Accueil » Actualités » Sigfox : ce nom ne vous dit rien, il pourrait bien révolutionner le monde !

Sigfox : ce nom ne vous dit rien, il pourrait bien révolutionner le monde !

Par Emmanuel

Qui connait vraiment la start-up Sigfox ? Personne et pourtant cette petite entreprise française est peut-être en passe d’amener une véritable révolution, avec la possibilité pour chaque objet de communiquer directement via internet. Sigfox a déjà pris une très grande avance dans ce domaine en France et souhaite désormais s’attaquer au reste du monde ! Plusieurs géants de l’internet se sont déjà montrés intéressés par le travail de la petite start-up Toulousaine.

Sigfox veut créer un réseau de télécommunication mondial pour les objets

Fondée il y a seulement 3 ans, la société Sigfox basée à Toulouse, est parvenue à lever 15 millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs pour continuer le développement de son projet de réseau de télécommunications mondial permettant à des objets de communiquer avec d’autres objets. Parmi les investisseurs, on notera la présence de Bpifrance, Partech, Elaia Partners, Idinvest et le fond d’investissement d’Intel.

Sigfox est donc un spécialiste de la création de réseaux « machine to machine (M2M) ». Autrement dit, la firme Toulousaine se dédie à créer des réseaux permettant aux objets de communiquer entre eux, via internet en bas débit. En bref, n’importe quel objet comme un banc, un arbre, un radiateur, une voiture, des chaussures, une porte, etc. pourra communiquer avec une autre machine, pour fournir des informations ou un renseignement. Les applications sont infinies et intéressent donc très fortement les géants du web.

Permettre aux objets de communiquer entre eux en bas débit…

Le français Sigfox, même s’il a un terrain d’avance, n’est déjà plus le seul dans la course puisque une start-up du même genre a vu le jour aux Etats-Unis et une autre en Angleterre. C’est d’ailleurs pour cette raison, que Sigfox cherche à mobiliser le plus vite possible des investisseurs afin de partir à la conquête de l’international. La start-up a déjà équipé 100% de la France en antennes, ainsi qu’au Pays bas. Le PDG de Sigfox affirme : « En tout, cela coûte 1 000 fois moins cher qu’un réseau mobile GSM ». Pour équiper toute la France, il ne lui a fallu que 1000 antennes par exemple.

C’est un pari osé, car Sigfox est parti dans la direction opposée des opérateurs traditionnels, en privilégiant le bas débit. Les objets seront équipés d’émetteur-récepteur peu onéreux et communiqueront avec de faibles volumes de données, ce qui se prêtera parfaitement au réseau bas débit. Le PDG de Sigfox précise également « Pour nos clients, cela représente entre quelques centimes et quelques euros par an et par objet pour pouvoir les connecter ».

5 Commentaires
0

Vous aimerez aussi

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
YannCasimira.31EmmanuelNicoH Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
NicoH
Invité
NicoH

Euh…SigFox est à Toulouse, pas Toulon… (A Labège, plus exactement)

NicoH
Invité
NicoH
NicoH a dit :

Euh…SigFox est à Toulouse, pas Toulon… (A Labège, plus exactement)

oui, moi je connais SigFox 😀

Emmanuel
Invité
Emmanuel
NicoH a dit :
NicoH a dit :

Euh…SigFox est à Toulouse, pas Toulon… (A Labège, plus exactement)

oui, moi je connais SigFox 😀 Bien vu ! Effectivement c’est bien Toulouse et non Toulon, désolé pour l’erreur.

Casimira.31
Invité
Casimira.31

Lorsque je clique sur "Partager" l’outil m’indique : "Erreur 404 – Zebulon.fr
http://WWW.ZEBULON.FR Page d’erreur 404 : page non trouvée"

Yann
Invité
Yann
Casimira.31 a dit :

Lorsque je clique sur "Partager" l’outil m’indique : "Erreur 404 – Zebulon.fr
http://WWW.ZEBULON.FR Page d’erreur 404 : page non trouvée"

Je viens de tester et tout fonctionne bien. As-tu toujours cette erreur ?

Plus dans Actualités
Facebook se dote de drones pour son projet Internet.org

Nous en parlions il y a quelques semaines comme un rêve de Facebook, pourtant le réseau social de Mark Zuckerberg…

Fermer