Accueil » Actualités » Opera 40 : de nombreuses nouveautés au programme

Opera 40 : de nombreuses nouveautés au programme

Par Ruby Charpentier

La guerre entre Microsoft et Google fait rage depuis de nombreux mois dans le domaine des navigateurs internet. Le premier souffrant d’une perte de vitesse d’Internet Explorer et d’un faible succès de son remplaçant Edge et le second cherchant à renforcer sa très forte présence sur le marché avec Chrome. Opera ne fait toutefois pas figure de spectateur et cherche à évoluer pour grignoter des parts de marché.

Opera 40 débarque et s’offre un VPN gratuit

Opera vient donc de dévoiler aujourd’hui sa version 40 qui est assez riche en nouveautés. Opera 40 intègre en effet un lecteur de flux RSS pour suivre l’actualité, mais aussi le support de Chromecast pour prendre en charge la clé HDMI Chromecast de Google ou encore un mode économie d’énergie pour offrir aux utilisateurs une meilleure autonomie sur leurs PC portables.

Opera 40 se dote également d’un VPN gratuit et illimité qui permet de disposer de plusieurs localisations (5 aujourd’hui, mais qui va évoluer avec le temps), à savoir : États-Unis, Canada, Allemagne, Singapour et Pays-Bas. Ce VPN est gratuit pour le moment, mais il est possible que des options payantes arrivent un jour, bien que cela ne soit pas dans la stratégie d’Opera. Le VPN est proposé par SurfEasy, devenue une filiale d’Opera suite à son rachat par le navigateur.

Simple information sur le VPN qui mérite d’être évoquée, en contrepartie de la gratuité, SurfEasy s’offre le droit de « partager, vendre et/ou distribuer des données anonymisées agrégées à des tiers ». Pour ceux qui s’intéressent à la confidentialité…

Opera 40 s’est aussi un bloqueur de publicité natif, contrairement à la concurrence, c’est également une mise à jour de son moteur de rendu Blink et le passage à Chromium 53. Le navigateur est compatible Linux, OS X et Windows.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Qui se dote de l’apocalypse numérique pour détruire le web ?

Des attaques DDoS ou attaques par déni de service visant à tester la résistance des infrastructures du web sont de…

Fermer