Accueil » Actualités » Déréférencement : un rapport de transparence publié par Google

Déréférencement : un rapport de transparence publié par Google

Par Emmanuel

Dans son traditionnel rapport de transparence, Google fait apparaître les volumes et proportions de demandes de déréférencement accordées et aborde les critères d’acceptation ou non.

Google, destinataire de millions de demandes de déréférencement

Google vient de publier son dernier rapport de transparence, dans lequel apparaissent en chiffres les demandes de déréférencement et les mesures prises dans chaque cas. Depuis début 2014, Google reçoit toute l’année un grand nombre de demandes de ce type, soit 654 808 en Europe depuis cette date.

Ce principe fait valoir le « droit à l’oubli » auquel peut prétendre chaque internaute, désireux qu’une URL disparaisse des résultats des moteurs de recherche. Ainsi, tous reçoivent de telles demandes, Google en tête de liste étant donné son nombre d’utilisateurs.

Le total des demandes effectuées jusqu’à présent portent sur 2 436 778 URL dont environ 500 milles en France et sont faites à 88,7% par des particuliers. Ne serait-ce qu’en Europe, le suivi nécessaire à ce service représente donc un travail d’examination colossale, les demandes étant accordées ou non, selon des critères déterminés par Google.

Selon son rapport de transparence, le déréférencement se fait au cas par cas, après examen

Concernant, les données figurant sur la toile, la loi prévoit que les informations soient « adéquates, pertinentes, et non excessives au regard des finalités pour lesquelles elles sont collectées et pour lesquelles elles sont traitées ultérieurement, être exactes et mises à jour si nécessaire ».

La notion même de pertinence étant assez subjective, cela revient à laisser à Google toute latitude pour ce qui est de savoir si une demande de déréférencement est fondée, ou non. Dans son rapport de transparence, Google fait apparaître les résultats en chiffres et aborde les critères de décision.

A ce sujet, Google précise « Nous avons soigneusement élaboré nos critères de décision conformément à l’article 29 des directives du groupe de travail. Lorsque nous recevons une demande via notre formulaire Web, nous l’évaluons manuellement. Lorsque nous avons pris une décision, nous la communiquons à la personne concernée par email ».

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Google Domains arrive en France, mais privé de « .fr »

Google Domains débarque dans une quinzaine de pays supplémentaires. Malheureusement et curieusement, certaines nations dont la France sont privées des…

Fermer