Accueil » Actualités » Forte baisse des parts de marché d’Internet Explorer

Forte baisse des parts de marché d’Internet Explorer

Par Melissa

Les parts de marché d’Internet Explorer devraient bientôt passer sous la barre des 50%. C’est en effet ce que démontre les chiffres fourni par Net Applications. En un an, Google Chrome est le seul navigateur à avoir connu une nette progression dans ce domaine.

L’année 2011 n’a pas été clémente à l’égard d’Internet Explorer. De janvier à décembre, le navigateur de Microsoft a perdu 7,35% de ses parts de marché. De son côté, Google Chrome a pour sa part récupéré 7,7%. Bien qu’il reste le leader des navigateurs, Internet Explorer à de sérieux soucis à se faire. A ce jour, les parts de marché de Google chrome en sont actuellement à 19,11%. Le navigateur Opéra a connu quand à lui une hausse de 0,11% tandis que Firefox a chuté de 0,31%. Cette légère baisse ramène ses parts de marché à 21,83%. Le navigateur de Mozilla reste néanmoins à la seconde place du podium des navigateurs internet, bien qu’il soit sévèrement taclé par Chrome.

Notons que pour cette année 2012, Google Chrome est annoncé comme le digne successeur de Mozilla Firefox. En continuant sur sa progression, Chrome pourrait être la cause du déclin d’Internet Explorer. Les parts de marché de ce dernier pourraient chuter à moins de 50%, et ce, dès ce premier trimestre.

"Chute

Face à une telle situation, Microsoft devrait sérieusement envisager de revoir certaines de ces stratégies. La firme de Redmond a laissé entendre qu’elle désirait optimiser son tout récent navigateur Internet Explorer 9 sous Windows 7. Toujours selon les chiffres divulgués par Net Applications, Internet Explorer 9 est encore loin derrière Internet Explorer 8, le navigateur Microsoft le plus utilisé du moment. Même si IE8 finira sans doute par se faire supplanter par sa version 9, ce dernier ne sera pas aussi populaire que son prédécesseur.

De nombreuses raisons expliquent cette forte baisse des parts de marché d’Internet Explorer. Notons tout d’abord l’impossibilité d’accès au nouveau profil Facebook sur Internet Explorer 7 (également l’un des navigateurs les plus utilisés) qui est sans doute l’une des causes à ne pas négliger. En effet, le réseau social aurait décidé de ne plus être pris en charge par Internet Explorer 7, notamment pour la version « Timeline ». Les usagers d’Internet Explorer 7 (déjà vieux de 5 ans) qui désirent accéder au Timeline sont directement renvoyés à la version originale de Facebook. Nul ne sait si c’est une affaire personnelle ou une stratégie de marché mais Facebook a déjà privé Internet Explorer 6 de sa fenêtre chat il y a de cela deux ans.

Les usagers et les technophiles attendent avec impatience ce que seront les bonnes résolutions de Microsoft pour cette nouvelle année. Chrome gagne indubitablement du terrain, mais les inconditionnels de Microsoft demeurent fidèles à la firme de Redmond. En apportant des innovations à son navigateur, Microsoft pourrait encore conforter sa place de leader, mais pour combien de temps encore ?

1 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Glups

Est-ce que je me trompe, ou c’est de toute façon une question de sécurité de faire baisser la part de marché de Internet Explorer ?
Il y a des opérations d’installation qu’on ne peut lancer qu’avec lui, donc en le dédiant à ces tâches, on se met à l’abri de toute une catégorie d’attaques.

1
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
2012 pour l’iRévolution !?

Décidément, Apple ne prendra jamais aucune pause. Tout d'abord le dock connector, puis le bouton Home, et aujourd'hui c'est au…

Close