Accueil » Actualités » Anonymous : le groupe s’ouvre à la presse dans une interview collective

Anonymous : le groupe s’ouvre à la presse dans une interview collective

Par Emmanuel

Vendredi soir, une centaine d’Anonymous ont organisé avec cinq médias une conférence de presse virtuelle. Ils ont accepté de répondre aux questions des journalistes lors d’une interview collective sur un chat sécurisé. Ils s’expriment afin que chacun puisse en savoir un peu plus sur le mouvement qui agite le net avec de fausses rumeurs depuis quelques mois.
Pour éviter les avis individuels et non représentatifs, chaque question a fait l’objet d’un débat entre Anonymous avant une réponse rédigée de façon collective. Anonymous déclare : « Il faut dissocier hiérarchie et structuration, une voix ne vaut pas plus que l’autre. Tout le monde se concerte et les décisions se prennent avec la masse »

Les membres d’Anonymous se décrivent comme les défenseurs des libertés sur internet, mais aussi dans la « rue ». Suite à l’arrestation de plusieurs Anonymous Français par la police antiterroriste, ils rappellent que « pendant la seconde guerre mondiale, les résistants étaient eux aussi appelés terroristes« .

C’est par souci de sécurité et parce qu’ils risquent une lourde sanction pénale que les Anonymous gardent l’anonymat. Ils protègent tous leurs identités afin de pouvoir continuer à s’exprimer.

Anonymous se bat au quotidien pour les libertés, la justice, le respect de la dignité humaine, l’anonymat et le respect de la vie privée de chacun, sur internet comme ailleurs. Anonymous déclare toutes les censures existantes. (Hadopi, ACTA, SOPA, PIPA) Pour eux, la connaissance et le savoir n’ont de valeur que s’ils sont partagés par tous.

Il y a quelques jours, des internautes se déclarant comme étant des membres d’Anonymous annonçaient une coupure mondiale de l’internet le 31 mars en attaquant les 13 serveurs racines. Pour Anonymous, il s’agit d’imposteurs car ce dernier « n’a nullement l’intention de rendre indisponible un outil que nous utilisons au quotidien et que nous défendons fermement« . Anonymous précise que si les gouvernements prennent en compte l’avis des peuples, et que les dirigeants deviennent transparents, il n’aura plus de raison d’exister.

Anonymous affirme qu’il ne veut être récupéré par aucun parti politique, qu’il ne revendique pas les attaques contre les sites d’extrême droite et que le groupe n’appellera jamais à voter pour un parti ou un candidat. Mais son engagement à faire connaître le traité ACTA, à lutter contre Hadopi ou la loi LOPPSI fait du mouvement un véritable acteur politique sur la scène internationale.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Doodle Hertz de Google, un hommage au scientifique

Vous avez peut être remarqué que mercredi 22 février 2012, en arrivant sur la page d'accueil de Google, se trouvait…

Close