Le créateur du casque Oculus Rift, travaille maintenant sur des implants nerveux

Palmer Luckey, l'inventeur du casque de réalité virtuelle Oculus Rift, avait connnu un vif succès médiatique qui avait attiré l'attention de Facebook lorsque l'entreprise avait dévoilé ses travaux.

Après le casque de réalité virtuelle, Palmer luckey planche sur les implants nerveux Le réseau social avait donc pris la décision de finallement racheter l'entreprise. L'homme d'affaires connu pour ses frasques et ses excentricités avait dépassé certaines limites durant l'élection présidentielle américaine en finançant une association de trolls anti-Clinton proférant de nombreux messages sexistes.

Après le casque de réalité virtuelle, Palmer luckey planche sur les implants nerveux

Suite à cet évènement, Facebook avait décidé de remercier ce trublion l'an dernier et l'homme avait pris son chemin de son côté. Conscient qu'une page est définitivemet tournée et qu'Oculus continuera son chemin sans lui, ce dernier a confié : « Je ne me vois pas comme un homme d'Oculus, je préfère que vous me pensiez comme un homme de la VR. J'ai toujours soutenu toutes les sociétés travaillant dans la VR ».

Ce dernier fait à nouveau parler de lui car il dit travailler sur un concept encore plus ambitieux que la réalité virtuelle, il veut une réalité virtuelle interagissant avec le système nerveux. Vous avez bien lu, le casque ne semble plus suffire, il faut que la réalité virtuelle agisse sur le corps en étant directemet connectée au système nerveux. On pourrait croire à un remake de Matrix et pourtant l'homme d'affaires est très sérieux.

Palmer Luckey a en effet déclaré durant une interview à Tokyo: « C'est l'une des choses avec lesquelles je suis en train d'expérimenter, des implants pour la réalité virtuelle capable de stimuler le système nerveux pour procurer un sens du toucher et vous permettre de vous déplacer en réalité virtuelle sans vraiment bouger. Mais, même si vous faites ça, je pense que nous aurons toujours besoin de porter des casques de réalité virtuelle parce que le nerf optique, le lien entre les yeux et le cerveau, représente tellement d'informations, tant de bande passante que je ne pense pas que des implants puissent le faire mieux qu'un bon casque ».

Il n'est pas certain que beaucoup de personnes soient prêtes à sauter ce genre de pas rapidement.

.

Réagissez !
Soyez le premier à réagir !