Accueil » Actualités » Quand Snapchat décide de lancer des stickers en réalité augmentée !

Quand Snapchat décide de lancer des stickers en réalité augmentée !

Par Emmanuel

La messagerie éphémère Snapchat cherche à innover continuellement afin de conserver sa niche d’utilisateurs la plus importante, celle des jeunes. Pour offrir une nouvelle expérience à ces derniers, Snapchat a eu l’idée de créer une fonctionnalité plutôt originale : des stickers en réalité augmentée.

Snapchat dévoile des stickers en réalité augmentée

On peut d’ailleurs dire sans faire d’erreur qu’il s’agit d’une marque de fabrique de Snapchat. Proposer toujours plus de nouvelles fonctionnalités est un peu la stratégie de l’entreprise pour conserver ses utilisateurs et les divertir en permanence. Il y a peu l’entreprise avait proposé des filtres amusants sur des selfies vidéo, désormais elle va plus loin en proposant carrément une incursion dans l’univers de la réalité augmentée.
Snapchat propose en effet des stickers en réalité augmentée, qu’il suffit de coller par-dessus une vidéo, en sélectionnant le motif, en le positionnant et en profitant de l’effet. Certaines personnes ayant pu tester cette nouvelle fonctionnalité ont utilisé un mot : « bluffant » pour la caractériser. Si ces stickers sont étonnants, c’est parce que selon l’emplacement où ils auront été « collés », ils se rapprocheront ou s’éloigneront sur la vidéo.

Pour l’instant, seuls les utilisateurs de Snapchat sous Android profiteront de ces stickers, mais il est déjà prévu de proposer la même chose sous iOS. On doit cette nouveauté à l’arrivée de d’Eitan Pilipski de chez Vuforia, précisément un spécialiste de la réalité augmentée. En plus de l’intérêt divertissant pour l’utilisateur de Snapchat, la société peut compter sur un nouvel outil à mettre à disposition des annonceurs pour diffuser de la publicité.

0 Commentaire
0

Vous aimerez aussi

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Plus dans Actualités
Microsoft attaque le gouvernement américain pour viol de la constitution

Après les déboires judiciaires entre l'administration américaine et Apple concernant le lourd dossier du chiffrement, cette fois c'est Microsoft qui…

Fermer