Accueil » Actualités » Les dernières heures du lecteur de flux RSS Google Reader

Les dernières heures du lecteur de flux RSS Google Reader

Par Emmanuel

Plus que quelques heures avant la suppression définitive du lecteur de flux RSS Google Reader. L’annonce avait été faites en Mars dernier, à la stupéfaction des millions d’utilisateurs, mais pour la plus grande joie des sociétés concurrentes proposant eux même leur propre lecteur RSS.

La fin d’une réussite pour Google Reader

Le lecteur de flux RSS Google Reader avait vu le jour en 2005 et il était très vite devenu un vrai leader dans son domaine, fédérant des millions d’utilisateurs dans le monde. Google Reader avait été un précurseur des flux RSS (Really Simple Syndication), en étant une vraie solution pour lire les différentes actualisations de ses sites préférés à un seul endroit. Gratuit, pratique, novateur et permettant de se créer sa propre « revue de presse » personnalisée, Google Reader avait tout pour avoir une longue vie… et pourtant, Google le fermera demain !

A peine annoncée par Google, cette suppression avait choqué la communauté d’utilisateurs qui avait lancé une pétition, ayant recueillie en quelques heures plus de 73000 signatures. D’autres utilisateurs s’en étaient pris aux réseaux sociaux de Google, on pouvait par exemple y lire : « Notre confiance dans les autres produits de Google requiert que nous ayons confiance dans le fait que vous respectez comment et pourquoi nous utilisons vos  services. « .

Mais très vite, Google clotura les débats, en déclarant que la décision était irrévocable et que même si le lecteur de flux RSS Google Reader a des utilisateurs fidèles, sur les années son usage avait baissé.

La fin de Google Reader : raison stratégique ou politique ?

Mais alors quelles sont les vraies raisons de ce choix « maintenant », sans offrir de solutions alternatives, laissant le champ libre à ses concurrents ? Certains y voient des raisons politiques car dans certains pays du Moyen Orient, le lecteur de flux RSS Google Reader, permet de contourner la censure et la seule solution pour ces pays de bloquer ce service, c’est de bloquer la totalité des accès aux serveurs de Google. En d’autres termes, Google préfèrerait perdre son lecteur RSS et ne pas risquer de perdre les utilisateurs de YouTube, de Google Map, Google+, Google Analytics, etc. en cas de blocage.

D’autres voient plutôt une grosse faille stratégique au niveau des visiteurs. En effet, le lecteur permettait de lire l’information d’un article provenant d’un site web, sans réellement cliquer dessus. De ce fait, le créateur du flux RSS était perdant, puisque cela ne comptabilisait pas le passage des utilisateurs dans les statistiques de visiteurs de son site, cela diminuait son taux de rebond, de clic, de revenus publicitaires, etc. En d’autres termes, Google se mettait une épine dans le pied lui-même, puisqu’il vit grâce aux revenus publicitaires générés par les sites web.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Escroquerie : attention au chantage à la webcam

Un nouveau type d'escroquerie est en train d'exploser en France depuis quelques mois, il s'agit d'une arnaque ou d'un chantage…

Close