Accueil » Actualités » Microsoft avance considérablement en matière d’informatique quantique

Microsoft avance considérablement en matière d’informatique quantique

Par Ruby Charpentier

L’informatique quantique promet des améliorations spectaculaires pour les PC. Et les firmes se positionnent, à l’image de Microsoft, qui à l’occasion de la conférence Build 2018, a affirmé être en capacité de créer un ordinateur quantique d’ici cinq ans. Pour montrer le rapport de force qui se  jouera entre un ordinateur classique et un ordinateur quantique, ce dernier est tout simplement 100 millions de fois plus rapide…

L’informatique quantique, une grande complexité

L’informatique quantique promet de révolutionner le secteur, en proposant des PC extrêmement performants. Mais par sa complexité, elle est difficilement compréhensible par le plus grand nombre, d’où une certaine discrétion des médias la concernant. Mais l’annonce faite par Microsoft lors de la conférence Build 2018 pourrait bien changer la donne.

Todd Holmdahl, un responsable de Microsoft, a estimé que Microsoft serait en mesure de proposer un ordinateur quantique dans cinq ans, ayant avancé de manière conséquente en matière de recherche. L’approche de la firme est assez originale et spécifique, celle-ci ayant fait le choix de se concentrer sur les qubits topologiques.

Mais en premier lieu, qu’est-ce qui différencie l’informatique quantique du reste ? C’est qu’elle ne se base pas sur des bits standards qui fonctionnent de façon binaire de 0 à 1, mais sur des « quantum bits » ou qubits, qui sont la résultante de l’agrégation de deux états de base. Ceux-ci s’apparentent à des amplitudes de probabilité.

Un ordinateur quantique pour Microsoft dans cinq ans ?

Plus il y a de qubits, plus on est en possession d’un PC ultra-puissant et performant. Cela est d’autant plus vrai que les ordinateurs quantiques ont la capacité d’éliminer les calculs amenant à de faux résultats, pour optimiser les probabilités amenant aux bons résultats.

Il s’agit là de performances dont ne sont pas capables des PC standards. Microsoft a choisi de se concentrer sur la création de qubits topologiques, plus résistants à la décohérence que les qubits conventionnels. Et la firme ne serait pas loin de la solution, estimant être en capacité «[d’] obtenir un qubit topologique dès cette année ».

Todd Holmdahl estime ainsi qu’un ordinateur quantique pourrait voir le jour dans cinq ans. Et la firme a déjà pensé au déploiement de celui-ci via le cloud Azure, ce qui pourrait permettre de résoudre des problèmes de manière optimale.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Google lance YouTube Music et YouTube Premium

Google revoit son offre en matière de streaming musical et de contenus originaux. Deux services vont ainsi être lancés le…

Fermer