appareil reste discret en fonctionnement.

Les tiroirs sont en mesure d’accueillir des disques aussi bien au format 2.5 » (fixation par le dessous), que 3.5 » (fixation au choix latérale ou par le dessous). Chaque tiroir est équipé d’une solide poignée recouverte de la même peinture « Soft touch » que la façade et montée sur un ressort souple donnant une progressivité au déploiement de celle-ci en fin de course.

Tiroirs NAS

Tiroir métal ajouré pouvant accueillir des disques 3.5 » et 2.5 »

Tiroir du NAS

Un espacement entre le tiroir et le disque dur favorise la circulation de l’air autour du disque

Le corps du tiroir est dans un métal épais et ajouré pour favoriser la dissipation thermique des disques tout en conservant une très grande rigidité de l’ensemble. La partie avant du tiroir est également munie d’une grille et un espacement est conservé avec le disque afin, là encore, de s’assurer que le disque bénéficie d’un écoulement de l’air tout autour de lui, occasionné par le ventilateur principal à l’arrière.

Mise en service du VHS-4 VX

La mise en service du Ve-hotech bénéficie d’un assistant particulièrement simple, qui accompagne l’utilisateur à chaque étape de l’installation.
En effet, une fois un câble réseau branché au réseau local et à internet, ainsi que le câble TV raccordé  à l’antenne TNT, il suffit de le mettre sous tension et de se rendre à l’adresse : http://go.ve-hotech.me/.
L’assistant accompagne alors l’utilisateur pour l’installation en quelques étapes seulement. Il est inutile d’insérer les disques au préalable, le Nas indiquera le moment opportun lui-même, le système d’exploitation étant déjà présent sur un DOM !

Début de l'installation du NAS

Début de l’installation du NAS

Ce qui est remarquable, c’est que même en simulant sur notre réseau de test un souci de connexion, l’assistant nous a tout de même accompagné à l’aide des deux écrans ci-dessous rappelant le processus de mise en marche :

C’est au cours du processus d’installation que l’assistant propose l’insertion des disques et le choix du mode RAID.

L’ensemble de la procédure ne prend guère plus d’une dizaine de minutes et se déroule naturellement, le tout dans un français impeccable, ce qui est évidemment très appréciable !

L’ajout de disques supplémentaires permet de passer dans les autres modes RAID proposés par le système d’exploitation du VHS-4 VX TV à savoir RAID 0, 1, 5, 6,10 ou JBOD. Nul besoin d’éteindre le serveur, celui-ci accepte l’échange à chaud (Hot Swap) de disques.

A noter que si l’utilisateur a commandé ses disques durs en même temps que l’appareil, le constructeur aura préparé le NAS en RAID5 par défaut, pour assurer une sécurité maximale des données et faire gagner à l’acheteur de nombreuses heures de préparation des disques, une attention appréciable de la part de Ve-hotech.

Découverte de l’interface

L’interface proposée par Ve-hotech se présente sous la forme d’un carrousel d’icônes sur la gauche, que l’on peut faire défiler à l’aide de la molette de la souris, d’un vaste espace de bureau qui affiche les différentes fenêtres et widgets, une zone de raccourcis, ainsi qu’une zone récapitulant les utilisateurs en ligne.

L'interface du Ve-hotech VHS-4VX TV

L’interface du Ve-hotech VHS-4VX TV

Ce carrousel donne accès à l’ensemble des applications disponibles sur le Nas. L’icône de chacune de ces applications est présente sur la copie d’écran ci-dessous :

Ensemble de toutes les icônes d'applications Ve-hotech

Ensemble de toutes les icônes d’applications Ve-hotech

Bien évidemment, toutes les fonctionnalités ne sont pas accessibles à tous les utilisateurs. Cela dépend de leur profil (4 profils différents) qui limite les ressources disponibles à quelques applications pour les « visiteurs » à l’intégralité des fonctionnalités pour les administrateurs, comme nous le verrons plus loin dans ce dossier.

Par rapport à d’autres matériels que nous avons pu tester, ici il n’y a pas pléthore d’applicatifs différents, mais il y a tout de même bien plus que l’indispensable, et surtout plus original, comme nous allons le voir.

La première icône concerne l’aide, très complète, et qui nous a permis tout au long de notre prise de contact avec l’appareil de répondre à un très grand nombre de questions que nous pouvions nous poser.

Une aide contextuelle très bien faite

Une aide contextuelle très bien faite

Cette aide est également présente de manière contextuelle pour chacune des autres applications et fonctionnalités offertes par le VHS. Elle présente également pour avantage non négligeable par rapport à l’ensemble des constructeurs concurrents étrangers, d’être avec des textes dans un parfait français, sans aucune erreur de traduction puisqu’elle est rédigée par la société elle-même qui rappelons-le, est basée en France à Angers.

Dans le carrousel, on trouve 3 accès pour la gestion technique proprement dite de l’appareil. Ainsi, 2 icônes donnent accès aux différents paramètres de configuration de l’appareil : l’une pour les paramètres de base et l’autre pour les paramètres avancés. Une troisième permet de donner l’état du serveur et le niveau d’activité CPU ou réseau à l’aide de courbes qui se tracent en temps réel.

On trouve ensuite 4 icônes qui vont donner l’accès à la gestion des fichiers. Ainsi, au traditionnel « Explorateur de fichiers » qui permet d’organiser les données sur l’espace de stockage offert par l’appareil, on trouve un applicatif pour gérer les fichiers photos, un autre les fichiers musicaux et enfin un dernier pour les vidéos.

L’ensemble de ces données peut être dupliqué à des fins de sauvegardes grâce au gestionnaire de sauvegardes. Celui-ci supporte différentes destinations, qu’elles soient locales (autre répertoire ou périphériques USB) ou distantes à travers le réseau (Amazon S3, Google Drive, FTP, WebDav, SSH, etc.).

Les 4 applicatifs de gestion des fichiers de données et multimédias

Les 4 applicatifs de gestion des fichiers de données et multimédias

Chaque applicatif s’intègre parfaitement dans l’interface en ayant été conçu spécifiquement pour elle, et ne consiste pas, comme on peut le voir chez certains concurrents, en des adaptations de logiciels externes superposés à l’interface principale. Ainsi, on écoute les musiques et on visualise aussi bien les photos que les vidéos dans ces applicatifs intégrés, sans avoir à quitter ou changer d’interface.

Différentes icônes proposent ensuite d’accéder à des services tels qu’un serveur de site Web, un gestionnaire de téléchargements supportant aussi bien HTTP, FTP, BitTorrent ou de Newsgroups, mais également une station de vidéo surveillance supportant de nombreuses caméras IP de marque différentes. Il est possible de piloter et d’enregistrer jusqu’à 4 caméras IP simultanément.

Cette panoplie est complétée par d’autres applicatifs biens connus que sont les logiciels de téléchargement Transmission (Bittorrent), SABnzbdplus (Newsgroups), PhpMyAdmin (gestion MySQL) ou encore Logitech Squeezebox Server (streaming musical pour la maison).

Chacune des interfaces de ces applicatifs est parfaitement encapsulée dans l’interface de Ve-hotech, et les assistants de configuration originaux ont été préservés par exemple pour SABnzbd.

Enfin, 3 icônes donnent accès à ce qui fait l’originalité de ce produit et pour lesquelles nous allons détailler les fonctionnalités plus loin dans la suite de ce dossier. Il s’agit de l’icône donnant l’accès à l’applicatif de virtualisation et des deux autres donnant accès à la partie programmes et enregistrements TV.

Gestion des utilisateurs Ve-hotech

L’approche de Ve-hotech pour la gestion des utilisateurs est plus simplifiée par rapport à ce que nous avons l’habitude de rencontrer sur ce type de matériel. En effet, ici le choix d’un appareil pour une petite structure professionnelle ou l’usage pour particuliers se confirme. L’appareil ne propose pas de gérer ses utilisateurs auprès d’un serveur LDAP ou son intégration dans un réseau Active Directory. Il gère sa propre base d’utilisateurs qu’il différencie en 4 profils qui sont propres au système.

Création d'un compte utilisateur

Création d’un compte utilisateur

Les paramètres à renseigner lors de la création sont nombreux, mais permettent par la suite une gestion efficace. En effet, outre le traditionnel couple identifiant de connexion et mot de passe, le nom et le prénom de l’utilisateur sont également à saisir, tout comme un email valide et une date de naissance.

Ces éléments peuvent paraître « lourds », mais l’email peut servir au serveur pour adresser des messages urgents aux administrateurs, et la date de naissance sert au contrôle parental pour l’accès aux films depuis un téléviseur, ce qui en fait une utilisation tout à fait originale.

Il est également possible de saisir un code PIN qui permettra à cet utilisateur de s’identifier sur le serveur à partir d’un téléviseur par exemple.

Personnalisation du compte utilisateur

Personnalisation du compte utilisateur

Plus anecdotique, mais tout à fait plaisant, la possibilité de modifier son avatar d’identification ainsi que son fond d’écran d’interface.

Les 4 profils sont :

– Administrateur : ce type de compte octroie tout pouvoir sur l’appareil, ses modules et toutes les données (y compris celles des utilisateurs) qu’il héberge. Le VHS-4 VX TV autorise qu’il y ait plusieurs administrateurs pour le même appareil.
Les profils de compte utilisateur– Utilisateur : ce type de compte permet d’avoir un répertoire privé en lecture et en écriture, ainsi qu’au répertoire public dans ces deux modes.  La possibilité d’héberger ses propres sites web et d’enregistrer les émissions TV est accordée, mais pas la configuration des modules du VHS-4 ou l’accès aux données privées des autres utilisateurs.
– Invité : ce type de compte est assez proche du précédent, car il permet l’accès au répertoire public en lecture et écriture, mais donne également droit à un répertoire privé en lecture/écriture. En revanche, il n’y a aucune possibilité d’atteindre la partie TV ou de créer un site Web.
– Visiteur : ce dernier type de compte est le plus restreint, car il n’autorise que l’accès à un dossier privé. Aucun accès au dossier public n’est permis, que ce soit en lecture ou a fortiori en écriture. L’accès aux autres ressources de l’appareil est bien entendu impossible.

Avec ces profils, le VHS-4 VX TV est ainsi capable de faire face à la quasi-totalité des situations courantes de partage de ressources, avec pour son (ou ses) administrateur(s) une facilité de choix dans un menu déroulant. Le constructeur annonce un maximum de 100 comptes utilisateurs, ce qui semble bien suffisant.

Les services réseau du VHS-4 VX

Destiné au partage des ressources numériques dans un réseau, un NAS tel que le Ve-hotech VHS-4 VX TV doit être en mesure de communiquer avec un grand nombre d’appareils qui n’utilisent pas nécessairement tous les mêmes protocoles de communication sur un réseau.

C’est dans la partie Configuration / Gestion des services que Ve-hotech a regroupé la possibilité de mettre en œuvre ou non les différents services que l’appareil possède.

Configuration de l'activité des services réseau

Configuration de l’activité des services réseau

Ainsi, il est possible d’activer l’AFP pour que le serveur puisse être utilisé dans un environnement MacOs, avec de surcroît la possibilité de servir de serveur TimeMachine pour la sauvegarde, et de serveur iTunes pour les fichiers musicaux stockés sur le serveur.

Tout aussi classiquement, le  VHS-4 VX TV peut faire office de serveur FTP, que ce soit en local ou au travers d’Internet, et de serveur NFS (utilisé principalement en environnement Unix/Linux).Deux types de services UPnP permettent le partage des autres ressources multimédias afin qu’aussi bien les appareils compatibles DLNA que les consoles de jeux puissent accéder au partage du VHS-4VX TV. Ce dispositif de mise à disposition des différents médias se complète d’ailleurs par un serveur compatible Logitech Media Server, et un serveur de TV pour regarder et enregistrer la télévision directement sur le serveur Ve-hotech.

Enfin, il est également possible dans cette partie de l’interface d’activer ou de désactiver le service de téléchargement Sabnzbdplus.

La possibilité laissée par Ve-hotech de désactiver certains des services du VHS-4 VX TV permet ainsi de libérer des ressources (mémoire et processeur) pour d’autres services tels que la virtualisation par exemple, ou encore la réception et l’enregistrement TV.

Mais c’est en cliquant sur l’icône Configuration Avancée du carrousel que l’on va configurer plus précisément l’ensemble de ces services, tels que le partage CIFS/SMB qui n’est pas désactivable quant à lui. Ainsi, on définira dans cette partie le nom précis que portera le VHS-4 VX TV dans un environnement de réseau Windows.

Configuration avancée – la partie concernant CIFS/SMB

Comme sa vocation est d’être intégré à un réseau domestique, Ve-hotech n’a pas prévu de paramètres pour lui faire rejoindre un serveur Active Directory Windows. Le Ve-hotech s’appuiera sur sa propre base d’authentification des utilisateurs.

Par défaut, seul le dossier Public est visible dans le voisinage réseau, et l’accès pour un utilisateur à ses ressources personnalisées en CIFS/SMB se fera par un chemin du type \\serveur\nom_d_utilisateuraugmentant ainsi la sécurité des partages proposés puisqu’il faut connaître le nom d’utilisateur (en plus du mot de passe) pour accéder à une ressource.

De surcroît, la sécurité reposant sur le cryptage des données lors des communications est parfaitement intégrée pour les communications distantes par exemple. Ainsi, outre l’accès à l’interface d’administration de manière cryptée, il est possible d’activer également les journaux de commandes et de transferts FTP ainsi que le support du SSL/TLS sur FTP.

Paramétrage avancé du serveur FTP avec support de SSL/TLS

A noter la possibilité d’activer ou non l’accès direct en SSH au serveur pour l’administrateur principal.  On remarquera également que cette partie de l’interface est une des rares qui ne soit pas documentée  par l’accès au point d’interrogation de la fenêtre.

Enfin, le VHS-4 VX TV dispose de la possibilité de créer des sites Internet à l’aide de modules prédéfinis Dotclear, Joomla, WordPress ou encore MyBB et même de la possibilité de faire un site internet « traditionnel » sans pré-configuration initiale. Là encore, le support du cryptage est possible par le support de HTTPS qui peut être rendu obligatoire si nécessaire.

Définition des sites Internet dans l'interface du VHS-4 VX TV

Définition des sites Internet dans l’interface du VHS-4 VX TV

Quelques champs à remplir suffisent pour rendre opérationnel l’appareil comme serveur Web. Attention néanmoins, il faudra disposer d’un nom de domaine, car il ne semble pas possible d’utiliser l’adresse IP du nas pour accéder directement aux sites ainsi créés. Pour pallier cela, Ve-hotech propose par défaut un préfixe « alphanumérique » lié à la machine, dans le domaine ve-hotech.me. Ce nom est automatiquement maintenu à jour à la manière d’autres services de DNS dynamique. On peut regretter que l’utilisateur ne puisse choisir le préfixe pour faciliter la mémorisation… mais le service existe. En revanche il ne semble pas possible d’utiliser d’autres services de DNS dynamique que celui de Ve-hotech.

Comme on le voit, le VHS-4 VX TV ne vise pas à intégrer une structure réseau professionnelle, mais plutôt à offrir aux particuliers un service quasi professionnel d’hébergement numérique sous de nombreuses formes d’accès, avec un minimum de paramètres à renseigner sans pour autant négliger la sécurité. Ve-hotech nous semble avoir réussi à positionner clairement son appareil sur le cœur de cible qu’il s’est fixé dans ce domaine.

La gestion des médias Ve-hotech

Un des objectifs de Ve-hotech avec le VHS-4 VX TV est de centraliser et d’assurer  « la protection de votre patrimoine numérique », et d’en faciliter l’accès depuis n’importe quel ordinateur et équipement grand public compatible DLNA/UPnP, que ce soit en local à son domicile, ou à distance en déplacement ou chez des amis.

Organisation des médias en trois catégories, chacune disposant de son application

Organisation des médias en trois catégories, chacune disposant de son application

Naviguer parmi vos médias peut se faire de plusieurs manières différentes à partir d’un ordinateur. Ceci est naturellement réalisable classiquement avec le parcours de l’arborescence, soit par l’interface d’administration du serveur, soit encore par l’accès au travers du partage de fichiers réseau.
Ces moyens d’accès sont complétés avec une application pour les appareils mobiles, qu’ils soient sous environnement iOS ou sous Android.

Application Ve-hotech sous Android pour piloter le VHS-4 VX TV

Application Ve-hotech sous Android pour piloter le VHS-4 VX TV

Ve-hotech s’est attaché à avoir pour ces appareils mobiles une interface et une exploitation la plus proche de celle disponible à partir d’un ordinateur. On retrouve ainsi dans cette application 5 boutons dédiés chacun à l’accès à un type de ressources : les fichiers, les photos, les musiques, les vidéos et les enregistrements TV.

Le parcours à partir d’appareils compatibles UPnP/DLNA se fait quant à lui des plus classiquement, en respectant cette norme et en proposant par défaut 3 dossiers : Photos, Musiques, Vidéos.

Mais pour plus de commodité, Ve-hotech a développé pour chacune de ses applications dédiées à un type de médias des fonctionnalités originales facilitant la navigation et la visualisation de ces ressources médias, comme nous allons le voir dans les parties suivantes de ce dossier.

L’application Mes Photos

Par exemple, les photos peuvent être organisées sous forme d’albums virtuels puis de galeries photos consultables localement ou à distance par le web et sur les réseaux sociaux.

Définition d’un album photo

L’utilisateur créateur de l’album photo décide alors des utilisateurs autorisés à la consultation et aux modifications sur cet album. L’ajout de photos dans cet album peut être réalisé par navigation dans l’arborescence du serveur puis par un clic droit en choisissant l’option ajouter à l’album. Aucune importance que les photos ajoutées à l’album soient issues ou non du même dossier initial : le VHS4-VX TV s’occupe de tout pour maintenir la cohérence de l’album ainsi créé. Une photo peut également faire partie de plusieurs albums différents.

Ajouts de photos à un album

Par la suite, si le fichier contenant la photo devait être déplacé, là aussi, l’applicatif photo montre toute sa puissance puisque le ou les albums concernés sont automatiquement maintenus pour prendre en compte ce déplacement. C’est ce que Ve-hotech appelle le File System Tracking, technologie exclusive développée par Ve-hotech lui-même.

Ce que nous pouvons regretter en revanche, c’est que lorsqu’on décide de supprimer une photo, elle est bien supprimée de chacun des albums concernés, mais nous aurions apprécié de voir apparaître la liste des albums concernés avant la suppression. Autre regret, il ne semble pas possible de réaliser un « album d’albums » pour regrouper plusieurs albums en un, ou copier les photos en provenance de différents albums pour les regrouper dans un nouveau… Ces possibilités seront probablement offertes dans une  prochaine révision de firmware, car, à en croire les forums d’utilisateurs de Ve-hotech, le support reste à l’écoute des propositions soumises par les utilisateurs.

Les albums ainsi constitués sont consultables dans l’arborescence spéciale baptisée Albums dans l’explorateur de fichiers.

Explorateur de fichiers dans le dossier virtuel Albums

Mais l’ensemble des images et photos peut être également consulté dans l’applicatif Photos, que ce soit dans les dossiers où sont localisés exactement les fichiers, mais également par date des prises de vue, ou évidemment par les albums constitués au préalable.

Albums photos du NAS

A noter que la navigation par date est totalement indépendante de l’emplacement du répertoire dans lequel se trouvent les photos : pour ce faire, le VHS-4 VX TV parcourt et indexe les dossiers et albums publics, partagés et privés auxquels l’utilisateur est autorisé à accéder.

Dans l’application mobile associée, on retrouve la même organisation avec la possibilité là encore de visualiser sous forme de diaporamas les différents albums, ou à l’aide des vignettes.

Visualisation en vignette d'un album avec l'application sous Android

Visualisation en vignette d’un album avec l’application sous Android

Un calendrier mensuel permet également d’accéder aux différentes photos par date de prise de vue même dans l’application pour appareil mobile.

L’application Mes Musiques de Ve-hotech

Pour la gestion des fichiers musicaux, l’application du serveur vous permet à la fois de naviguer dans vos fichiers musicaux, d’écouter vos morceaux de musique, ou encore de leur attribuer une note.

Interface de l’application Mes Musiques

La partie gauche permet l’accès par Dossiers naturellement, mais également suivant différents critères tels qu’Artistes, Albums, Genres, Années, Nouveautés, Notation (noté par l’utilisateur). L’utilisateur peut ainsi accéder plus rapidement aux fichiers musicaux qu’il souhaite écouter.
L’interface offre la possibilité de régler le niveau sonore, une barre de navigation comprenant le passage au morceau suivant ou précédent, la mise en pause et l’arrêt de la musique. En revanche, la barre temporelle ne permet pas de se déplacer dans le morceau lui-même pour atteindre un passage précis d’un morceau.
Il est possible de créer des listes de lecture que l’appareil sauvegarde pour un usage ultérieur.

Création d’une liste musicale

L’ajout dans une liste de lecture est d’une simplicité enfantine en cliquant sur le symbole +  à l’extrémité du nom de la musique ou par double-clic. A l’intérieur d’une liste, la réorganisation des morceaux se fait par simple glisser-déposer des morceaux.

Un bouton permet de faire la lecture en boucle de la liste définie. Un autre permet d’en faire une lecture aléatoire.

En revanche, il n’est pas prévu de champ de recherche par mots-clés, ce que nous regrettons, car il peut arriver de se souvenir du titre d’une chanson qu’il n’est pas toujours facile à retrouver, même si l’on connaît l’auteur, pour peu qu’on ait plusieurs albums de cet auteur. C’est un point d’ergonomie que nous souhaiterions voir améliorer.

Il est d’autant plus étonnant que ce champ de recherche ne soit pas présent alors qu’il l’est pourtant dans l’interface de gestions des photos et des vidéos, comme nous le verrons dans l’application Mes Vidéos.

Sur les appareils mobiles tels que les téléphones portables et les tablettes, l’application de Ve-hotech reprend les mêmes fonctionnalités que celles de l’interface obtenue par navigateur internet.

Application Mes Musiques sous Android

La possibilité est même offerte dans le cas précis d’importer directement sur l’appareil mobile les morceaux que l’on souhaite. Là encore, les fonctionnalités offertes sont complètes, sauf à nouveau la possibilité de rechercher directement un morceau par son nom. Gageons que sur ce dernier point, Ve-hotech fera apparaître cette fonctionnalité dans la prochaine révision de son firmware.

L’application Mes Vidéos du NAS

Toujours avec la même logique que pour les deux applications précédentes, Ve-hotech centralise dans cette application toutes les vidéos que le serveur a indexées, que ce soit des films, des séries, ou des émissions enregistrées par le module TV optionnel.

L’accès aux vidéos peut se faire en parcourant l’arborescence des dossiers, mais également grâce au champ Rechercher. Ce champ, bien pratique, permet de retrouver immédiatement un film dont on connaît déjà le titre, même approximativement : il suffit de taper les premières lettres pour obtenir l’ensemble des films vérifiant ce critère.

L’application Mes Vidéos organise les films en catégories

Mais Ve-hotech va plus loin avec son applicatif, car celui-ci organise les films par catégories, basées sur le classement du site Ciné-Passion avec lequel il a un partenariat. Pour cela, le serveur commence par trouver l’identifiant unique du film et se connecte à la base de données de Ciné-Passion pour en extraire les informations.

Il est même possible d’accéder  à la bande annonce du film si on veut avoir une première idée de celui-ci avant de le visionner.  Cette bande annonce n’est pas stockée sur le serveur, mais est lue depuis Internet.D’autres informations sont également précisées dans le descriptif détaillé du film disponible sur le serveur : on trouve, outre la jaquette de la vidéo, sa ou ses catégories, la liste des acteurs principaux et le réalisateur, et enfin, un synopsis. Sont également précisés le format du fichier vidéo, les codecs utilisés pour la vidéo et l’audio, ainsi que sa résolution et la note attribuée par Allociné et celle que l’utilisateur lui a attribuée.

Il est alors possible de visionner le film dans l’interface du VHS-4 VX TV en mode fenêtré ou en mode plein écran grâce à VLC et son plugin à intégrer au navigateur Internet. A remarquer que la barre de navigation dans le film ne semble disponible que dans le mode plein écran.

La mobilité avec les appareils Android et iOS retrouve l’ensemble de ces fonctionnalités dans l’application qui leur est dédiée.

L’utilisateur est invité dans un premier écran à choisir la nature de la vidéo qu’il souhaite visualiser : films, série, ou enregistrement TV, puis il retrouve les catégories comme dans l’interface d’administration du VHS-4 VX TV. L’utilisateur accède alors au descriptif et à la diffusion du film de la même manière qu’avec un ordinateur, mais en revanche, il ne peut pas procéder à des modifications telles que par exemple la notation du film.

Le double tuner TV du VHS-4 VX

Une des spécificités du VHS-4 VX TV est la carte double tuner TV qu’il embarque. Cette carte, optionnelle à l’achat, permet la réception de la TNT par le serveur lui-même avec la capacité de diffuser à travers le réseau un programme TV tout en enregistrant un autre par exemple.

La grille des programmes avec la visualisation en direct dans l’interface du serveur

La visualisation est rendue possible avec VLC par exemple, que ce soit en lecture directe du flux obtenu à partir des chaînes disponibles dans le dossier TV accessible par l’explorateur Windows par exemple, ou à travers l’interface d’administration du serveur. Un double clic sur l’un des liens « fichiers » à disposition lance VLC en mode diffusion de la chaîne sélectionnée.

Accès aux chaînes TV diffusées par le VHS-4 VX TV à travers le réseau

Là encore, Ve-hotech a su faire preuve d’ingéniosité pour rendre ce service d’une extrême simplicité pour l’utilisateur puisqu’il s’agit pour celui-ci de simplement relier la connectique externe TV du VHS-4 VX TV à une prise TV hertzienne/TNT, puis de lancer une recherche des chaînes avec le bouton Scanner de l’interface de paramétrage du Guide des programmes TV.

Les chaînes détectées par notre VHS-4 VX TV ainsi que la force et qualité du signal TNT

Une fois la détection terminée, l’ensemble des chaînes disponibles est affiché et il est alors possible de se constituer des listes de chaînes personnalisées, et dans l’ordre préféré que l’on souhaite plutôt que l’ordre proposé par défaut.

Il est alors possible de saisir un code d’abonnement acheté auprès de Ve-hotech pour bénéficier du guide TV proposé par le constructeur plutôt que d’utiliser celui fourni par le signal TNT lui-même (quand il l’est)…

L’option serveur de télévision permet de sélectionner au choix le guide des programmes du signal TNT (sur 2H) ou l’EPG Ve-hotech (sur 14 jours glissants). Le guide électronique des programmes de Ve-hotech permet de tirer pleinement parti des enregistrements SMART et de la programmation simplifiée en 2 clics.

Programmation d’un enregistrement

L’enregistrement se réalise simplement en cliquant sur l’émission choisie dans la grille des programmes puis sur le bouton enregistrement. Il ne reste plus qu’à aller valider dans la partie Enregistrement TV en indiquant le dossier destination de cet enregistrement pour que la programmation soit effective.

Ce service fourni par Ve-hotech est mis à jour deux fois par 24h et il est très complet avec des informations très détaillées issues de Plurimedia, ce qui peut justifier le coût d’abonnement demandé pour bénéficier de ce service qui revient à 1€ / mois pour l’utilisateur.

La lecture de l’enregistrement, qui est réalisée en HD quand la diffusion l’est également, se fait alors à l’aide de VLC. L’enregistrement ainsi obtenu est librement déplaçable d’un dossier à un autre pour un meilleur archivage.

La mobilité n’est pas en reste non plus avec la gestion de la télévision.

En effet, avec l’application pour Android et iOS, l’utilisateur peut consulter sur son appareil mobile aussi bien la grille des programmes TV, que la TV en direct pour peu qu’il dispose d’une application de lecture de médias appropriée. A noter que la fluidité de la diffusion peut potentiellement être affectée par la qualité de la liaison WiFi entre l’appareil mobile et le réseau auquel est raccordé le serveur, mais en aucun cas par un manque de puissance du VHS-4 VX TV. Si l’utilisateur le souhaite, il peut alors déclencher par l’application mobile, l’enregistrement de l’émission qui s’exécutera alors directement par le serveur, sans risque de perte de qualité.

La virtualisation de Ve-hotech

Rappelons-le, la virtualisation consiste schématiquement à faire fonctionner un ou plusieurs systèmes  d’exploitation sur un même matériel, sans que ces systèmes « invités » n’aient « conscience » de partager les mêmes ressources matérielles.

Ainsi, le VHS-4 VX TV qui dispose de son propre système d’exploitation, va être en mesure de mettre ses ressources matérielles à disposition d’autres systèmes d’exploitation pour que ces derniers « aient l’impression »  de s’exécuter sur un système matériel dédié.

Windows 8 Ubuntu sur le NAS

Sur notre modèle de test étaient pré installés Windows 8 et le système Linux Ubuntu 13.04

La mise en marche de l’une ou l’autre de ces configurations pré installées se réalise très simplement à l’aide d’une icône représentant un bouton Marche/Arrêt. Dès le démarrage d’une de ces machines virtuelles, l’interface du Ve-hotech indique les informations nécessaires à la connexion via le protocole VNC. Il suffit alors d’utiliser un client compatible avec ce protocole pour accéder à l’interface de la machine virtuelle.

Écran d'information pour se connecter sur une des machines virtuelles

Écran d’information pour se connecter sur une des machines virtuelles

Que ce soit avec la machine virtuelle Linux ou Windows 8, le processeur Core-i3 grâce aux instructions Intel-VT dont il dispose, remplit parfaitement sa tâche, même si la fluidité du système à l’usage est plus importante sous Ubuntu 13.04 qui nécessite moins de ressources que Windows 8.

Les performances obtenues sont honnêtes pour ce type de machine, et l’exploitation pour un usage de type bureautique non intensif est tout à fait envisageable.

Pour un meilleur confort du pilotage d’une machine virtuelle Windows, il sera possible et même préférable d’utiliser l’application Bureau à distance (protocole RDP) plutôt que le VNC.

Remarquons que dans les deux cas de figures, le ventilateur du Ve-hotech se fait davantage entendre, son processeur étant davantage sollicité car le besoin de rafraîchissement est, de fait, plus important. Néanmoins l’appareil reste toujours assez discret.

En revanche, rien n’empêche de lancer les deux machines virtuelles simultanément, comme le montrent les copies d’écran ci-dessous, mais bien évidemment les ressources de l’appareil sont mises davantage à l’épreuve.

Lancement simultané de 2 VM : l’utilisation mémoire et ressources processeurs montent en flèche à l’usage.

Si on essaie de lancer plusieurs machines virtuelles demandant plus de ressources que le VHS-4 VX dispose, par exemple plus de RAM qu’en a l’appareil, un message d’erreur indique l’impossibilité de lancer une nouvelle machine virtuelle : cela est sécurisant pour éviter de « mettre à genoux » le système.

Notons que l’utilisation de la partie Nas de l’appareil est restée quasiment aussi performante pendant l’utilisation simultanée de nos deux VM de démonstration, dénotant ainsi une bonne implémentation de la virtualisation dans cet appareil, avec des transferts courants de fichiers ne semblant souffrir d’aucun impact négatif et une interface d’administration toujours aussi réactive.

Deux modes existent pour définir et paramétrer les machines virtuelles.

Avec le mode Express, l’utilisateur se contente de préciser le type de système d’exploitation qu’il compte installer ainsi que les ressources principales qu’il désire lui attribuer : nombre de cœurs de processeur et RAM.

Création d'une VM en mode Express

Création d’une VM en mode Express

Ces informations se complètent par le type d’accélération matérielle, le mot de passe VNC, ainsi que l’ordre ou non de lancer automatiquement la machine virtuelle à chaque redémarrage du NAS.

Dans le mode Avancé, les plus expérimentés des utilisateurs pourront affiner certains paramètres du mode Express et compléter leur configuration de machine virtuelle en précisant d’autres paramètres tels que la nature du processeur « apparent » au lieu du CPU du Nas, le type de contrôleur disques, le nombre de cartes réseaux allouées ainsi que leur mode de connexion (NAT ou Bridge), mapper des ports USB du VHS-4 VX directement sur la machine virtuelle, etc. ainsi que la compatibilité avec SPICE pour partager le presse-papier ou l’échange de fichiers entre la machine virtuelle et l’ordinateur client.

Pour aller plus loin, nous avons procédé nous-mêmes à l’installation d’une nouvelle machine virtuelle reposant sur Linux Debian 7. La manœuvre a été d’une simplicité exemplaire puisqu’après avoir simplement déposé l’image ISO de cette distribution Linux dans un dossier du Nas, puis paramétré notre machine virtuelle en mode Express en indiquant comme source de CD d’installation cette image ISO, l’installation de cette nouvelle machine virtuelle s’est alors déroulée tout naturellement, comme sur un ordinateur « physique » classique, en étant connectée au travers de l’interface VNC.

Installation de Linux Debian 7 sur le Ve-hotech VHS-4 VX TV

Installation de Linux Debian 7 sur le Ve-hotech VHS-4 VX TV

La mise en œuvre par Ve-hotech sur cette partie virtualisation est bluffante de simplicité.

En revanche, nous regrettons qu’il ne soit pas possible de dupliquer simplement une machine virtuelle  ou de réaliser des snapshots, ce qui bien évidemment serait un plus indéniable. Nous souhaiterions que cela soit possible dans des évolutions ultérieures du firmware de l’appareil.

Quoi qu’il en soit, Ve-hotech propose avec cette partie virtualisation de son appareil, un outil sans égal dans le monde des Nas personnels, lui conférant une réelle valeur ajoutée, et où les plus aguerris des geeks sauront exploiter cette capacité pour différents usages (en domotique par exemple ou encore pour mettre à jour un service de DNS dynamique différent de celui de Ve-hotech).

A ce jour, seul ce Nas de Ve-hotech nous a offert une telle possibilité sans passer par des modules développés par des tiers, comme cela peut exister pour d’autres marques. Nous applaudissons des deux mains cette initiative, d’autant plus que la mise en œuvre est, répétons-le, d’une simplicité exemplaire !

Sauvegarde des données Ve-hotech

Un des leitmotiv de Ve-hotech est la protection du patrimoine numérique de ses utilisateurs. Cela sous-entend naturellement la sécurisation des données dans le Nas lui-même avec les différents processus de chiffrement et d’authentification que propose l’interface de l’appareil, mais également la sauvegarde des données par duplication de celles-ci en dehors de l’appareil pour en assurer la redondance.

Le suivi d'une sauvegarde FTP

Le suivi d’une sauvegarde FTP : en rouge s’il y a échec et en vert quand c’est réussi

Pour ce faire, le VHS-4VX propose dans le menu du carrousel un module baptisé Backup. Ce dernier autorise différents types de destinations et de méthodes de sauvegardes. Ce module repose sur le logiciel Duplicati qui a déjà fait largement ses preuves, que ce soit dans le monde Linux ou MacOs, ainsi que sous Windows, même s’il est moins connu dans cet environnement.

Ve-hotech en propose une exploitation à la portée de tous grâce à son interface conviviale. Ainsi, après avoir renseigné le nom de la sauvegarde, le processus se décompose alors en 4 étapes d’une simplicité déconcertante.

Les choix de destination de sauvegardeOn choisit tout d’abord les dossiers à sauvegarder, puis la nature de la sauvegarde  parmi un choix offrant un dossier local en USB, un serveur FTP, Amazon S3, Google Drive, etc.On peut alors choisir de chiffrer la sauvegarde ou non. Attention : ce choix est définitif et ne peut pas être modifié par la suite, à moins bien sûr, de redéfinir la tâche de sauvegarde.

Un troisième écran permet alors de régler la périodicité de la sauvegarde si celle-ci est automatisée ou si l’on choisit de la réaliser manuellement. A noter une option très intéressante qui permet de réveiller le Ve-hotech pour, le cas échéant, lui permettre de réaliser la sauvegarde automatique même s’il se trouve éteint au moment de celle-ci.

Enfin, dans le dernier écran, un paramétrage encore plus affiné est offert à l’utilisateur afin par exemple de limiter la bande passante utilisée, le type de sauvegarde complète ou incrémentale ainsi que la fréquence de ce type de sauvegarde.

Comme on le voit, que l’utilisateur soit aguerri aux processus de sauvegardes ou non, chacun y trouvera son compte.

Néanmoins nous regrettons qu’aucune option de restauration d’une sauvegarde effectuée n’apparaisse dans le menu pour compléter la commodité d’utilisation de ce module. L’utilisateur devra procéder manuellement par lui-même, soit au dézippage des fichiers ainsi archivés pour récupérer ses données, soit plus avantageusement grâce au logiciel lui-même qui existe aussi bien sur plate-forme Windows que Linux ou MacOs.

Performances du Ve-hotech VHS-4 VX TV

Le paramétrage réseau du VHS-4 VX TV est restreint au paramétrage de l’adresse IP et serveurs DNS, ainsi que différents modes de répartition de la charge ou situation de défaillance pour les interfaces. Il ne semble possible d’affecter qu’une seule adresse IP à l’appareil, quel que soit le mode réseau utilisé.

Les modes de fonctionnement des deux interfaces réseau

Les modes de fonctionnement des deux interfaces réseau

Il ne nous a pas été possible non plus de paramétrer le MTU et les jumbo frames. Pour nos tests de performance, nous avons activé comme à notre habitude le mode 802.3ad pour réaliser l’agrégation de lien des deux interfaces réseau, d’autant plus que ce mode est parfaitement supporté par notre switch DGS-1210-24 (lui-même testé par le passé et dont vous pouvez toujours consulter le dossier sur notre site) qui nous sert pour tous nos tests.

A noter que malgré la présence de deux interfaces réseau, il n’est pas possible de configurer chacune indépendamment, en leur attribuant une adresse IP différente, permettant ainsi à l’appareil d’appartenir à deux réseaux différents. La prise en charge du protocole IEEE 802.1Q pour l’intégration dans des VLAN n’est pas supportée nativement par le système. Ces éléments confirment donc, s’il le fallait encore, l’orientation délibérée choisie par Ve-hotech vers les petites infrastructures réseaux que l’on trouve chez les particuliers et les TPE.

Pour débuter cette série de tests, nous avons utilisé notre PC à base de processeur Core-i7  équipé du SSD Crucial de 128Go de notre dossier de décembre 2012.

Le Nas a, quant à lui, été équipé des nouveaux disques NasWorks de Seagate ST4000VN000 dédiés plus particulièrement aux NAS. Ces disques sont munis d’une interface SATA-III, de 64MB de mémoire cache et disposent d’une vitesse constante de 5900trs/min. Ils sont prévus pour fonctionner 24h/24, y compris dans des configurations RAID pour lesquelles ils sont optimisés pour des grappes pouvant contenir jusqu’à 5 disques. Ils sont de surcroît économes en énergie et très silencieux comme nous le reverrons dans la partie consommation électrique de ce dossier.

En utilisant notre fichier de test habituel, nous obtenons des performances tout à fait honnêtes avec 1 PC en lecture et en écriture.

Avec des pointes à 102MB/s en écriture et 110 MB/s en lecture, le VHS-4 VX TV tient honnêtement sa place dans le peloton de tête des NAS que nous avons testés dans une telle configuration avec notre 1er disque Seagate NASWorks ST4000VN000. Malgré le mode 802.3ad activé et notre switch paramétré comme à son habitude dans cette situation, nous avons renouvelé le test avec 5 PC en écriture et en lecture et malheureusement nous n’avons pas réussi à améliorer significativement le taux de transfert, puisque nous sommes restés sous les 120Mbits/s, comme si une seule des interfaces réseau était active.

Écriture à partir de 5 PC sur un seul disque

Écriture à partir de 5 PC sur un seul disque

D’ailleurs le graphique ne porte comme légende que le tracé d’une seule interface : LAN1.  Aucune information d’ailleurs ne précise si le mode 802.3ad est effectivement opérationnel comme d’autres NAS peuvent l’indiquer. C’est un point d’information que Ve-hotech devrait (comme bien d’autres constructeurs d’ailleurs) intégrer dans la rubrique Information de la connexion réseau de son appareil. Notez bien qu’il ne s’agit pas d’une limitation du disque de Seagate puisque celui-ci a été utilisé avec succès sur un autre appareil avec des débits bien supérieurs à 120 Mbit/s dans ce mode de test.

Nous avons d’ailleurs cherché à solliciter celui-ci par une autre série de tests.

Toujours en mode 1 disque, nous avons obtenu en lecture/écriture simultanées à partir de 2 ordinateurs (un en lecture et un en écriture) chacun équipé avec un disque SSD pour minimiser l’impact des disques durs des clients, un résultat mitigé alors que nous étions en mode agrégation de canaux :

Lecture et écriture simultanées à partir de 2 PC

Lecture et écriture simultanées à partir de 2 PC

Le débit cumulé dans cette situation est de plus de 130 Mbits/s, ce qui  laisse penser à une activité simultanée effective des deux cartes réseau ainsi que de bonnes performances du disque de Seagate dans une situation difficile en sollicitations.

Dans la seconde série de tests que nous avons menés, nous avons construit une grappe de 4 disques Seagate ST4000VN000 en RAID5.

Nous avons alors procédé aux mêmes types de sollicitations avec 1 PC. Comme on peut le voir sur ces copies d’écran, nous avons obtenu alors un tracé plus régulier, aussi bien en lecture qu’en écriture.

Le taux de transfert atteint presque les 106 Mbit/s en écriture vers le Nas et un peu plus de 97Mbit/s en lecture depuis le Nas. Remarquons que cette fois-ci, le VHS-4 VX se montre meilleur en écriture qu’en lecture.

Avec nos 5 PC de tests, tous équipés en Gigabit et de disque SSD, les résultats nous donnent une courbe de transferts encore plus « lisse », caractéristique d’un débit saturé sur les interfaces réseau où, là encore, on retrouve une valeur très proche en écriture de la limite théorique du débit Gigabit sur une interface réseau.

Ainsi on obtient 120 Mbit/s environ en écriture sur le serveur et plus de 97 Mbits/s en lecture depuis le serveur.

A nouveau, l’appareil se montre meilleur en lecture qu’en écriture.

L’influence du mode de configuration des deux cartes réseau reste légère. Ainsi dans l’exemple ci-dessous, nous constatons un débit légèrement inférieur en mode TLB qu’en mode LACP 802.3ad pour la lecture d’un même fichier simultanément à partir de 5 PC (mode dans lequel nous avons obtenu les meilleures performances).

C’est environ 4Mbits/s en faveur du mode LACP.

Mais jamais nous n’avons pu obtenir des débits dépassant les 120 Mbit/s en mode LACP, que les ports de notre switch soient configurés en mode actif ou passif.

Quoi qu’il en soit, compte tenu des configurations réseau et des utilisateurs auxquels l’appareil semble se destiner, les performances obtenues sont largement suffisantes, et le processeur n’est pas mis trop à rude épreuve comme le montre cette copie d’écran de l’activité processeur.

Occupation processeur lors des transferts avec 5 PC sur grappe RAID5

Occupation processeur lors des transferts avec 5 PC sur grappe RAID5

Le VHS-4 VX TV est capable de faire face à de gros transferts tout en accomplissant ses autres tâches telles que la TV et la virtualisation de systèmes.

Consommation électrique du Ve-hotech VHS-4 VX

Comme toujours pour chacun de nos tests, nous évaluons la consommation électrique de notre appareil.

Le Ve-hotech VHS-4 VX TV dispose d’un bloc d’alimentation ventilé interne de DELTA Electronics (DPS-250AB) qui délivre 250W, ce qui semble amplement suffisant pour fournir en énergie la carte mère de l’appareil, les 4 disques, la carte double tuner TV et des périphériques externes qui ne disposeraient pas de leur propre alimentation.

Alimentation ventilée du VHS-4 VX TV

L’intérieur et l’alimentation ventilée du VHS-4 VX TV

Ve-hotech annonce pour son appareil 20W en consommation électrique moyenne, avec 16W au repos et 39W en pleine charge, mais sans préciser le nombre et le type de disques employés.

Les relevés que nous avons pu effectuer avec notre appareil de mesure habituel ont été réalisés dans deux configurations : avec un seul disque Seagate NASWorks ST4000VN000 puis avec un ensemble de 4 de ces disques. Ces disques présentent la particularité d’être pourvus de technologies optimisées pour l’usage dans les NAS, notamment en termes d’économie d’énergie, de vibration et d’acoustique et de sécurisation des données dans des environnements RAID. Ce sont donc des disques de choix pour le VHS-4 VX TV.

Nous avons obtenu les consommations électriques suivantes pour ce VHS-4 VX TV :

  • appareil éteint, mais raccordé au secteur : 13W
  • mise sous tension : fluctuation jusqu’à 55 W avec 1 disque pendant la mise en marche
  • stabilisation à 37W avec 1 disque
  • oscillation entre 51 et 56W lors de l’activité avec 4 disques

Nos valeurs sont supérieures à celles annoncées par Ve-hotech mais restent dans les meilleures de celles obtenues pour un Nas 4 baies équipé d’un processeur Intel Core-i3. Ce bon résultat s’explique par l’attention de Ve-hotech à concevoir un appareil économe tout en restant puissant et à la sobriété des disques ST4000VN000 NASWorks de Seagate.

Il est à noter que Ve-hotech n’a pas jugé utile de prévoir une mise en veille des disques (spin down) estimant que le trafic réseau généré par les différents appareils UPnP par exemple, « réveille » fréquemment les disques du Nas. Cela impacte alors la longévité des disques et la réactivité de l’appareil par les latences dues au réveil. Ve-hotech nous a indiqué préférer s’en remettre aux processus prévus par les constructeurs de disques eux-mêmes dans leur firmware pour réduire la consommation électrique.

Ce point est récurrent et non réellement tranché chez les utilisateurs et constructeurs de Nas. Le dilemme subsiste entre une succession de mises en veille-réveils et un arrêt de type « spindown » pour économiser « un peu »  l’énergie.

L’appareil ne possédant pas non plus d’afficheur, et très peu de diodes, il n’a pas de consommation « lumineuse » superflue.

Il dispose du WOL et de la possibilité d’allumage et d’extinction programmée, par conséquent, l’utilisateur soucieux de sa consommation électrique pourra paramétrer finement son appareil.

Le ventilateur de 12 cm est extrêmement silencieux, ce qui rend l’appareil d’une totale discrétion et lorsque son activité est plus intense, le serveur émet un souffle seulement un peu plus perceptible dû au ventilateur du processeur. Le constructeur annonce que son système n’émet pas plus de 26dBA, tout en précisant que cela peut dépendre du bruit émis par les disques durs eux-mêmes. Dans notre cas, les disques durs de Seagate que nous avons utilisés (ST4000VN000) sont d’un silence remarquable et seule la ventilation émise par le serveur lui-même était perceptible.

Notre avis sur le VHS-4 VX TV

Parmi tous les NAS que nous avons testés jusqu’à présent, le Ve-hotech VHS-4 VX TV est le plus original et inhabituel. Que l’on ne s’y trompe pas, cela n’est en rien négatif. Son cœur de cible est clairement le particulier et la petite entreprise plutôt amenée à manipuler une grande quantité de médias.

Ve-hotech VHS-4 VX TV : notre avis

En effet, la gestion des photos, vidéos et musiques est très bien maîtrisée par Ve-hotech qui en facilite l’exploitation par les utilisateurs. Ces derniers sont en grande partie affranchis de la localisation effective des données  puisqu’elles sont centralisées et organisées par des applications dédiées. Néanmoins, cela ne doit pas empêcher l’utilisateur d’avoir lui-même une stratégie d’archivage de ses fichiers afin de ne pas dépendre entièrement du système mis au point par Ve-hotech. Avoir un peu d’ordre est toujours préférable…

L’ensemble des fonctionnalités du système d’exploitation et notamment de l’interface d’administration, forme un système cohérent qui permet à l’utilisateur découvrant ce genre d’appareil une rapide prise en main. Les habitués à des appareils concurrents pourront quant à eux se trouver un peu déstabilisés au départ, mais à l’usage retrouveront vite leurs marques en appréciant bon nombre de commodités pensées par Ve-hotech, par exemple le « partage de ressources avec ses amis ».

Cette cohérence est renforcée par la parfaite intégration des appareils mobiles, qu’ils soient sous iOS ou Android, avec des interfaces pensées aussi proches que possible de celles accessibles sur ordinateur. La gestion de la télévision est clairement une réussite et le système d’enregistrement est commode et bien pensé.

Le matériel en tant que tel est robuste, esthétique, et la finition inspire largement confiance. Pas de « bips » intempestifs ou de lumières superflues. L’appareil sait rester discret, y compris pour les nuisances sonores. La connectique est suffisante pour envisager des évolutions pour l’appareil.

La consommation électrique est des plus raisonnables en fonctionnement pour ce type d’appareil, tout comme son niveau de performance où la puissance du processeur autorise la virtualisation de système d’exploitation de manière tout à fait fluide.

La virtualisation, dont la concurrence est dépourvue, est une des forces de cet appareil, et c’est ce qui fait que nous l’apprécions grandement puisque cela lui confère une très grande polyvalence. L’acheteur un peu geek peut alors envisager une multitude d’utilisations de son appareil pour un coût d’exploitation qui devient particulièrement intéressant ! La puissance du processeur (à bien choisir à l’achat parmi les options proposées au catalogue de Ve-hotech) et la quantité maximale de 16Go de mémoire supportée ouvrent des possibilités de faire fonctionner plusieurs machines virtuelles simultanément.

Néanmoins, la gestion de la configuration réseau nous divise.

En effet, d’un côté la possibilité de disposer d’origine d’un service de DNS dynamique nous satisfait  (même si nous aurions souhaité pouvoir choisir le préfixe en ve-hotech.me), ainsi que la possibilité de sélectionner le type de « balance » pour le mode de fonctionnement des cartes Ethernet.

D’un autre côté, les résultats que nous avons obtenus en agrégation 802.3ad ne nous ont pas convaincus, et nous regrettons l’impossibilité de paramétrer séparément chacune des interfaces. Néanmoins, ces points sont à relativiser compte tenu des utilisateurs auxquels le VHS-4 VX TV se destine : la très grande majorité des utilisateurs qui n’intègreront cet appareil que dans une infrastructure réseau modeste. De plus, les performances obtenues sur une carte réseau sont très bonnes, notamment avec nos disques Seagate ST4000VN000 qui mettent l’appareil tout à son avantage.

D’autres dispositifs prévus par Ve-hotech n’ont pu être abordés par manque de place dans ce dossier déjà très long, tels que la gestion des caméras de surveillance, la gestion du serveur SqueezeBox ou encore la partie téléchargement avec les modules Transmission et Sabnzbdplus. Nous y reviendrons à l’occasion d’un prochain dossier sur un autre matériel Ve-hotech.

Ve-hotech a bâti toute une famille d’appareils dont la base est similaire à celle du VHS-4 VX TV, il est donc possible pour les acheteurs de choisir parmi plusieurs modèles dont le nombre de baies total est différent, tout en conservant la même efficacité que le modèle que nous vous présentons.

La gamme actuelle des Ve-hotech VHS VX

Gamme actuelle des Ve-hotech VHS VX

Ces modèles peuvent embarquer un processeur Core-i3 comme notre modèle de test, mais ce processeur peut également être un Core-i5 ou un Core-i7. La partie tuner TV TNT est optionnelle sur chacun de ces modèles, mais s’il souhaite en bénéficier, il aura à choisir entre un modèle double tuners et un modèle 4 tuners.

Vendu à partir de 659 euros sans option, notre modèle de test revient à 800 euros environ avec ses 4 Go de RAM, la carte double tuner TV, sans disque dur, équipé d’un processeur puissant et capable de faire de la virtualisation. Ce prix nous apparaît tout à fait raisonnable, même s’il ne dispose que de 4 baies. Avec une garantie 2 ans retour atelier et la puissance qu’il développe, le prix affiché nous semble donc justifié, et le modèle 6 baies pour 140 euros de plus, nous semble probablement le meilleur compromis capacité de stockage/prix à puissance égale.

Pour toutes les qualités énumérées ci-dessus, et plus particulièrement la virtualisation, nous recommandons à l’achat les appareils VHS de type VX de Ve-hotech, que l’acheteur pourra dimensionner au mieux de ses besoins, sachant que le VHS-4 VX TV de base est déjà un bel appareil !

2 Commentaires
0

Vous aimerez aussi

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
ZzGeekdoudoufr Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
doudoufr
Invité
doudoufr

Apparemment les "journalistes / blogueur" disposent d’une version qqe peu différentes des clients. Les fonctions avancées de virtualisation ne sont pas disponibles sur le mien (ou alors je ne sais pas faire). De plus vous n’avez pas testés le module caméra, mais…il ne fonctionne pas (du moins avec ma caméra). Mais pour le prix, j’en suis tres content de ce nas ^^ (bcp moins chère que la concurrence). Si ve-hotech pouvait juste upgrader la version du systeme, parce que, basé sur ubuntu 10.04, ca commence a dater….eh ben ca serait top ^^ (mais je suppose que ca doit être en… Lire la suite »

ZzGeek
Invité
ZzGeek

doudoufr a dit : Apparemment les "journalistes / blogueur" disposent d’une version qqe peu différentes des clients. Les fonctions avancées de virtualisation ne sont pas disponibles sur le mien (ou alors je ne sais pas faire). De plus vous n’avez pas testés le module caméra, mais…il ne fonctionne pas (du moins avec ma caméra). Mais pour le prix, j’en suis tres content de ce nas ^^ (bcp moins chère que la concurrence). Si ve-hotech pouvait juste upgrader la version du systeme, parce que, basé sur ubuntu 10.04, ca commence a dater….eh ben ca serait top ^^ (mais je suppose que… Lire la suite »

Plus dans Tests matériels
Test du disque SSD Crucial M550 512 Go

Crucial propose un nouveau disque SSD aux performances accrues : le M550. Disponible dans les capacités de 128 Go, 256…

Fermer