Accueil » Actualités » Le lecteur d’empreinte de l’iPhone 5 qualifié de stupide par la CNIL allemande

Le lecteur d’empreinte de l’iPhone 5 qualifié de stupide par la CNIL allemande

Par Emmanuel

Pourtant disponible depuis peu, le lecteur d’empreinte digitale tant attendu sur l’iPhone 5 est déjà critiqué et jugé dangereux par la CNIL allemande. Apple s’en défend, cette nouvelle technologie ayant pour objet la sécurité et le confort de l’usager, pour déverrouiller le smartphone ou effectuer des achats.

Le lecteur biométrique d’Apple jugé stupide et dangereux par la CNIL

A peine sur le marché, le fameux lecteur d’empreinte digitale présent sur l’iPhone 5 est déjà décrié par la CNIL allemande, considéré comme « mal avisé et stupide » par Johannes Caspar. Ce fervent défenseur en matière de données personnelles, précise que « Les spécificités biométriques de votre corps, telles que vos empreintes digitales, ne peuvent pas être effacées ou supprimées. Elles restent avec vous jusqu’à la fin de vos jours et restent constantes, elles ne peuvent pas être modifiées ».

Considérant cet usage de l’empreinte digitale comme déplacé et futile, il ajoute : « Il faut donc éviter d’utiliser les technologies d’identification biométrique pour des utilisations quotidiennes ou non-vitales, comme allumer son smartphone. C’est particulièrement vrai si une identité biométrique, telle que votre empreinte digitale, est conservée dans un fichier sur l’appareil électronique que vous utilisez, (…) L’utilisateur-moyen d’un iPhone est incapable de vérifier, au niveau technique, ce qui se passe avec son empreinte lorsqu’elle est sur l’iPhone. Il ne peut pas dire avec certitude ou avec facilité à quels types de données privées les applications téléchargées sur l’iPhone ont accès ».

Une fonction pourtant pratique et considérée comme sécurisante par Apple

Cet avis très négatif de la CNIL allemande a un goût amer pour la firme à la pomme, qui ne l’oublions pas, a essentiellement basé sa campagne publicitaire sur les fonctions et la sécurité apportés par la présence du lecteur d’empreinte digitale de l’iPhone 5. Apple s’en défend donc, en assurant aux usagers que leur identité biométrique ne circuleront sur aucun serveur, et seront exclusivement connues de la puce A7 équipant l’iPhone 5. Cependant, la CNIL allemande étant parvenue en 2011 à interdire le système de reconnaissance faciale de Facebook, l’avenir du lecteur d’empreinte de l’iPhone 5 reste incertain.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
Plus dans Actualités
Après ses claviers en bois, l’entreprise Orée prépare des outils pour téléphones mobiles

Fort du succès commercial remporté par ses claviers pour PC, Orée, la société fondée par Julien Salanave et Franck Fontana…

Fermer