Accueil » Actualités » Quelque peu ému, mais pragmatique, Steve Ballmer a dit adieu à Microsoft

Quelque peu ému, mais pragmatique, Steve Ballmer a dit adieu à Microsoft

Par Emmanuel

Faisant ses adieux à Microsoft, c’est un Steve Ballmer ému qui s’est exprimé jeudi dernier à l’occasion du sommet annuel de son entreprise. Souhaitant la bienvenue à son successeur, il en a profité pour réaffirmer la bonne santé et les perspectives d’avenir de Microsoft.

Bilan positif d’un Steve Ballmer sur le départ

C’est à l’occasion du sommet annuel de Microsoft, jeudi dernier, que Steve Ballmer a fait ses adieux à Microsoft, après de nombreuses années à la tête du géant de l’informatique. Emu mais pragmatique, il en a profité pour exposer au monde et aux actionnaires un bilan plutôt positif, attestant de l’excellente santé financière de Microsoft. Soutenu dans sa stratégie par des collaborateurs comme Kevin Turner, directeur opérationnel, et Amy Hood, directrice financière, il a une fois encore affirmé la position et l’orientation de la politique commerciale de Microsoft.

Abordant le seul point noir au tableau, il confesse cependant « au début des années 2000, nous étions si concentrés autour de ce que nous avions à faire autour de Windows que nous n’avons pas été capables de redéployer nos talents autour de cette nouvelle catégorie de terminaux, qu’on appelait téléphones ».

Perspectives d’avenir et succession de Microsoft

Convaincu et confiant dans la « capacité de Microsoft à affronter les enjeux du marché », Steve Ballmer a d’ores et déjà souhaité la bienvenue à son futur successeur, précisant sans le nommer que « Nous avons pris la décision d’annoncer mon départ, avant d’avoir déterminé mon remplaçant, pour être sûr que nous allions lancer le meilleur processus de succession au monde. Bien ce que ce soit un peu étrange pour moi de venir travailler en sachant ça, nous nous sommes dit que c’était assurément le meilleur moyen d’offrir à cette société le leader qu’elle mérite du fait de ses équipes incroyablement talentueuses ».

Selon Ballmer, les jalons et investissements effectués ces dernières années par Microsoft ne peuvent que porter leurs fruits. Le potentiel est là, et il explique « Et si vous écrivez la liste des sociétés qui ont des capacités, vous allez certainement mettre Microsoft. Vous mettrez probablement Google, même si nous avons des forces différentes. Après ça, on trouve Apple sur certains tableaux. Mais eux n’ont pas réalisé les mêmes investissements que nous dans le cloud ou dans l’apprentissage automatique, et c’est là que la différence commence à se creuser ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
La publicité arrive sur le réseau social Pinterest

Le réseau social Pinterest a annoncé hier qu'il était en phase de test pour initier une monétisation via des pins…

Close