Accueil » Actualités » Un bouton sous Android pour lutter contre les malwares

Un bouton sous Android pour lutter contre les malwares

Par Emmanuel

Pour lutter contre les malwares et améliorer la sécurité, Google effectue des tests sur une fonctionnalité permettant à un usager de smartphone Android de désactiver une application possédant une attitude suspecte.

Améliorer la sécurité pour les smartphones Android

Victime de son succès, Android est bien souvent attaqué par des logiciels malveillants, qui parviennent à infecter le système par l’intermédiaire d’applications téléchargées en dehors de Google Play, mais pas seulement. En effet, même des applications officielles parviennent à propager des malwares.

Le dernier exemple en date est le logiciel malveillant Judy, qui a été identifié dans 41 applications se trouvant pourtant dans Google Play. Cela a eu un impact fort, avec l’infection de plus de 36 millions de terminaux.

Pour enrayer le phénomène qui ne semble pas faiblir, Google met régulièrement en place des mesures via des mises à jour de sécurité sous Android, par la même occasion, Google est devenu plus strict quant aux applications se trouvant sur Google Play. Sa dernière trouvaille est la mise en place d’un « bouton panique », qui permettrait de désactiver rapidement un potentiel malware.

Une phase d’essai avec l’Android 7.1 de Google

Ce bouton panique a été testé avec Android 7.1, mais il n’est pas à l’heure actuelle dédié au grand public. Google n’a ainsi pas lancé de communication officielle sur l’existence de ce bouton sous Android.

Comment fonctionnerait le dispositif ? En fait, l’usager n’aurait qu’à appuyer quatre fois rapidement sur le bouton « retour » pour que son mobile ferme toutes les applications en cours et revienne ainsi à l’écran d’accueil. Cela pourrait s’avérer efficace, dans la mesure où bon nombre de « rançongiciels » verrouillent l’écran, pour demander ensuite de l’argent à la victime pour le déverrouiller.

Pourtant, cela ne met pas fin aux difficultés pour Google, puisque beaucoup de malwares parviennent à s’incruster sur le dispositif sans que l’usager ne s’en rende compte. Ainsi, si ce bouton panique pourrait rassurer les utilisateurs, son succès risque d’être relativement limité.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Pacific: un casque de réalité virtuelle low-cost proposé par Oculus ?

De la nouveauté dans le nouveau marché des casques de réalité virtuelle : Oculus se lancerait dans l'entrée de gamme…

Close