Accueil » Actualités » Selon la Global e-sustainability Initiative, Internet pollue autant que les avions

Selon la Global e-sustainability Initiative, Internet pollue autant que les avions

Par Ruby Charpentier

Il s’agit d’une donnée étonnante car il est vrai que l’on sous-estime, voire ne considère jamais l’importance d’internet dans la pollution de la planète et pourtant d’après la Global e-sustainability Initiative (GeSI), Internet polluerait autant que les avions !

Internet serait le 6ème pays le plus polluant de la planète

Internet générerait autant d’émissions de CO2 dans le monde, que le trafic aérien. Selon la Global e-sustainability Initiative, le web serait responsable de plus de 2% des émissions de CO2 mondiales, soit autant que tous les avions dans le monde. Les fans inconditionnels des jeux en ligne, des réseaux sociaux, des tchat sur le web ou les amateurs de vidéos en ligne doivent savoir que ces activités, qui d’apparence n’ont pas d’impact sur notre planète, sont en réalité très énergivores et ont donc un impact sur le réchauffement climatique.

Les ONG ont souhaité publier ce rapport avant la COP 21 qui se déroulera à Paris. D’après Greenpeace, internet serait devenu un pays virtuel : « Si vous ajoutez l’électricité consommée par les centres de données ainsi que les réseaux nécessaires pour connecter tous nos appareils, cela représenterait le sixième pays qui consomme le plus au monde ».

Greenpeace plutôt pessimiste sur l’avenir d’internet, condamné à grossir

Gary Cook, analyste des technologies de l’information à Greenpeace a également déclaré : « Plus les gens sont connectés et utilisent du digital, plus les centres de données hébergeant les serveurs doivent pouvoir répondre à la demande et donc s’agrandir » Si l’on prend l’exemple de Facebook, le réseau social indique que chaque utilisateur ne représente que 263 grammes de CO2, mais si l’on prend en compte que la société dispose d’1,69 milliard d’utilisateurs… On comprend l’important volume d’émissions de CO2 que le web peut émettre si l’on prend des sites comme Twitter, WhatsApp, Snapchat, Hotmail, Skype ou encore Google qui pèserait 5 fois plus que Facebook en termes d’émissions de CO2 !

Les géants du web ont déjà commencé à réagir pour tenter de faire baisser leur empreinte écologique et même annoncé qu’ils essayeraient de ne plus dépasser leur niveau actuel, pour les 15 prochaines années. Des belles promesses, mais toujours d’après Gary Cook, analyste des technologies de l’information à Greenpeace : « Si vous observez l’évolution croissante de la demande des centres de données du monde digital, vous verrez que l’efficacité énergétique réduira la courbe des émissions de CO2. Mais cette même courbe continuera quand même à monter jusqu’à la lune ». Plutôt pessimiste…

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous serions ravis d'avoir votre avis, laissez un commentaire !x
()
x
More in Actualités
Samsung est accusé d’avoir triché sur les normes énergétique pour certaines télévisions

Le scandale de Volkswagen a révélé que le constructeur avait triché sur les chiffres de ses normes anti-pollution, afin de…

Close