Accueil » Actualités » L’Europe souhaite une gouvernance mondiale d’internet et de l’ICANN

L’Europe souhaite une gouvernance mondiale d’internet et de l’ICANN

Par Emmanuel

Pour une meilleure gestion d’internet et surtout pour éviter une dislocation du réseau, la commission européenne souhaite mettre en place une gouvernance mondiale d’internet et non plus américaine, comme c’est actuellement le cas via l’ICANN. Une réforme qui s’avère nécessaire pour conserver l’internet tel que nous le connaissons actuellement.

L’Europe désire mondialiser réellement internet

A l’heure de la mondialisation, il est une chose qui n’est pas du tout mondialisée, contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est bel et bien internet ! Actuellement, le fonctionnement des DNS est géré entièrement par l’ICANN un organisme américain qui gère à lui seul les 13 serveurs racines. C’est précisément, sur ce point que la commission européenne souhaiterait revenir. L’Europe désire réformer en profondeur la gouvernance d’internet, en la mondialisant, afin que le web ne soit plus uniquement l’apanage des Etats-Unis.

La commission européenne a souhaité : « favoriser une transition sans heurts vers un modèle mondial, tout en préservant les valeurs sous-jacentes de gouvernance multipartenaire ouverte de l’Internet». De plus, l’Europe indique : «s’engager à créer un ensemble de principes de gouvernance de l’internet qui préserve le caractère ouvert et non morcelé du réseau».

Eviter la dislocation du réseau Internet…

C’est précisément pour éviter une dislocation de l’internet actuel en plusieurs réseaux, gérés par plusieurs pays, que la commission européenne avance ce partage de la gouvernance. A titre d’exemple, depuis 2006 la Chine dispose de son propre réseau internet et de ses propres DNS. Le risque est donc de voir chaque pays créer son propre serveur DNS pour gérer comme bon lui semble son propre réseau internet, sans dépendre d’un pays tiers et donc de voir se morceler internet en plusieurs morceaux… la fin d’internet comme nous le connaissons en quelque sorte !

L’Europe désire donc que les principaux processus de prise de décision, tels que la coordination des noms de domaine et des adresses IP, ne soient plus uniquement effectués par l’ICANN.

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
xuartema

Je pense que l’affaire Dieudonné (jannvier 2014) n’est pas étrangère à cette soudaine urgence de "l’Europe" à vouloir contrôler internet à la manière de la Chine. Il ne faut pas oublier que "l’Europe" c’est d’abord les sionistes, qui réalisent soudain qu’ils sont complètement impuissants (et tant mieux!) face à la propagation des vidéos et messages anti-sionistes sur internet et veulent censurer, ce qui est une réaction tout à fait normale de leur part. Mais il faut bien qu’ils comprennent que la partie est désormais perdue pour eux, LEUR Europe est morte et n’éxiste plus (ou bientôt plus).

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
La taxe sur les appareils connectés étendue aux majors du Web ?

La taxe sur les appareils connectés, dont l'objectif était de financer la création culturelle, avait été mise entre parenthèses pour…

Close