Accueil » Actualités » Une place fluctuante de la France dans le classement des superordinateurs

Une place fluctuante de la France dans le classement des superordinateurs

Par Emmanuel

Si la France se situe à un très bon niveau en matière de superordinateurs, les choses tendent à bouger très vite dans ce domaine. Elle a ainsi perdu un peu de terrain dans le nouveau TOP 500 par rapport au précédent classement. Mais il faut toutefois noter la bonne progression du superordinateur d’Occigen, de la société Bull-Atos.

La France, un classement plus qu’honorable dans le TOP 500 des superordinateurs

L’univers des superordinateurs se caractérise par des évolutions extrêmement rapides, où les positions ne sont jamais acquises pour très longtemps. Que ce soit en termes d’améliorations techniques ou en termes de capacités, le marché des supercalculateurs innove régulièrement.

Si la Chine et les Etats-Unis se démarquent très largement avec 169 et 160 systèmes présents dans le classement, la France n’a pas à rougir de sa position. L’hexagone se situe ainsi au même niveau que la Grande-Bretagne, avec 17 supercalculateurs présents dans le classement. Mais Paris reste tout de même en retrait par rapport à Tokyo et Berlin, présents respectivement avec 33 et 28 superordinateurs.

A cela s’ajoute le fait que les positions françaises se sont légèrement affaiblies dans ce nouveau classement. Ainsi, que ce soit les supercalculateurs du CNRS, du Commissariat à l’énergie atomique ou d’Atos, tous ont reculé dans le classement.

Une embellie pour l’Occigen de Bull-Atos, en attendant des nouveautés du côté de la France

Seul le superordinateur Occigen tire son épingle du jeu dans ce nouveau classement, progressant de la 64ème place à la 50ème place. C’est que cet engin présente un atout important, lié à son utilisation, lié au calcul intensif. Cela a impliqué une mise à jour matérielle importante quant à sa capacité de calcul, qui se situe entre deux millions de milliards d’opérations par seconde à plus de trois millions de milliards !

Cette  légère baisse française a toutes les chances d’être enrayée lors du prochain classement. On attend ainsi beaucoup d’un nouveau supercalculateur qui devrait être implanté dans l’Essonne, le Sequana de Bull, qui sans atteindre les sommets, devrait se positionner correctement dans le classement.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Une nouvelle fonctionnalité de géolocalisation disponible sur Snapchat

Face à la concurrence ardue qui existe entre réseaux sociaux et la nécessité de trouver un modèle économique pérenne dans…

Close