Accueil » Actualités » La publicité qui fait vivre les réseaux sociaux, tout en les menaçant

La publicité qui fait vivre les réseaux sociaux, tout en les menaçant

Par Emmanuel

Les grands réseaux sociaux du net, comme Google et Facebook, ne sauraient se passer de publicités, puisqu’elles les font vivre. Le comble, c’est que les internautes, sans qui ces réseaux n’existeraient pas non plus, les critiquent ou les évitent parfois à cause de la pub !

Coincé entre « service gratuit » et « respect de la confidentialité », Google tranche

Ca y est, c’est décidé… Google exploitera les données des internautes dans ses publicités. Votre nom ainsi que la photo de votre profil Google+ pourront figurer dans diverses publicités, exploitées par les services au profit de Google. La démarche commerciale est efficace, puisque l’on fait souvent bien plus confiance à une connaissance personnelle, qu’à une entreprise ou à un inconnu, lorsqu’il nous conseille un produit.

Malgré les avertissements de la CNIL, qui avait notamment sanctionnée Facebook pour des raisons équivalentes, en lui infligeant 20 millions de dollars d’amende à verser aux Etats Unis, Google se lance à son tour. Bien entendu, les utilisateurs pourront choisir de décocher la case « recommandations partagées » dans leurs paramètres.

La contradiction du comportement des internautes

En observant une étude de l’Ifop, on constate chez les internautes un comportement pour le moins contradictoire, mais pas surprenant. Ceux-ci n’ont de cesse de critiquer et montrer du doigt la surcharge de publicités sur les réseaux sociaux entre autre : « 83% des français espèrent qu’à l’avenir la publicité prendra moins de place sur les réseaux sociaux ». 63% la considèrent même insupportable.

Seulement voilà, elle favorise le commerce, 19% des français reconnaissent avoir effectués des achats sur le web, suite à une publicité vue sur un réseau social. Même si une minorité des internautes vivent « hors réseaux sociaux », il faut reconnaître qu’une forte majorité en profite… gratuitement. Or cette gratuité n’est envisageable que si les publicités sponsorisent les réseaux en question. Critiquer la publicité reviendrait-il à scier la branche sur laquelle l’internaute est assis ?

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Yahoo rachète la start-up Bread, un spécialiste de la publicité

Le géant Yahoo continue sur sa lancée, dans le domaine des acquisitions d'entreprises, destinées à développer la firme Californienne mais…

Close